NauticNews Logo

Nautic 2018 : Une entame sur les chapeaux de roues

Le 58e Nautic, Salon Nautique international de Paris, a ouvert ses portes ce samedi à une foule de passionnés prêts à plonger dans leur univers de rêve et de projets. Présentations, inaugurations, conférences de presse : cette première journée s’est révélée particulièrement dense, qu’il s’agisse de compétition, de rassemblements historiques, d’aventures ou d’industrie. La Porte de Versailles devient un espace suspendu où, naturellement, les bateaux à voile et à moteur sont les stars. Propulsés par les vents, l’électricité, le carburant, l’hydrogène ou la dégradation du plastique…, il y en a vraiment pour tous les goûts et toutes les bourses afin de profiter au mieux des espaces de liberté uniques qu’offre la navigation.

Présentation de la Transat Jacques Vabre 2019

Le départ de la Transat Jacques Vabre, 14e du nom, sera donné le 27 octobre 2019 : c’est ce qu’ont annoncé, ce samedi en fin de matinée sur la Scène Nautic, les organisateurs de la célèbre Route du Café. Sur la Scène du Nautic, les skippers Yann Eliès, Maxime Sorel et Antoine Carpentier, tenants du titre dans leurs catégories respectives, et Sébastien Tasserie, Adjoint au Maire du Havre, Chargé du sport, de la jeunesse et du Nautisme, et secrétaire de l’association Transat Jacques Vabre, ou encore Juan Amart, Président de Jacob Douwe Egberts ont présenté l’édition 2019 en détails. Autre information à retenir de cette présentation : seules trois classes seront représentées lors de la transat à venir entre Le Havre et Salvador de Bahia, en l’occurrence les Class40, les Multi50 et les IMOCA. En l’absence des Ultimes, et à un an du Vendée Globe, il y a fort à parier que ces derniers s’annoncent comme la catégorie reine de la compétition.

Présentation officielle du Tour Voile 2019

Le 42e Tour Voile a été officiellement présenté ce samedi, sur la Scène Nautic, en présence, entre autres de Jean-Etienne Amaury, Président d’Amaury Sport Organisation, et de Nicolas Hénard, Président de la Fédération Française de Voile. Ce cru 2019 se tiendra ainsi du 5 au 21 juillet. Au menu : sept Actes et 17 jours de course. Les villes étapes ? Dunkerque, Fécamp, Jullouville, Les Sables d’Olonne, Port-Barcarès, Hyères et Nice. Côté format de course, pas de changements, la trentaine d’équipage attendue s’affrontera à la fois sur des parcours en stade nautiques et des raids. Petites nouveautés cependant, les organisateurs ont décidé d’instaurer le retour des indentifications territoriales afin de permettre au public d’encourager plus facilement les équipes de sa région, puis de créer un classement mixte regroupant les teams embarquant chaque jour au moins une équipière dans le but de mettre en lumière les talents féminins. « Cette édition 2019 du Tour Voile s’annonce excitante. Le niveau a bien augmenté depuis quelques années. Les gars sont super entraînés et cela va être dur de les battre mais on va tout faire pour ! », a commenté Franck Cammas qui fera son grand retour sur l’évènement avec le projet Oman Sail.

Le paddle en trois volets

Le Sprint Paddle Elite, le premier des trois volets de la discipline dans le cadre du Nautic 2018 s’est déroulé cet après-midi. Trente hommes et dix femmes, tous professionnels, se sont ainsi affrontés sur le bassin du Spot. Tous se retrouveront demain dès 8 heures, pour le départ de la Nautic Paddle, la plus grande course de SUP au monde, organisée par le Nautic Paris. D’ores et déjà, cette 9e édition s’annonce palpitante autant qu’intense, avec pas moins de 800 participants qui s’élanceront alors pour une course dans un décor d’exception, entre la bibliothèque Nationale de France et le quai de Javel Bas. Outre le nombre record de riders, ce qu’il convient de noter c’est que cette année, la manifestation n’est autre que la dernière étape de la Coupe du Monde APP 2018. Le nom du nouveau champion du monde de la discipline sera donc connu demain soir et, bonne nouvelle, il est fortement possible que celui-ci soit français, Arthur Arutkin (tenant du titre du Nautic Paddle et capitaine de l’équipe de France) faisant, en effet, figure de favori.

Les Figaristes à l’honneur

Les champions étaient pléthores, ce samedi au Nautic, Porte de Versailles, et notamment en fin de journée à l’occasion de la remise des prix du Championnat de France Elite de Course au Large 2018. Le public est d’ailleurs venu nombreux pour applaudir le vainqueur, Sébastien Simon, ses dauphins, Anthony Marchand et Alexis Loison, et l’ensemble des grands animateurs de la classe des Figaro Bénéteau. Une classe qui s’apprête à prendre un tournant avec l’arrivée du Figaro 3, un tout nouveau monocoque équipé de foils dont le tirage au sort a eu lieu dans la foulée de la cérémonie en présence d’Hervé Gastinel, Président du Conseil de Surveillance du Groupe Bénéteau et de Yannig Livory, Président de la classe. Pour mémoire, les 50 premiers bateaux sont prévus d’être livrés courant janvier.

Remise du premier Trophée Antoine de Saint-Exupéry

Créé par le Collectif Ultim, ces géants des mers qui défient les océans, le Trophée Antoine de Saint-Exupéry récompensant le marin ayant signé le meilleur chrono en solitaire autour du globe, a été décerné pour la première fois, ce samedi, dans le cadre du Nautic. Ce prix fabriqué par les Ateliers du Prisme à Paris, a en effet été remis des mains d’Hervé de Saint-Exupéry, pilote de chasse et descendant du célèbre aviateur-écrivain, à Thomas Coville (Sodebo) qui avait battu en décembre 2016 le record de Francis Joyon (récent vainqueur de la Route du rhum). Dans la foulée, Coville l’a transmis à François Gabart, le nouveau recordman à bord de son trimaran Macif (en 42 jours 16 heures 40 minutes et 35 secondes) depuis tout juste un an. « C’est un nom de trophée très inspirant et je pense que ce sera désormais plus lisible pour le grand public pour s’y retrouver entre les différents grands records à la voile en équipage ou en solitaire. Pour la petite histoire, j’ai commencé à feuilleter les écrits de St-Exupéry lors du voyage en famille que l’on a fait avec mes parents quand j’avais 7 ou 8 ans. Ce que représente Le Petit Prince en termes de voyages et d’aventure est très beau. Je suis donc fier d’être aujourd’hui détenteur d’un tel record et j’espère en profiter encore un peu avant de le transmettre à mon tour car les records sont faits pour être battus », a indiqué Gabart.

Une vague de nouveautés pour tous.

Au Nautic 2018, les nouveautés sont toujours très nombreuses, et confirment cette année plusieurs tendances fortes et innovations prometteuses. La première est le retour des bateaux accessibles, faciles, transportables, économiques mais sans compromis sur le plaisir ! Comme la nouvelle gamme de voiliers sportifs First, qui commence à moins de 10 000 euros. Ou encore ces nouvelles générations de planches de paddle ultra-légères ou la renaissance de l’historique Windsurfer. Ensuite la déferlante des bateaux qui volent sur foil, eux aussi enfin accessibles à tous comme le BeFoil 16 ou spectaculaires comme le F101. Enfin, la propriété n’est décidement plus une priorité, comme en témoignent les nombreuses nouvelles offres de boat-clubs chez les leaders Bénéteau et Dream Yacht Charter, ou une simple cotisation vous assure l’utilisation de bateaux partout où vous allez ! Des dizaines de nouveautés et Premières Mondiales, de multiples innovations technologiques attendent leurs milliers de visiteurs Porte de Versailles. Et ce jour, il y avait déjà foule !

Crédit Photo : Raoul Dobremel/AFP/Nautic
Tags sur NauticNews : Nautic, Salon nautique de Paris
– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

16 − douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.