NauticNews Logo

IMOCA Ocean Masters – Transat New York-Vendée (Les Sables d’Olonne)

NYV

La moitié de la flotte de cette Transat New York – Vendée (Les Sables d’Olonne) est composée de prétendants à la victoire au Vendée Globe… Et, sur les quatorze IMOCA60 engagés, sept sont équipés de foils. Quatre des solitaires sont des bizuths du circuit IMOCA Ocean Masters. Cinq nationalités et deux générations sont représentées sur ce warm-up du tour du monde en solitaire.

Ce qui se fait mieux en IMOCA60 est là, au pied des tours de Manhattan, dans les starting-blocks de la Transat New York – Vendée (Les Sables d’Olonne). Quatorze solitaires sont au départ, les profils de ces skippers sont contrastés, mais ils reflètent une même volonté de dépassement et d’exigence.

Un plateau gratiné

Pas de faux-semblants sur le Circuit MOCA Ocean Masters, les skippers affichent des objectifs assumés : sept des solitaires de cette transat « retour » visent le Graal sur le Vendée Globe.

Jérémie Beyou (Maître CoQ), Jean-Pierre Dick (StMichel – Virbac), Yann Eliès (Quéguiner – Leucémie espoir), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII), Vincent Riou (PRB), Alex Thomson (Hugo Boss) ont mis en œuvre des programmes gagnants en vue du prochain tour du monde en solitaire.

Chacun à leur façon, toutes différentes, avec des moyens, des méthodes qui leurs sont propres, ils ont mis le maximum d’atouts dans leurs poches de cirés.

Tous naviguent à très haut niveau depuis des années. Parmi eux, Vincent Riou est le seul à avoir déjà remporté le Vendée Globe. Son bateau et le marin sont particulièrement bien préparés, mais tous sont en mesure d’atteindre leur objectif.

Et, sur ces 3100 milles, ils comptent bien non seulement valider toujours et encore leurs machines, répéter leurs gammes, mais aussi, et surtout, observer et jauger la concurrence. Techniquement, les dés sont jetés. Chaque équipe a fait ses choix, les assume et les optimise, mais moralement des points sont à gagner. Un combat des chefs prometteur.

Record de foilers

7 IMOCA sur 14 sont des foilers : 6 bateaux dernier-cri et Maître CoQ, seule unité de l’ancienne génération transformée en monocoque à moustaches. Jamais une course n’avait compté autant de foilers sur sa ligne de départ.

Parmi eux, les 2 seuls foilers vainqueurs de courses transatlantiques : Banque Populaire VIII (sur The Transat bakerly) et Edmond de Rothschild (sur la Saint-Barth / Port-la-Forêt 2015).

L’IMOCA d’Armel Le Cléac’h est aussi le seul foiler à avoir bouclé deux transats en course, en 2e position sur la Transat Jacques Vabre et sa toute récente victoire.

Le Virbac – Paprec de Jean-Pierre Dick est le troisième foiler de la flotte IMOCA à avoir terminé une transat en course. Hugo Boss, Safran et Maître CoQ viennent tout juste de boucler leur première traversée, mais en convoyage.

Plus généralement, pour 11 des 14 concurrents, cette épreuve sera la première et la dernière de la saison avant le Vendée Globe.

Un round d’essai précieux et forcément riche d’enseignements pour tous.

Des bizuths à suivre

Ce plateau de haut vol compte aussi 4 bizuths du circuit IMOCA Ocean Masters. Fabrice Amedeo (Newrest – Matmut) qui a montré une combativité efficace lors de la difficile Transat Saint-Barth / Port-la-Forêt qu’il bouclait en 2e position. Pieter Heerema (No Way Back) est le seul skipper amateur de la course. À 64 ans, cet homme d’affaires s’est lancé il y a quelques mois le défi extraordinaire de participer au Vendée Globe à la barre d’un foiler.

Paul Meilhat (SMA) et Morgan Lagravière (Safran) ont des profils plus « classiques ». Issus de la voile olympique puis du circuit Figaro Bénéteau, ces deux jeunes talents grimpent les échelons de la course au large à grandes enjambées à bord de bateaux performants. Ils font leurs armes en IMOCA avec humilité et détermination. On a déjà vu des bizuths remporter le Vendée Globe…

De 64 ans (pour Pieter Heerema) à 29 ans (pour Morgan Lagravière) ce sont enfin deux générations qui vont se côtoyer…

Des milles et des milles d’expérience

Et puis, il y a trois skippers très expérimentés, armés de bateaux de l’ancienne génération. Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur). Grand animateur du dernier Vendée Globe, il a optimisé un bateau ultra fiabilisé. Discret et efficace, Tanguy aura très certainement sa place à défendre.

Conrad Colman (100% Natural Energy) a déjà deux tours du monde à son actif. Ce « crazy kiwi » a monté un projet tardif aussi fou que lui. Son IMOCA de 11 ans d’âge ne lui permet pas de viser un résultat sportif, mais le défi humain est de taille. Ce sera sa première transat en course sur ce bateau.

Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh) a lui trois tours du monde dans son sillage. Après une période dédiée à la recherche de partenaires, ce grand marin atypique concrétise son rêve d’enfance : participer au Vendée Globe. Il doit boucler la Transat New York – Vendée (Les Sables d’Olonne) pour se qualifier.

Dès dimanche prochain, ces 14 solitaires, aux profils si différents, vont pouvoir jouer leurs atouts sur leur terrain de jeu favoris : le grand large.

Inscrits à la Transat New York-Vendée (Les Sables d’Olonne)

  • Fabrice Amedeo – NEWREST MATMUT (France)
  • Jérémie Beyou – MAITRE COQ (France)
  • Conrad Colman – 100 % NATURAL ENERGY (Nouvelle-Zélande – USA)
  • Tanguy de Lamotte – INITIATIVES COEUR (France)
  • Jean-Pierre Dick – StMICHEL-VIRBAC (France)
  • Yann Eliès – QUEGUINER-LEUCEMIE ESPOIR (France)
  • Pieter Heerema – NO WAY BACK (Pays-Bas)
  • Sébastien Josse – EDMOND DE ROTHSCHILD (France)
  • Morgan Lagravière – SAFRAN (France)
  • Armel Le Cléac’h – BANQUE POPULAIRE VIII (France)
  • Paul Meilhat – SMA (France)
  • Vincent Riou – PRB (France)
  • Kojiro Shiraishi – SPIRIT OF YUKOH (Japon)
  • Alex Thomson – HUGO BOSS (Grande-Bretagne)

Tag sur NauticNews : Transat New York-Vendée, IMOCA 60

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

3 + quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.