NauticNews

Coupe América – Brad Butterworth – L’Interview

08/2008 –

Suites aux déclarations publiées récemment par le CEO de BMWOracle, Russel Coutts, nous avons donné à Brad Butterworth, le skipper d’Alinghi, la possibilité de donner son point vue.

(Lausanne, 4 août 2008)

Sébastien Destremau: Brad Butterworth, vous avez gagné les quatre dernières Coupe América en tant que Tacticien/Skipper faisant de vous un marin hors norme. Votre ami Russell Coutts a récemment déclaré qu’il ne recommanderait pas à son équipe de s’inscrire à la prochaine édition de la Coupe América si votre équipe SNG Alinghi remportait le procès en cours. Qu’avez à dire sur ce sujet?

Brad Butterworth: Il appartient à Russell de juger ce qu’il souhaite faire avec l’équipe de BMWOracle. En ce qui nous concerne, Russell et moi avons toujours été de très bons amis mais nous sommes dans des équipes opposées en ce moment et nos opinions sont divergentes. Bien que l’on ne se parle pas beaucoup ces temps-ci, je suis sûr que notre amitié restera solide.

SD: Russell Coutts semble questionner la capacité de la Société Nautique de Genève à organiser une régate équitable dans le cadre (le protocole) établit par votre équipe et il se demande même si de nombreuses équipes s’inscriront le moment venu. Des commentaires?
BB: Il est très décevant de lire que la SNG ne serait pas capable d’organiser une épreuve de l’ampleur qu’est la Coupe América. La Coupe l’an dernier n’était pas si mal et nous avons modifié le protocole 14 fois entre 2003 et 2007 pour atteindre cet objectif. Par conséquent, de préjuger de notre volonté et de notre capacité à modifier le protocole en cours de route est totalement ridicule. Beaucoup d’entre nous pensaient que le premier protocole écrit l’année dernière était un peu trop sévère mais nous l’avons corrigé et le document modifié a finalement été signé par l’ensemble des challengers potentiels sauf GGYC / BMWOracle. Avec de nouveaux bateaux plus gros et des mesures prises pour réduire les coûts, je crois que nous tenons la bonne recette pour faire de la prochaine Coupe América l’un des plus grands évènements sportifs de la planète.

SD: GGYC/BMWOracle a fait appel de la décision du tribunal rendue la semaine dernière. Avez-vous été surpris et envisagez-vous la possibilité qu’il retire leur procès?
BB: Malheureusement non. Je pouvais comprendre leur stratégie quand ils poussaient pour que le match ‘hostile’ ait lieu le plus tôt possible contre nous. Lorsqu’ils avaient une bonne longueur d’avance au niveau de la construction de leur multicoque géant. Mais maintenant, cet avantage a disparu et leur décision de faire appel n’a aucun sens si ce n’est qu’elle leur donne la possibilité de participer directement à la Coupe América sans passer par les éliminatoires. Ils veulent simplement gagner le droit de régater dans la finale par les tribunaux, et non sur l’eau.

SD: Qu’en est-il d’un règlement à l’amiable?
BB: Lorsque nous avons gagné le procès la semaine dernière, nous nous sommes immédiatement occupés d’étudier les conséquences de la décision du tribunal avec nos partenaires du Club Nautique Espagnol (CNEV. Il y avait là une bonne opportunité pour que les deux belligérants de prendre du recul et de réfléchir sereinement à un règlement amiable. Au lieu de cela, BMWOracle s’est précipité dans un processus d’appel qui démontre clairement qu’ils ne veulent absolument pas autre chose que de gagner le droit de participer au Match.

L’anglais, Sir Keith Mills président de l’équipe TeamOrigin a généreusement proposé d’être un médiateur et qui sait ce qui pourrait arriver? Nous serions heureux qu’un règlement à l’amiable puisse mettre un terme à cette situation ridicule que nous vivons depuis un an. Cependant, je ne sais pas trop qu’elles sont les options possibles mais je ne m’attend pas à un règlement amiable, malheureusement!

SD: Quand prévoyez-vous la prochaine Coupe América? Que ce soit un match ‘hostile’ contre les Américains ou une épreuve conventionnelle avec de multiples challengers?
BB: Ca aussi c’est complètement ridicule. Nous avons ici deux scénarios: un Match ‘hostile’ et une épreuve « classique ».
Match hostile: Il faudra un minimum de six mois pour que la Cour d’Appel de l’État de New York Cour rende une décision qui sera finale. Ensuite, vous devez ajouter le délais de 10 mois minimum prévue dans l’acte de donation de l’épreuve. De plus, étant dans l’hémisphère Nord la Coupe América ne peut pas avoir lieu en hiver donc on cela nous reporte à l’été 2010 pour le match ‘hostile’. Il faudra encore deux ans à l’équipe qui remportera ce match ‘hostile’ pour organiser une épreuve « classique ». Potentiellement cela repousse la 34ème Coupe América à 2012 voir 2013 au plus tôt!
Epreuve ‘classique’: Si BMWOracle retirait son recours en appel maintenant, nous envisagerions d’avoir une Coupe América avec de multiple équipes dès 2010.

SD: Considérons que BMWOracle baisse pavillon et retire sa plainte pour un instant. Vous avez mentionné une régate classique en 2010. N’est-il pas possible de la faire dès l’an prochain?
BB: Pour être juste envers tous les concurrents et pas seulement les équipes les plus riches, le protocole interdit qu’une régate soit organisée dans les 18 mois qui suive la publication officielle des règles de classe du nouveau bateau le AC90. Croyez-moi, il sera très facile de réunir toutes les parties concernées autour d’une table et de finaliser les règles une fois pour toute. La Coupe América aura lieu 18 mois après cette date.

SD: En raison du passé houleux entre vos deux équipes, seriez-vous favorable à la participation de BMWOracle dans une épreuve ‘classique’?
BB: Vous voulez dire si ils retirent leur plainte et/ou perdent l’appel? Oui définitivement et même à bras ouverts. BMWOracle est une très bonne équipe et nous aimerions les avoir dans la prochaine épreuve. Toutefois, nous serions obligé de prendre l’avis de tous les autres Challengers qui s’étaient déjà inscrits. Après tout, ce sont eux qui souffre le plus en ce moment et je ne peux pas anticiper de leur décision. Certains d’entre eux sont très perturbés par la confusion actuelle.

SD: Parlant des grandes équipes – Un commentaire en ce qui concerne Team New Zealand qui avait clairement annoncée son soutient a BMWOracle il y a quelques mois?
BB: Il en va de même pour Team New Zealand. Bien que la position de Grant Dalton soit un peu confuse à l’heure actuelle, d’après ce que j’ai entendu, il semble tout à fait satisfait de la décision du tribunal nous donnant raison la semaine dernière.

SD: Une dernière question, Brad. Où êtes-vous en ce qui concerne la construction de votre multicoque géant?
BB: (rire) Là aussi nous sommes un peu perdus. Nous ne savons pas très bien ce qu’il faut faire avec une cible qui bouge tout le temps. Nous avons une réunion très importante dès demain (aujourd’hui), ici à Lausanne et nous verrons si nous avons besoin de réévaluer la date de lancement de notre multicoque.

SD: La date de lancement étant?
BB: Toutes les pièces sont en voie d’achèvement maintenant et nous sommes très proche de la mise en place du puzzle. Notre date de lancement était prévue pour la fin de l’année 2008, mais compte tenu de la nouvelle situation, nous allons peut-être reporter le lancement.

SD: Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, Brad.

Sébastien Destremau

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

6 + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.