NauticNews

VG2020 : la surprise du bizuth Benjamin Dutreux – skipper OMIA/Water Family

Benjamin Dutreux, le jeune Bizuth de ce Vendée Globe, n’en fini plus de surprendre et s’affiche toujours aux avant-posts depuis maintenant 5 jours, il est 3ème au dernier pointage de 15h00 ce samedi 14 novembre derrière le Boss et le roi Jean : pas mal d’être sur un tel podium à la sortie de « l’épreuve Thêta » pour un marin de 29 ans !

Après avoir remarquablement géré la première dépression avec une option sage mais très tactique, il a perdu un peu de temps avec quelques erreurs de jeunesse, comme il dit, sur des changements de voile. Après cela, il n’a pas hésité cette fois à aller au plus près de la très puissante tempête tropicale Thêta avec ses rafales à 60 nœuds et ses creux de plus de 6 mètres que la grande majorité de la flotte a fui. A la barre de son OMIA-Water Family, un IMOCA classique de 2007 : Benjamin Dutreux a tracé au plus court à travers la dépression et à géré selon ses mots « le cornebidouillage » qu’il a fallu déployer. Maintenant direction les alizés et un autre rythme de navigation. La route est encore longue mais cette première semaine bien que très éprouvante pour tous sera un excellent souvenir pour Benj qui « s’est éclaté » et à montrer qu’il s’est bien adapté au format Imoca !

Kito De Pavant salue le départ impressionnant de Benjamin : « Benjamin Dutreux avec son bateau sans foil fait un début de course formidable, je me souviens de lui sur la Transat Jacques Vabre où je l’avais retrouvé avec un trou dans la coque de son bateau. Il était vraiment dans le dur et de le voir là en ce début de course je trouve vraiment cela formidable et je lui dit un grand bravo. »

Même analyse pour Armel le Cleac’h qui souligne l’excellent début de course de Benjamin grâce aux options choisies, ainsi que Jacques Caraës (directeur de course du Vendée Globe) : « Benjamin fait un début de course remarquable  3ème au classement de 15 h00 dans les roues du Roi Jean ! Benjamin ne lâche rien, il restera certainement encore un peu sur le podium au classement. Il a choisi une belle trajectoire pour se glisser sous l’anticyclone pour ajuster son empannage et filer plein sud dans les alizés de nord est . Un sacré de bon régatier océanique !« 

Du coté de son équipe,  son Boat Captain Thomas Cardrin fait lui aussi le point :  » Il fait un super début de course, une magnifique trajectoire. Le bateau est dans un très bon état. Benjamin, on le sait, a beaucoup de talent mais a aussi une profonde envie de naviguer et de bien faire après les nombreuses péripéties rencontrées dans ce projet. 

C’est sa manière à lui de remercier toutes les personnes qui ont cru en lui en figurant aussi bien dans le classement. Mon job est aussi de savoir dans quel état d’esprit il se trouve et, aujourd’hui, je le sens vraiment remonté à bloc et en forme avec un bateau à 100%. »

Tout comme Alice Potiron sa coordinatrice qui le connait depuis son enfance:  » Le début de course et le classement de Benjamin n’est pas un coup de poker ou de chance. La plus grande force de Benjamin est sa ténacité et il en a fait preuve pour prendre le départ de ce Vendée Globe. Il y a deux Benjamin. Le Benjamin à terre ayant un capital sympathie XXL. Et le Benjamin en mer, un compétiteur acharné qui ne supporte pas de laisser une miette à ses concurrents… Certains ayant navigué en équipage avec lui s’en souviennent encore… La route est encore longue mais pour le moment il rentre dans ses objectifs : jouer les trouble-fêtes au sein de la flotte des bateaux à dérives. » 

4 personnes, l’équipe de choc de Benjamin !

C’est une toute petite équipe familiale et jeune (enfin presque) qui entoure Benjamin et vibre depuis son départ.

Thomas Cardrin (33 ans), le Boat Captain et co-skipper est la fois un marin expérimenté et un fin technicien. Il est la force tranquille de l’équipe !

Marcel Dutreux (23 ans), co-gérant avec Benjamin de la société Eole Performance est aussi son frère !. Il est le soutien logistique. Il maitrise l’ensemble du projet « Quand tu ne sais pas, tu demandes à Marcel !»

Alice Potiron (29 ans), la coordinatrice du projet  est une véritable cheffe d’orchestre, elle est l’amie d’enfance du skipper et compagne de Thomas le boat captain . Elle gère les projets voile de Benjamin depuis maintenant 3 ans et est responsable d’Antenne de l’association Water Family.

Sébastien Souchet (50 ans) alias Bayen,  est le responsable composite. Il est le doyen de l’équipe le « Maitre Yoda », il  apporte sa bienveillance, sa sagesse et ses compétences acquises au cours de ses nombreuses d’expériences.
Pendant ce Vendée Globe quelques précieux renforts avec Axel 23 ans, Matéo 19 ans et Alexis 22 ans (en alternance).

50 écoles avec Benjamin sur le Vendée Globe

Plus de 50 écoles et 3000 élèves suivent Benjamin via ses vidéos pédagogiques enregistrées au fil de son parcours et complétées par des explications scientifiques et éducatives. Les enfants ont aussi la possibilité de poser des questions auxquelles le skipper répond lorsque la navigation le lui permet.

Des intervenants de l’association Water Family complète le dispositif et interviennent dans les classes durant le Vendée Globe.

Tags sur NauticNews : Vendée GlobeVG2020, Benjamain Dutreux

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

seize − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.