NauticNews

Route du Rhum : Yann Guichard et Spindrift 2 dans les starting-blocks à Saint-Malo !

Depuis la création de La Route du Rhum en 1978, jamais il n’y a eu autant de concurrents au départ, ni de trimarans aussi grands ! Cette 10e édition de la plus célèbre des transatlantiques en solitaire bat déjà des records. De participation tout d’abord avec 91 concurrents réunis ce vendredi aux pieds des remparts de Saint-Malo pour l’ouverture du village officiel. Comme à chaque édition, d’ici le départ programmé le dimanche 2 novembre à 14 heures, la foule est attendue nombreuse le long des bassins de la Cité Corsaire. Le record des 2 millions de visiteurs en 2010 sera-t-il d’ailleurs battu cette année ? En attendant, avec ses 40 mètres le long, le maxi-trimaran Spindrift 2 bat lui le record du plus grand bateau de l’histoire de la course. Son skipper, Yann Guichard, n’a rien d’une tête brûlée. A moins de 9 jours du coup d’envoi, le marin de 40 ans a confiance dans le travail réalisé avec son équipe pour rendre ce bateau d’équipage compétitif en solitaire. La compétition, voilà ce qui motive le marin qui se sent désormais prêt et n’attend que d’en découdre.

« Nous venons de convoyer Spindrift 2 de La Trinité-sur-Mer à Saint-Malo avec une partie de l’équipe technique et navigante, » explique Yann dont l’écurie de course qu’il dirige avec Dona Bertarelli compte aujourd’hui une trentaine de personnes. « Tout le monde ne pouvait pas être à bord mais c’était agréable de partager ce moment et de profiter ensemble du bateau avant la course. Arriver à Saint-Malo est un moment symbolique, presque une première victoire. Avant les épreuves, j’aime passer du temps en famille et travailler la météo avec mes routeurs, j’aime être entouré même si j’entre petit à petit dans ma bulle. La magie de La Route du Rhum engendre beaucoup de sollicitations pour les skippers et cela fait partie de la fête. Il faut seulement savoir se préserver afin de garder toute son énergie pour le coup d’envoi. »

Expérience et confiance
Yann Guichard régate depuis ses 10 ans. Des départs de courses, il en a pris des centaines, en Optimist, en 420 et en Tornado avec lequel il a accroché une 4e place aux JO de Sydney, mais également en AC45 lors des America’s Cup World Series. L’Atlantique, il l’a aussi sillonné plusieurs fois en multicoque. Aussi bien en course, sur des Transat Jacques Vabre notamment, avec Marc Guillemot, Fred Le Peutrec puis Lionel Lemonchois, qu’en record, battant deux fois celui de l’Atlantique Nord avec Bruno Peyron puis Franck Cammas. Mais aussi, il y a un an, celui de La Découverte, en tant que skipper cette fois, avec Dona et leur équipage à bord de Spindrift 2. Yann n’est pas non plus un bizuth de La Route du Rhum en Classe Ultime. En 2010, il a pris la 4e place à la barre du trimaran Gitana 11, dans sa version rallongée à 70 pieds.

Toutes ses expériences et cette carrière passée en équilibre entre l’air et l’eau à bord de multicoques de toutes tailles amènent de la confiance à Yann Guichard pour disputer La Route du Rhum seul à la barre du plus grand trimaran de course au monde qui peut porter jusqu’à 800 mètres carrés de voilure ! « Avant une épreuve, je suis serein si je me sens prêt et c’est le cas aujourd’hui, » poursuit-il. « Il y a forcément la pression de l’enjeu. Je me demande forcément si je vais y arriver, ce qui est normal lorsque tu t’attaques à quelque chose que tu n’as jamais tenté. Avec l’équipe, nous avons été au maximum de ce que nous voulions en terme de préparation technique et, à bientôt une semaine du départ, je sais que j’ai fait le bon choix en m’engageant sur La Route du Rhum avec Spindrift 2. »

Concentration et envie

Les experts comme le grand public s’interrogent sur cette Classe Ultime qui compte huit prétendants cette année dont trois bateaux de plus de trente mètres. « Physiquement, je suis en super forme. J’ai bien travaillé là-dessus et, à chaque fois que je navigue sur le bateau, je constate à quel point cela est primordial, » précise Yann. « Je continue à faire du sport pour travailler mes acquis mais je me sens fort ; c’est indispensable pour la confiance. Une fois que la météo va se préciser et que j’aurai en tête le schéma stratégique des premiers jours de course, je serai alors fin prêt à partir. Je connais mes adversaires comme les limites du solitaire sur un bateau de la puissance de Spindrift 2. Néanmoins, si j’arrive à réaliser une belle course sans erreur technique ni stratégique, je sais que j’ai ma chance. C’est pour cela qui j’y vais d’ailleurs avec envie ! »

La Route du Rhum 2014

Avec 91 concurrents au départ, la 10e édition de cette transatlantique mythique en solitaire entre Saint-Malo et Pointe-A-Pitre créée par Michel Etevenon en 1978 bat son propre record de participation.

Les anciens vainqueurs : Mike Birch (1978 à 6,33 nds), Marc Pajot (1982 à 8,17nds), Philippe Poupon (1986 à 10,05 nds), Florence Arthaud (1990 à 10, 23 nds), Laurent Bourgnon (1994 à 10,33 nds), Laurent Bourgnon (1998 à 11,94 nds), Michel Desjoyeaux (2002 à 11,06 nds), Lionel Lemonchois (2006 à 19,11 nds) et Franck Cammas (2010 à 16,14 nds).

Record de l’épreuve : Lionel Lemonchois en 2006 à bord du trimaran Orma Gitana XI en 7 jours, 17 heures et 19 minutes.

Départ de l’édition 2014 : dimanche 2 novembre, à 14 heures.

Parcours : 3 542 milles au total. Après avoir franchi la ligne de départ située au Nord de la Pointe du Grouin à Saint-Malo, laisser la bouée du Cap Fréhel à tribord. En Guadeloupe, contourner l’Ile en la laissant à bâbord, laisser l’îlot de la Tête à l’Anglais à bâbord, puis la bouée de Basse-Terre à tribord. La ligne d’arrivée située à proximité de Pointe-A-Pitre est définie dans les Instructions de Course.

Engagés : 91 marins solitaires dans 5 catégories de bateau : la Classe Ultime (multicoques de plus de 60 pieds), les Multi50 (trimarans de 50 pieds), les IMOCA (monocoques de 60 pieds), les Class40 (monocoques de 40 pieds) et les Classe ‘Rhum’ (monocoques et multicoques qui n’entrent pas dans les catégories précédentes et d’une longueur minimum de 39 pieds).

La Classe Ultime compte huit concurrents : Spindrift 2 & Yann Guichard, Maxi Solo Banque Populaire VII & Loïck Peyron, Sodebo Ultim’ & Thomas Coville, Idec Sport & Francis Joyon, Maxi 80 Prince de Bretagne & Lionel Lemonchois, Edmond de Rothschild & Sébastien Josse, Yann Eliès & Paprec Recyclage et Sidney Gavignet & Musandam-Oman Air.

Tags sur NauticNews : Route du Rhum, Yann Guichard, Spindrift 2

Crédit Photo : Spindrift Racing

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

18 − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.