NauticNews Logo

Régates Impériales 2006

06/2006 –

Mercredi 24 mai : 1ère course
Etions-nous vraiment en Méditerranée ce mercredi matin ?

Ciel de plomb, mer d'encre, fraîche averse, le quai d'honneur avait des
allures toutes bretonnes. Qu'importe, on s'affairait déjà aux
préparatifs de cette première course, un peu "gris" encore, comme le
temps, après une soirée prolongée pour fêter l'arrivée des équipages.

Vers 10 heures, Georges que nous retrouvons avec grand plaisir comme
chaque année convoque tous les skippers pour les informer des
instructions de course. Le départ s'effectuera en deux temps: les huit
Aurique d'abord, plus lourds et moins manoeuvrants puis les Marconi
plus aptes à virer de bord .
Prévu à  11h30 le départ de cette première course est retardé à
cause des facéties météorologiques. Après une heure trente d'attente,
les classe Marconi prennent le départ plage Saint François,précédant
d'une dizaine de minutes les gréements Aurique.
Brutalement, le vent bascule  bouleversant totalement le déroulement de l'épreuve.
Vers 16h30 à la bouée de Barbicaggia, Zéphyr semble mener la course en catégorie "tradition" tout comme White Wings
en classe Marconi…Finalement c'est la " Pétole " qui triomphera : à
l'issue de cette première journée de compétition le comité de course
prendra la décision d'annuler l'épreuve pour la plus grande partie des
équipages.

Jeudi 25 mai
La victoire contre le vent

Vers 11 heures, le ciel, d'abord brumeux, se dégageait laissant place à un franc soleil et une brise prometteuse.
Le départ était donné vers 12h30, sur le parcours n°4. Outlaw malheureusement dût déclarer forfait à cause d'une avarie sur sa barre
Plus que prometteuse, la brise se métamorphosait en superbe coup de vent entre 15 et 20 noeuds tout au long de l'épreuve.
C'est une magnifique bataille qui s'engagea entre nos princes des mers. On assista tour à tour à la lutte acharnée entre Zephyr et Aldebaran, the Blue Peter et White Wings. Moonbeam IV, Lelantina et Radha nous offrirent sur le plan d'eau tout l'apanage de leurs prouesses chevaleresques. Finalement c'est Moonbeam qui remportait le combat en classe Aurique, The Blue Peter en Marconi et Radha en classique.
Mais tous les équipages ramenaient à l'arrivée le plus beau des trophées : celui de la victoire contre le vent !


Vendredi 26 mai
Un enchantement

La course prévue sur le parcours n°6 s'annonçait sous les meilleurs auspices avec un vent entre 12 et 14 noeuds.
Irina VII prenait un peu de retard depuis le quai d'honneur, petit problème sans gravité, vite résolu. Outlaw,
absent la veille était cette fois de la fête. Et ce fut une vraie fête
: celle de la beauté à l'état pur. Le spectacle de tous ces voiliers
dansant sur la méditerranée, les exclamations des équipages au travail,
et en toile de fond la ville d'Ajaccio rose de soleil.
Ces quatre heures de course furent un vrai bonheur!
White Wings et The Blue Peter, Pesa et Moonbeam s'affrontèrent avec panache, Radha nous offrit un parcours de grande classe, sans faute.
Des Iles sanguinaires jusqu'à l'Isolella la valse des Spis avait des accents d'ode à l'élégance.

Samedi 27 mai
Moonbeam IV triomphe

Avec un vent de 15 à 20 noeuds cette 4ème épreuve fut encore une bien belle course.
Très sportive aussi avec un superbe déploiement de spis au retour du
campanile. Grâce au départ décalé, les concurrents atteignaient la
ligne d'arrivée sur une durée très courte, offrant sur le plan d'eau,
le spectacle d'une belle bataille.
C'est Moonbeam IV qui triomphait suivi de Zephyr, devançant Lelantina d'à peine 50 centimètres.
Dans l'enthousiasme général, on décidait d'une seconde course plus
"décontractée", et  de nouveau on assista à la victoire de Moonbeam IV.

Dimanche 28 mai
Le départ de cette dernière épreuve était finalement donné sur le parcours n°2.
En début de course Moonbeam IV, en tête, se voyait rattrappé par Zephyr et Aldebaran à la hauteur du Ricanto. White wings et the Blue Peter s'affrontaient à nouveau, atteignant  un très haut niveau technique comme on n'en avait plus vu depuis longtemps.
D'abord entre 6 et 8 noeuds  puis évoluant avec des pointes de 12
à 14 noeuds, le vent très changeant obligeait nos navigateurs à se
démener pour résister aux caprices d'Eole.
A l'issue de cette belle bataille, on retenait la performance de Moonbeam IV  qui n'avait pas remporté de course depuis 1923, ainsi que la victoire d'Outlaw et de White Wings.

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.