NauticNews

MIMR 2009: Bientôt le coup d’envoi

MIMR08.jpg

03/2009 –

Dans tout juste une semaine, l’élite de la voile se retrouve au Yachting Club de la Pointe Rouge qui organise pour la 7ème année consécutive, le Marseille International Match Race.

Cette année, le MIMR est aussi la première des 10 étapes du World Match Racing Tour. Un rendez-vous d’exception, puisque c’est la première fois de toute l’histoire du Match Racing qu’une épreuve du World Tour est organisée en France.

A rendez-vous d’exception, plateau d’exception !

Du lundi 10 au dimanche 15 mars, les meilleurs barreurs mondiaux de la discipline et leurs équipage s’affronteront en duel, s’éliminant un par un, avec un seul objectif : obtenir le titre lors de la Grande Finale. Le bateau utilisé pour cette épreuve est le J80. Afin de s’assurer qu’ils sont tous identiques, c’est l’organisateur qui met à disposition les bateaux utilisés pour la régate. Le J80 est un quillard de classe internationale reconnu par l’ISAF. Le nombre d’équipiers à bord de ce
monotype de 8,50m est généralement de 4 : un barreur, un embraqueur tacticien, un embraqueur et un
numéro 1.

A plus long terme, l’ambition de ces hommes, qui pour la majorité sont membres des défis engagés sur la Coupe de l’America, est de totaliser un maximum de points, et obtenir le titre de Champion du Monde de Match Racing 2009 ! (Détenu en 2008 par Ian Williams) .

Fiche Technique NauticNews.com du J80

Crédit Photo: Gilles Martin Raget

– CP –

1 Commentaire

  1. Marc B. 4 mars 2009 at 11 h 25 min

    Cette épreuve va être formidable. Les Français, comme Sébastien Col et Mathieu Richard vont être très attendus même si le plateau est très relevé.
    En plus de Ian Williams, champion du monde en titre, Alinghi va être représenté par son barreur Ed Baird qui a gagné le titre mondial à 3 reprises et qui n’a pas couru sur ce circuit depuis 2005.
    A suivre donc…

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

1 × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.