NauticNews

Transat Jacques Vabre: Caracolade…

Class 40 VandB, skippers Maxime Sorel (FRA) and Sam Manuard (FRA) celebration with champagne, 2nd place in Class 40 category during the Transat Jacques Vabre sailing race arrivals on november 18, 2015 in Itajai, Brazil - Photo Jean Marie Liot / DPPIIls auront réalisé un superbe parcours ! Louis Duc et Christophe Lebas en ont surpris plus d’un lors de cette douzième Transat Jacques Vabre, animée et accrocheuse jusqu’à l’arrivée ! Avec un bateau deux générations plus ancien que les derniers-nés, nettement moins véloce aux allures débridées et portantes. Un Akilaria MK2 que son skipper connaît sur le bout des doigts et avec lequel il avait terminé dixième il y a deux ans, ici même à Itajaí. Alors cette troisième place, quasiment assurée vu l’écart avec son poursuivant, Solidaires en peloton ARSEP qui concédait plus de 200 milles ce jeudi après-midi, est une sacrée performance !

Mais le duo Duc-Lebas doit encore se battre pour en finir au Brésil : le golfe de Rio a changé de visage et c’est une brise volage, instable et plutôt molle qui s’annonce jusqu’à l’arrivée. Un final prévu plutôt en milieu de nuit car le vent n’est pas au rendez-vous dans la baie écrasée ce midi par un soleil rayonnant qui devrait provoquer des orages quand l’étrave de Carac-Advanced Energies va se présenter près des côtes…

Un flux plus stable

Derrière, le vent de nord-est s’est installé et devrait perdurer jusqu’à Itajaí pour la plupart des poursuivants puisqu’une dépression orageuse s’est formée au large de l’Uruguay, liant les alizés de Nord de l’anticyclone de Sainte-Hélène avec le flux de nord-est sur la bordure septentrionale de cette perturbation. Certes il faudra composer avec des masses nuageuses, des grains, des vents irréguliers, mais tous les Class40 qui auront passé le Cabo Frio avant ce week-end ne vont pas subir les affres de leurs prédécesseurs quand il leur faudra traverser la zone des plateformes de forage devant Rio de Janeiro.

Ainsi Thibaut Vauchel-Camus et Victorien Erussard (Solidaires En Peloton Arsep) sont attendus avec une journée d’écart sur Louis Duc et Christophe Lebas, puis Bertrand Delesne et Nils Palmieri (TeamWork40) devraient en finir un peu plus d’une demie journée plus tard, c’est à dire samedi au lever du jour. Quand au quatuor Zetra, Concise 2, Groupe Sétin et SNBSM Espoir compétition, le Cabo Frio est programmé pour demain vendredi en milieu d’après-midi. Ne resteront plus que Alan Roura et Juliette Pêtrès (Club 103) qui vont déborder Recife en soirée quand Thibault Hector et Morgan Launay (Creno Moustache Solidaire) dépasseront l’archipel de Fernando de Noronha en même temps…

Ils ont dit…

Manu Cousin, skipper de Groupe Sétin (Class40)
« On ne lâche rien, il peut se passer encore plein de choses à tous les niveaux. On va avoir une zone de vent fort en fin d’après-midi, et on va arriver demain soir au niveau de Cabo Frio. Il y a du vent de nord-est qui s’installe, on a hâte d’arriver à Itajaí. A bord tout va bien, on ne manque de rien, on est en forme, on a bien géré notre sommeil. On espère arriver dimanche en fin de journée. »

Louis Duc, skipper de Carac-Advanced Energies (Class40)
« Ça va pas mal, on est dans la molle et ça risque de s’éterniser un peu plus que prévu. Nous avons du petit temps, ça refuse un petit peu… On va essayer de choper toutes les risées pour avancer un peu. Il nous reste deux boîtes de sardines que l’on va manger ce soir, il nous reste de l’eau donc ça va bien. Nous n’avons plus de spi, pour l’instant, on n’essaye pas de les réparer car on ne devrait plus en avoir besoin. Avec Christophe, ça se passe super bien, on va se battre jusqu’à l’arrivée… »

Valentin Lemarchand, skipper de SNBSM Espoir Compétition (Class40)
« On est sous grand spi, il y a 20 nœuds de vent. On est peu seul : comme nous n’avons plus d’ordinateur, on ne sait pas où sont les autres concurrents et on ne connait pas leurs options.
On essaye d’avancer vite pour rattraper les autres. Et ça se passe nickel, on longe les côtes brésiliennes, c’est cool ! On file tout droit, on a une rotation à négocier en fin de semaine. Tout va bien à bord. »

Morgan Launay, co-équipier de Creno Moustache Solidaire (Class40)
« Tout va bien, on est dans les alizés du Sud, on a 20-25 nœuds de vent. On va croiser les îles de Fernando dans 3 à 4 heures. »

Positions le 19/11/15 – 14h30

Class40
1 – Le Conservateur
2 – V and B
3 – Carac Advanced Energies

Multi50
1 – FenêtréA Prysmian
2 – Ciela Village
3 – Arkema

Imoca
1 – PRB
2 – Banque Populaire VIII
3 – Queguiner – Leucemie Espoir

Ultime
1 – Macif
2 – Sodebo Ultim’

Crédit Photo : JM Liot / DPPI

Tags sur NauticNews: Transat Jacques Vabre, Class40, Multi50, Imoca

CP-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

2 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.