NauticNews Logo

Les Voiles de St Tropez 2007

VoilesStTp.jpg

09/2007 –

Poursuivre l’histoire

Du 29 septembre au 7 octobre 2007, les Voiles de St Tropez vont réunir les plus beaux voiliers du monde, plus de 250, modernes ou classiques. Née en 1981 d’un défi lancé entre 2 bateaux, Ikra et Pride, la Nioulargue est devenue en 1999 les Voiles de St Tropez. Depuis l’histoire continue. D’autant que la brise qui a joliment soufflé les 25 bougies en 2006 a permis de faire entrer la 8ème édition dans la légende. Mais André Beaufils et son équipe de la Société Nautique promettent que 2007 sera un bon cru.

Edition de légende.

« 10 ans que l’on attendait cela ! » Gilles Martin-Raget, photographe connaisseur et amoureux des « Voiles », ne pouvait pas cacher son enthousiasme ce samedi 7 octobre 2006. Pour la clôture des 8èmes Voiles de St Tropez la météo a été particulièrement généreuse : Grand soleil, ciel bleu azur et un vent oscillant entre modéré et fort. Les voiliers classiques ont ainsi pu montrer toute leur puissance dans le clapot levé par la brise. Dans un triangle de 19 milles, les goélettes Altaïr (Fife, 1931) et Mariette (Herreshoff, 1915) ont été époustouflantes. Au final, c’est la cadette qui l’a emporté de quelques secondes. Tandis qu’au général, Moonbeam IV (Fife, 1914) s’est imposé grâce à une belle régularité. Cette année, la compétition promet d’être tout aussi relevée. Notamment jeudi lors de la journée des Défis. L’an passé, Mariquita a ravi le trophée Mer et Bateaux de la Grande Classe à Cambria qui voudra reprendre son bien. Un spectacle à voir entre la tour du Portalet, la Moutte et la bouée de la Nioulargue.

Retour aux sources.

Pour écrire les nouvelles pages du yachting, les Voiles de St Tropez 2007 vont puiser dans leur passé. Tout juste sortis de leur championnat du monde à Cannes, une vingtaine de 12 m JI, dont Ikra à l’origine de la Nioulargue, boucleront dans le golfe varois une saison intitulée « Centennial Tour ». Cette tournée a été créée afin de célébrer l’anniversaire de la Jauge Internationale. Une mini-coupe de l’America sera même organisée jeudi afin de revivre les grandes empoignades de ces voiliers qui de 1958 à 1987, ont écrit l’histoire de la plus connue des régates. Autres phénomènes de la Coupe de l’America, les Classes J (entre 35 et 40 mètres de long, 45 à 50 mètres de hauteur de mât) seront représentés par Shamrock V, Velsheda et Cambria. Mais cette année, pour la 1ère fois à St Tropez, ils seront rejoints par la magnifique réplique de Ranger, vainqueur en 1937.

Cru 2007.

En mer le spectacle promet donc d’être exceptionnel. Mais le cœur de l’événement, c’est le village. Dressé au niveau de la capitainerie, c’est là qu’acteurs et spectateurs, marins et terriens, se retrouvent et se rencontrent. Durant une semaine, la cité tropézienne s’apprête à fêter le yachting. Et cela dure depuis 26 ans.

Plus d’informations : http://www.snst.org

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix + 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.