NauticNews

Coupe de l’America : Le décor de la 33ème édition est planté

Alinghi_32nd_America_s_Cup_by_ThMartinez.jpg

02/2010 –

La 33ème Coupe de l’America se court enfin à Valence. Après pratiquement 2 années de procédures judiciaires, l’épreuve se dispute au meilleur des 3 manches selon les règles du « Deed of Gift », le texte fondateur écrit en 1851. Le Defender Alinghi, vainqueur des 2 dernières éditions, et le Challenger BMW Oracle, ont tous deux choisis pour ce duel des multicoques. Alinghi V est un catamaran ultraléger de 90 pieds (27 mètres) à la flottaison, dépassant les 110 pieds hors tout, doté d’un mât d’une hauteur équivalente à celle d’un immeuble de 17 étages. USA-17, dessiné par le cabinet français VPLP, est un trimaran aussi large que long, 90 pieds, et gréé avec une aile rigide de 68 mètres de haut (223 pieds). Les 2 équipes, qui ont eu moins d’un mois pour s’entrainer à Valence [voir notre article] vont enfin pouvoir en découdre. Peut-être entreront-ils ensuite dans la légende déjà fournie de la Coupe, si comme l’a annoncé Ernesto Bertarelli, le patron du défi suisse : « Cette 33ème America’s Cup sera mémorable ».

Match Race en multicoque.

La procédure de départ de la première manche devrait être lancée 8 février à 10h00 (heures françaises). Le tirage au sort a désigné le trimaran américain pour entrer en tribord et bénéficier ainsi de la priorité dans la phase de pré-départ. Cette phase de 6 minutes est cruciale en Match Racing car elle permet parfois d’infliger une pénalité à son adversaire. Cela sera d’autant plus important lors de cette 33ème Coupe de l’America où les 2 bateaux auront des difficultés à réparer une pénalité [effectuer un virement et un empannage, ndlr]. Il ne faudra donc absolument pas manquer ce premier pré-départ en multicoques de l’histoire de la Coupe. Ensuite, au coup de canon, les 2 géants s’élanceront pour une longue chevauchée de 40 milles, soit un aller-retour vers une marque située à 20 milles dans le lit du vent, à des vitesses qu’il est encore aujourd’hui difficile d’imaginer. La météo annoncée fait état d’une légère brise de mer, se renforçant en basculant au sud. Cela devrait avantager le catamaran Alinghi V, bien que le potentiel de son concurrent n’ait jamais été exploité pleinement.

33ème America’s Cup à suivre.

Alinghi V et USA-17 vont courir la première manche de la 33ème Coupe de l’America lundi 8 février. Le second match, se disputant autour d’un triangle équilatéral (dit aussi « olympique ») où chaque bord mesure 13 milles, soit un parcours complet de 39 milles, aura lieu mercredi 10. Les Suisses entreront à leur tour en tribord, tandis que dans le troisième, s’il est nécessaire, les Américains seront de nouveau prioritaires pour un second aller-retour de 40 milles. Deux ans et demi après la seconde victoire d’Alinghi dans la 32ème America’s Cup, disputée ici même à Valencia, cette nouvelle édition offre donc un visage totalement différent. Deux multicoques techniquement très aboutis vont s’affronter pour l’Aiguière d’Argent, le seul trophée sportif dont le tenant du titre peut définir les règles. Les courses promettent un spectacle extraordinaire, si la casse ne vient pas mettre fin prématurément à cette épreuve si longue à mettre en place. Les manches pourront être suivies en direct sur le site de l’America’s Cup, grâce à des moyens de production télévisuelle hors du commun. Un avion se positionnera à plus de 27 000 pieds d’altitude. Equipé d’antennes dans ses ailes, il sera capable de recevoir et de transmettre tous les signaux provenant des 2 bateaux qui pourront être distants de plus de 20 milles. Ainsi, le monde entier aura les yeux rivés sur Valence, où Alinghi et BMW Oracle vont enfin renouer avec la Cup.

Plus d’informations : Site de la Coupe de l’America

Tags sur NauticNews.com : Coupe de l’AmericaAlinghiBMW Oracle

Crédit Photo : Thierry Martinez / Alinghi

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatorze + 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.