NauticNews

Hatteras 68C : la pêche est un art… et un luxe

Hatteras-Yachts-68-CConstruction

Né en 1959, sous l’impulsion de Willis Slane qui voulait dompter l’Atlantique Nord, le chantier Hatteras a conçu de nombreux bateaux de pêche et de luxe. Dernier-né de la gamme des convertibles, le 68 pieds a été présenté pour la première fois au salon de Fort Lauderdale en 2004 puis au salon nautique de Cannes en septembre 2005.

Pont

De prime abord, l’Hatteras 68C ressemble plus un yacht de croisière qu’à un navire de pêche. Ce n’est qu’en montant à bord et en naviguant que le potentiel du bateau se révèle. En effet, tout est là pour faciliter la vie du pêcheur : de la timonerie située à 4m 60 de hauteur, au siège arrière fixé dans un cockpit de 20m² doté d’un système d’évacuation des liquides très efficace.

L’accès à la proue par les passavants, très étroits, est plus que périlleux, d’autant que l’on arrive sur un pont bombé. Peu pratique pour faire bronzette mais difficile d’en vouloir à un bateau qui se veut avant tout de pêche.

À noter qu’Hatteras propose une version ouverte ou fermée (toit rigide) du fly-bridge. Dans sa version ouverte, les banquettes viennent se placer non derrière, mais devant le poste de pilotage.

Intérieur

Après l’effort, le réconfort. Cet adage est on ne peut plus vrai pour l’Hatteras 68C.
Du cockpit extérieur s’ouvre une large porte coulissante sur un intérieur cossu en bois de cerisier. Sur bâbord, de larges banquettes en U font face à deux fauteuils encadrant un écran plasma. Sur ce salon, donne une cuisine américaine faisant face à une salle à manger sur tribord.
Vers la proue, se trouvent quatre cabines doubles avec une salle d’eau indépendante pour deux d’entre elles. En version, trois cabines doubles et une simple, chaque cabine a sa propre salle de bains.

Motorisation

La salle des machines, sous le salon, est accessible par une trappe du cockpit extérieur. La large coque, six mètres soixante, permet d’y évoluer à son aise pour toute intervention. Le navire est équipé de deux moteurs diesel de 1550 ch. chacun mais peut accueillir deux monstres de 2000 ch.. La vitesse de croisière du Hatteras 68C est de l’ordre de 25 nœuds pour une vitesse de pointe de 35 nœuds.

Puissant, luxueux et fonctionnel, cette vedette est idéale pour allier plaisirs de la pêche, de la navigation et du port.

Fiche Technique NauticNews.com du Hatteras 68C

La Gamme Hatteras sur NauticNews

– CdB –

Tagged with:

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

trois + huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.