NauticNews

Sly 42 Fun

Sly_42_Fun.jpg

01/2008 –

BEAU, ET RAPIDE A LA FOIS.

Le 25 juillet 2007, le Sly 42 a été choisi comme l’un des 5 prétendants au titre de Bateau Européen de l’année décerné par la revue allemande « Yacht ». Mais au Salon de Cannes 2006, c’est la version fun qui a obtenu tous les suffrages. Silhouette racée, esthétisme épuré, le fleuron du chantier italien Sly Yachts n’a pas laissé indifférent. Situé à Cesena, dans le Nord Est de l’Italie, ce chantier a été créé en 2005 pour proposer des voiliers capables de marier design, confort et vélocité. Conçu par le Studio Lostuzzi, avec des espaces intérieurs et extérieurs signés Stefano Pastrovich, le Sly 42 fun exprime cette manière actuelle de naviguer, entre vitesse et plaisir, afin de profiter des joies de la plaisance.

Incroyable Look.

Lors de sa présentation officielle, l’élégance et la sobriété du Sly 42 fun ont donc attiré tous les regards. Composée en fibres de verre et carbone, la coque est fine et élancée. Le pont en teck, entièrement dégagé, est accueillant et spacieux. Le tableau arrière est pourvu d’une plateforme de bain de 4 m². Deux barres en aluminium d’un diamètre de 1000 mm marquent l’accès au cockpit où sont disposés deux bancs en « L » de 2,55 m avec deux tables réglables en hauteur. Sur le rouf en carbone, logé dans les deux protections contre les embruns, se trouve un bimini. Celui-ci peut être soulevé au moyen de 4 pistons. En position haute, il est équipé d’un tendelet pouvant être gardé en navigation. Et comme le gréement est lui aussi entièrement en carbone, le Sly 42 fun est un véritable régal pour les yeux.

Confort et vitesse.

L’esthétisme a été pensé, mais aussi la fonctionnalité. Toutes les manœuvres courantes sont escamotables sous le pont et le rouf, avec retour jusqu’au deux winches placés devant les barres à roue. Ainsi le Sly 42 fun peut être mené simplement. Simplement, mais rapidement. Grâce à son Génois de 47 m² à 108 % de recouvrement, et sa Grand Voile de 64 m², ce 42 pieds léger, 5,9 tonnes, s’envole à la moindre rafale. Le plan de voilure généreux, associé à un déplacement réduit et des appendices efficaces, garantit des prestations élevées, même en présence de vents légers comme en Méditerranée. En témoignent les résultats du mois de juin 2007. Un Sly 47 a obtenu la 6ème place lors de la Giraglia Rolex Cup. Alors qu’un Sly 53, dernier né du chantier, s’est classé 3ème en temps compensé dans la course Muggia/Porto Rose. La recherche du confort et du plaisir n’étant pas pour le chantier italien incompatible avec la vélocité.

Fiche Technique NauticNews

Plus d’informations : www.sly-yachts.com

-NG-

Tagged with:

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

13 − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.