NauticNews Logo

MOD 70 European Tour: Dernier duel au soleil

En tête au classement général, le team FONCIA ne peut plus terminer au delà de la seconde place et n’a plus qu’un adversaire unique : Spindrift racing. Ces 651 milles à destination de Gênes, risquent donc fort de se solder en un terrible duel entre le bateau blanc (FONCIA) et le bateau noir (Spindrift racing).

Etapes 5 : trois difficultés, trois objectifs
L’European Tour touche à sa fin et réserve un dernier acte à grand suspense. Car ce sont ces ultimes 651 milles qui décideront de la victoire finale. Au petit déjeuner, puis au briefing météo orchestré par Charles Caudrelier ce matin, dans l’hôtel qui abrite le team FONCIA depuis presque une semaine, les visages étaient concentrés. Les 6 hommes du bord ont à l’esprit une seule mission : finir le boulot en beauté.

Le départ de cette 5e étape sera donné 15h00. Les cinq MOD 70 débuteront d’abord par un parcours côtier autour des îles du Frioul jusqu’à la « scoring gate », un premier passage crucial puisqu’il permet de récolter jusqu’à 3 points bonus. Puis, direction la Cassidaigne (phare à l’entrée du port de Cassis) avant de plonger vers les Baléares avec Minorque à contourner (vers minuit cette nuit). Le retour vers la ligne d’arrivée italienne se fera via le passage de la fameuse petite île de la Giraglia, dans le nord-est du cap Corse. Les premiers sont attendus mardi dans la matinée.

Trois grandes difficultés dans ce parcours : le côtier marseillais, le passage sous le vent de Minorque, puis l’arrivée dans le golfe de Gênes, souvent peu venté. Trois objectifs dans le viseur : prendre un maximum de point bonus en début d’étape, être les premiers à attraper le Mistral au large du golfe du Lion pour filer à grande vitesse, au portant, vers les Baléares et bien sûr, terminer devant Yann Guichard et sa clique.

Michel Desjoyeaux, skipper de FONCIA : « c’est serré mais on aime ça »
« Ce matin, les gars sont très concentrés, ça ne blague pas beaucoup. On sait qu’on est là parce qu’on a bien bossé et que nous sommes capables de bien bosser jusqu’au bout. La chance que nous avons, c’est que nous n’avons plus qu’un seul ‘interlocuteur’. On va forcément surveiller Spindrift, mais on ne peut pas se contenter de ne faire que cela. La météo est quand même un peu compliquée. C’est serré, mais tant mieux, c’est aussi cela qui nous plaît. On aime bien le sport, donc on aime bien ces situations-là aussi. L’équipage a beaucoup donné, ça a été très fatigant depuis le début. Mais ils sont très concentrés, ils ont compris l’enjeu… Ce sont de vrais compétiteurs dans l’âme, dans la démarche. A partir de là, pas besoin de se prendre la tête et de se mettre une pression supplémentaire. Je suis là pour les mettre en confiance et les détendre pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes. Voilà, maintenant, il faut finir le boulot correctement ! »

Charles Caudrelier, navigateur de FONCIA : « Il faudra être bon tout de suite »
« Il faudra d’abord réussir un bon parcours côtier, car il y a des points à prendre pour le classement général, tout cela dans un flux très peu établi devant Marseille. Il faudra être très concentré dès le début, c’est très important. Ensuite, il va falloir s’extraire de la rade de sud et aller à la Cassidaigne. Pas simple non plus car il y a des îles sur la route, des effets locaux et comme il n’y a pas beaucoup d’air, ça peut être compliqué. Une fois passée la Cassidaigne, l’objectif est de récupérer le vent de nord-nord-ouest bien établi, mais qui est quand même à 30/40 milles au large de Marseille, avec peut-être sur la route, une petite dépression à gérer. Le premier à attraper ce flux-là va vraiment s’évader et mettre des milles aux autres. Ensuite, il y a aura le passage sous Minorque où il peut y avoir un regroupement dans les dévents de l’île. Ce sera de nuit, on ne verra pas beaucoup les risées, ça risque d’être un peu aléatoire, ce sera certainement la partie stressante de l’étape. Ensuite, le scénario semble plus clair : une course de vitesse au portant vers la Giraglia. La dernière difficulté sera les 40 derniers milles dans le golfe de Gênes, où le vent est très aléatoire ».

Rappel du classement général du MOD 70 European Tour  après 4 étapes

  1. FONCIA 236pts
  2. Spindrift racing 229pts
  3. Musandam-Oman Sail 203pts
  4. Race for Water 202pts
  5. Groupe Edmond de Rothschild 194pts

Crédit Photo: Mark Lloyd Mod S.A

Tags sur NauticNews: MOD 70Michel DesjoyeauxFONCIA

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

un × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.