NauticNews

Un « Super Sunday » sensationnel pour conclure les toutes premières Louis Vuitton America’s Cup World Series Oman

LVS-OmanC’est une série de courses sensationnelles qui s’est déroulée hier avec la superbe côte d’Oman en toile de fond pour les premières Louis Vuitton America’s Cup World Series, et qui se conclut par la victoire de Sir Ben Ainslie et de son équipe Land Rover BAR.

Le tout premier événement de l’America’s Cup à avoir lieu au Moyen-Orient a été salué par un franc succès autant auprès des marins que des spectateurs qui ont suivi les deux jours de bataille intense à Mascate.

Les medias du monde entier ont fait le déplacement vers la capitale Omanaise pour le premier événement des Louis Vuitton America’s Cup World Series 2016, et les attentes étaient importantes vis à vis de cet événement excitant.

L’arrivée du trophée de l’America’s Cup à Oman jeudi dernier, le plus ancien trophée de voile du monde, a été marquée par une grande cérémonie d’accueil à l’aéroport international de Mascate, à laquelle une importante délégation de dignitaires ont assisté, dont Son Excellence Maitha Al Mahrouqi, Sous-Secrétaire du Ministère du Tourisme et Présidente d’Oman Sail.

C’est la première fois que le trophée, également connu sous le nom de « Coupe de Cent Guinées » ou encore « d’aiguière d’argent », est venu sur le sol du Moyen-Orient en 165 ans d’histoire de l’America’s Cup.

Et après deux jours de courses à couteaux tirés sous le ciel bleu de Mascate qui a vu la victoire de dernière minute de Land Rover BAR, les toutes premières Louis Vuitton America’s Cup World Series ont reçu un succès retentissant.

Sir Ben Ainlie a loué les mérites d’Oman en tant que ville d’accueil de classe mondiale et a également commenté le travail d’Oman Sail pour réveiller l’héritage maritime du pays et pour inspirer les jeunes à embrasser la voile en tant que sport.

« Nous avons eu un excellent week-end de compétition ici à Oman, c’est toujours un plaisir de venir ici », a commenté le quadruple médaillé d’or Olympique Ben Ainslie.

« Il y a un soutien extraordinaire autour de la voile, et en particulier de la voile pour les jeunes afin de les amener sur l’eau et leur faire découvrir ce sport. »

« Les conditions ont été parfaites pour régater, et faire venir l’America’s Cup ici est quelque chose de très spécial pour l’événement et pour Oman.

« Cela a été délicat de courir dans les petits airs mais finalement cela s’est avéré très excitant pour la compétition.

« Il y a eu beaucoup de changements au classement, ce qui n’arrive pas forcément dans du vent plus fort. Cela a été un challenge complètement nouveau à gérer pour les marins.

« J’adore Oman – Je suis venu ici deux fois déjà et c’est un pays formidable. Mascate a prouvé être une ville d’accueil fantastique pour l’America’s Cup, et nous espérons revenir ici bientôt. »

Glenn Ashby, skipper du leader au classement général provisoire des Series, Emirates Team New Zealand, était tout à fait d’accord sur ce point avec son rival, à savoir que Mascate a fait très forte impression.

« Nous avons fait d’excellentes régates aujourd’hui et hier ici à Oman », a-t-il ajouté. « Le vent a été oscillant et difficile à gérer, et les courses ont été très serrées.

« Nous avons beaucoup aimé venir ici à Oman en tant qu’équipe, les courses ont été géniales, ainsi que l’hospitalité. Nous avons passé un très bon moment et nous espérons revenir ici dans le futur. »

Land Rover BAR a démarré la deuxième des deux journées de régates en tête, après avoir mené les débats hier en remportant deux des trois courses dans le vent léger.

Un vent légèrement plus consistant d’environ 10 nœuds a accueilli les équipes aujourd’hui pour le « Super Sunday », où les points remportés comptaient doubles.

Un départ au ralenti pour l’équipage de Ben Ainslie a permis à Emirates Team New Zealand de partir en flèche et d’augmenter son avance tout au long de la manche jusqu’à la ligne d’arrivée, et de gagner ainsi la première manche du jour.

Une tactique bien huilée a permis à Land Rover BAR de revenir à la seconde place devant l’équipe de Dean Barker, SoftBank Team Japan.

Désespéré de revenir dans la course après une cinquième place dans la première manche, Jimmy Spithill et ORACLE TEAM USA sont partis dans les starting blocks sur la deuxième manche, alors que les équipes se rendaient coup pour coup devant une foule de spectateurs.

Ils ont été challengés sur la fin par Groupama Team France, avec Adam Minoprio à la barre qui remplaçait le skipper blessé Franck Cammas, qui avait pour but de récolter un maximum de points.

Enfin, avec ORACLE TEAM USA qui a pris une option très tôt sur le reste de la flotte dans la sixième et dernière manche des Louis Vuitton America’s Cup World Series Oman, cela semblait terminé pour les marins de Ben Ainslie alors qu’ils étaient pénalisés sur le départ avec Artemis.

Mais les Britanniques ont répliqué grâce à des décisions tranchantes du tacticien Giles Scott pour boucler la manche en troisième position derrière Groupama Team France et ORACLE TEAM USA.

Le titre des toutes premières Louis Vuitton America’s Cup World Series Oman a récompensé Land Rover BAR de juste deux points.

Leur victoire spectaculaire fait de l’équipe la première à remporter deux Louis Vuitton America’s Cup World Series, après avoir gagné celles de Portsmouth, en Grande Bretagne, l’année dernière.

Cela les place également à tout juste un point derrière les seconds au classement général provisoire des Louis Vuitton America’s Cup World Series, ORACLE TEAM USA.

Emirates Team New Zealand mène toujours les Louis Vuitton America’s Cup World Series avec six points d’avance avant le prochain événement qui se tiendra à New York au mois de mai.

Classement général Louis Vuitton America’s Cup World Series Oman :

  1. Land Rover BAR – 8, 10, 10, 18, 14, 16 – 76 points
  2. ORACLE TEAM USA – 9, 6, 9, 12, 20, 18 – 74 points
  3. Emirates Team NZ – 10, 7, 5, 20, 16, 12 – 70 points
  4. Groupama Team France – 5, 8, 7, 10, 18, 20 – 68 points
  5. SoftBank Team Japan – 6, 9, 6, 16, 10, 14 – 61 points
  6. Artemis Racing – 7, 5, 8, 14, 12, 10 – 56 points

Classement général Louis Vuitton America’s Cup World Series :

  1. Emirates Team New Zealand – 192
  2. ORACLE TEAM USA – 186
  3. Land Rover BAR – 185
  4. SoftBank Team Japan – 161
  5. Artemis Racing – 161
  6. Groupama Team France – 150

Crédit Photo : ACEA

Tags sur NauticNews : America’s Cup, America’s Cup World Series, Louis Vuitton America’s Cup World Series, ACWS, AC45

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

seize − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.