NauticNews Logo

Voiles de Saint-Tropez 2009 : Clôture

Voiles_StTropez09_K.Arrigo.jpg

10/09 –

Du 28 septembre au 3 octobre, les Voiles de Saint-Tropez ont célébré avec passion leurs 10 années d’existence. Pour l’occasion, la Société Nautique de Saint-Tropez avait réuni un plateau exceptionnel. 296 voiliers représentant tout l’éventail des voiliers de régate allant des classiques plus que centenaires au tout nouveau Wally 130. Durant 6 jours, un ballet majestueux et parfois chaotique d’embarcations a animé le golfe tropézien au rythme des courses. Les concurrents ont été accompagnés sur l’eau par une foule de nombreux plaisanciers, à voile ou à moteur, qui ont voulu, quelque fois de trop près, approcher les légendes d’hier et d’aujourd’hui.

Au cœur de la flotte.

Dans le sillage de la Nioulargue disparue en 1995, les Voiles de Saint-Tropez invitent tous les ans en fin de saison, les stars du yachting d’antan à croiser les plus beaux fleurons de l’architecture navale contemporaine. Pour la 11ème édition, la flotte n’a jamais aussi belle d’après André Beaufils, président de la Société Nautique de Saint-Tropez qui l’organise. Côté Classique, Lady Trix, un sloop aurique de 1909 barré par Bruno Peyron a fait forte impression. Le plan Mylne de 9,50 mètres récemment restauré par Bruno Barbara s’est avéré redoutable. Tout comme Tuiga qui, venant également de fêter son centenaire [voir notre article], a dominé son aîné d’1 an, Mariska. Cet autre 15 Mètre JI dessiné par Fife a rejoint le circuit après 2 années de restauration à La Ciotat. Autre moment d’exception, la flotte des Pen Duick, réunie comme lors des Régates Royales [voir notre article], a créé dans son sillage émotion et émerveillement. Ces voiliers d’Eric Tabarly qui appartiennent désormais au patrimoine collectif maritime, ont été très en avance sur le temps. Les technologies utilisées sont devenues aujourd’hui courantes, comme l’utilisation des ballasts ou les essais en bassin de carène.

Entre Tradition et Modernité.

Par ailleurs, vendredi 2 octobre, le détenteur actuel du record du monde de vitesse [voir notre article], est venu montrer sa dynamique silhouette dans les eaux tropéziennes. L’Hydroptère a pu croiser les voiliers d’Eric Tabarly qui, il y a plus de 30 ans, avait déjà imaginé un voilier à Foils. Ainsi, les Voiles de Saint-Tropez, dont l’origine remonte à un duel lancé en 1981 entre un 12 Mètre JI et un Swan 44, perpétuent cet esprit en mélangeant avec succès Histoire et Innovation. L’édition de 2009 aura permis de nouveau aux voiliers Classiques et Modernes de se côtoyer pour le plus grand plaisir des marins et surtout des très nombreux admirateurs. En mer ou sur les quais, une foule impressionnante a pu assister à des régates engagées ainsi qu’à de belles scènes comme lors du retour dans le vieux port de tous ces voiliers d’exception. A terre, acteurs et spectateurs des 11èmes Voiles de Saint-Tropez ont pu se retrouver que soit dans le Village organisé autour d’un très convivial bar, ou dans toutes les rues de la ville battant au rythme des Voiles.  Le dernier événement majeur de la saison des régates méditerranéennes s’est achevé dimanche 4 octobre par la traditionnelle remise des prix à la Citadelle.

Tags sur NauticNews.com : Voiles de Saint-TropezRégates Classiques

Plus d’informations et Résultats : Site de la S.N.S.T.

Crédit Photo : Rolex / K.Arrigo

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

3 × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.