NauticNews

Transat Jacques Vabre : Comme Un Seul Homme à Itajaí

Le septième monocoque IMOCA  a franchi la ligne d’arrivée brésilienne de la Transat Jacques Vabre ce vendredi 13 novembre à 15h 45’ 34’’ (heure française). Éric Bellion et Sam Goodchild ont donc mis 19 jours 02 heures 15 minutes 34 secondes à la vitesse moyenne de 11,78 nœuds sur le parcours théorique de 5 400 milles (10 000 km) entre Le Havre et Itajaí. Mais Comme Un Seul Homme a en réalité cumulé 6 116 milles sur l’eau à la vitesse moyenne de 13,35 nœuds, à 2j 01h 53’ 10’’ du premier.

Éric Bellion et Sam Goodchild ont réalisé un superbe parcours pour leur première participation à la Transat Jacques Vabre sur un monocoque IMOCA trop lourd pour espérer jouer le podium. L’ex DCNS, un plan Finot-Conq original avec ses deux descentes et son piano central choisit la voie du Nord, celle qui traverse la dépression irlandaise puis glisse plein Sud vers les Açores. Le monocoque IMOCA n’a pas le potentiel pour suivre le tempo endiablé des leaders et donc se retrouve aux côtés de Bureau Vallée, Newrest-Matmut, MACSF et StMichel-Virbac jusqu’à ce que ce dernier se déroute vers Madère.

Le long bord vers l’équateur est l’occasion pour Éric Bellion et Sam Goodchild de revenir au contact dans le Pot au Noir, mais c’est dans les alizés de Sud-Est que le duo grignote les milles pour prendre le sillage de Bertrand de Broc et Marc Guillemot : Comme Un Seul Homme maintient son léger avantage acquis dès Fernando de Noronha, jusqu’à l’arrivée à Itajaí… Un beau parcours pour le tandem franco-britannique.

Tags sur NauticNews: Transat Jacques Vabre, Class40, Multi50, Imoca

CP-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

seize + 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.