NauticNews

Coupe de l’America – BMW Oracle teste son Trimaran

BOR90 - DoGzilla.jpg

11/2008 –

DOGZILLA MONTRE LES CROCS.

L’équipe de BMW Oracle poursuit les essais de son nouveau trimaran en Californie. Mis à l’eau le 25 août 2008, le BOR 90 a rejoint sa nouvelle base après avoir tiré ses premiers bords début septembre à Anacortes dans le Nord Ouest des Etats-Unis.  Symboliquement, l’équipe s’est installée à San Diego, là où Dennis Conner et son team Stars & Stripes étaient établis lorsque la Coupe s’y déroulait de 1987 à 1995. Jusque fin novembre, le syndicat américain va enchainer les sorties afin de maîtriser la « bête » dessinée par le cabinet d’architectes français VPLP. Tout en carbone, le trimaran de 90 pieds est impressionnant. Il a été surnommé DoGzilla, en référence au Deed of Gift, l’acte de donation qui régit la Coupe de l’America depuis 1887. En effet, le BOR 90 pourrait être engagé en duel contre Alinghi si la bataille juridique tourne en faveur des américains.

Première étape.

Début septembre 2008 à Anacortes, entre Seattle et Vancouver, le BOR 90 a effectué une semaine d’essai. Les vents légers et la mer plate ont permis de mener une première session de tests dans des conditions idéales pour un nouveau bateau. Pour le dompter, Franck Cammas, le skipper de Groupama 3, a été désigné comme barreur par Russel Coutts, triple vainqueur de la Coupe de l’America. Présent depuis le 21 août aux Etats-Unis, le skipper français a été plutôt impressionné. « Ce trimaran est unique en son genre. Il est assez extrême et doté d’un énorme potentiel. Nous l’apprivoisons progressivement» a-t-il déclaré sur son site internet. Il faut dire que les caractéristiques de ce trimaran géant dessiné par le cabinet VPLP sont étonnantes. Aussi large que long avec 27 mètres 50, DoGzilla est doté d’un mât qui culmine à 50 mètres de hauteur, d’une grand-voile de 500 m² et d’un gennaker de 700 m². La vitesse potentielle est tellement grande que par sécurité, la vingtaine d’équipiers porte des casques.

Attention bateau méchant.

Après une semaine de navigation paisible, le trimaran a été convoyé à San Diego. Depuis, les sorties s’enchainent et les vitesses augmentent. Ainsi, mi-octobre, le BOR 90 a été pointé à 30 nœuds pour seulement 20 nœuds de vent. Epaulé par Franck Cammas, James Spithill, le barreur, a tout de même insisté sur la sécurité.  » Nous continuons de pousser petit à petit le bateau et nous le faisons prudemment. Quand vous volez entre les coques, vous êtes vraiment très haut par rapport à l’eau », a-t-il ajouté. Cependant, les américains continuent de rendre leur trimaran de plus en plus féroce. Ils augmentent progressivement sa surface de voilure espérant ainsi sans doute impressionner les Suisses. Car une proposition du Golden Gate Yacht Club est actuellement sur le bureau d’Alinghi. BMW Oracle Racing a annoncé son souhait de voir s’organiser la prochaine Coupe de l’America avec des règles plus équitables que celles proposées. En cas d’acceptation, DoGzilla resterait sagement aux Etats-Unis. Dans le cas contraire, la Cour d’Appel de New-York pourrait décider de lâcher le fauve.

Fiche Technique NauticNews.com du BOR 90 DoGzilla.

Crédit Photo : Gilles Martin-Raget

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

trois − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.