NauticNews Logo

Vendée Globe : Classement chamboulé ce dimanche matin !

161218-vg

Alors qu’hier soir, aux alentours de 18h30, Stéphane Le Diraison (La Compagnie Du Lit-Boulogne Billancourt) annonçait son démâtage à la Direction de Course du Vendée Globe, les 21 autres concurrents cravachaient dur entre l’Océan Indien et le Pacifique Sud. Cette nuit a vu quelques chamboulements au classement : Paul Meilhat (SMA) a repris la place de troisième à Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) devance désormais le trio des Mousquetaires en 5e position ! Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine) a recommencé à cavaler malgré les 40 nœuds rencontrés cette nuit dans la grosse dépression.

Pas de répit, pas de trêve, pas de samedi soir peinard, ni de dimanche matin serein dans les mers du Sud ! Les solitaires, en ce 42e jour de course, filent tous bon train ce matin… à part Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII). Comme annoncé par notre partenaire météo Great Circle, le leader de la course est ralenti dans une zone sans vent. Résultat : 8 nœuds de vitesse, contre 16 pour Alex Thomson qui repart. L’écart de 442 milles constaté au classement de 5h pourrait donc diminuer… un peu !

Stéphane récupère, Thomas repart, Jean-Pierre attaque
Des nouvelles de Stéphane Le Diraison qui a démâté hier soir, sans heureusement avoir été blessé lors de cette avarie. Le mât de son « Compagnie du Lit – Boulogne Billancourt » s’est brisé en trois morceaux alors qu’il naviguait très au sud de l’Australie. Cette nuit, Stéphane a pu libérer les éléments de gréements et constater qu’une de ses dérives était abimée. Après avoir dégagé tous les morceaux de mât et de gréement, il a décidé de se mettre au moteur pour pouvoir se reposer. Il a mis le cap sur l’Australie.

Thomas Ruyant est reparti depuis cette nuit, après avoir fuit vers le Nord l’énorme dépression qui le rattrapait. Cela lui a permis d’éviter les 60 à 70 nœuds de vents attendus et une mer démontée. Joint à la vacation tôt ce matin, le skipper du Souffle du Nord pour le Projet Imagine indiquait qu’il avait encore une mer très formée et plus de 40 nœuds de vent : « J’ai pu, depuis hier soir, éviter le gros de la dépression qui arrivait sur moi. J’ai quand même eu jusqu’à 45 noeuds de vent mais j’ai toujours pu faire route même si ce crochet par le nord va me faire perdre beaucoup en temps et en milles. Depuis 23h00, j’ai remis le cap dans la bonne direction (cap au Sud-Est), mais je ne pourrai renvoyer de la toile que d’ici 24h environ. »

Jean-Pierre devant Yann et Paul devant Jérémie
Jean-Pierre Dick a gagné encore du terrain cette nuit dans des conditions optimales de glisse : avec sa vitesse moyenne de 18 nœuds, il devance désormais Yann Eliès de 8 milles. 600 milles devant l’étrave de St-Michel-Virbac, Paul Meilhat et Jérémie Beyou naviguent proches du cœur d’une dépression pour éviter les grosses rafales. Des conditions peu évidentes pour les deux skippers contraints de manœuvrer dans des vents irréguliers… La messe est loin d’être dite sur ce 8e Vendée Globe !

Classement du 18/12/2016 à 5h00 (heure française)

  1. Armel Le Cléach – Banque Populaire VIII – 9 062 Nm
  2. Alex Thomson – Hugo Boss – 442 Nm du leader
  3. Paul Meilhat – SMA – 1 295 Nm du leader
  4. Jérémie Beyou – Maître Coq – 1 305 Nm du leader
  5. Jean-Pierre Dick – StMichel-Virbac – 1 997 Nm du leader

Crédit Photo : Alain Roura

Tags sur NauticNews : Vendée Globe, IMOCA

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.