NauticNews Logo

Voile Olympique : La SOF en mode finales

voile_olympique_SemaineOlympiqueFrancaise2010_laser_radial_sophie_de_turckheim.jpg

04/2010 –

Depuis son ouverture, la 42ème Semaine Olympique Française court contre le temps. Le vent faible et instable a considérablement retardé le planning, et les qualifications n’ont pu être achevées qu’après 4 jours de compétition. Le temps presse pour les différents comités de course car l’épreuve s’acheve le vendredi 30 avril. Alors, durant la journée de mercredi, la majeure partie des 700 équipages a été envoyée sur l’eau à deux reprises. Eprouvants pour les concurrents, ces allers-retours ont permis cependant aux nombreux spectateurs massés sur les digues de voir évoluer de près la flotte colorée des 49er, élégante des Star, ou dense des Laser. Ces nombreuses manches lancées, jusqu’en début de soirée, ont surtout permis aux participants de la SOF de boucler leurs phases de qualifications, et pour certains d’entamer les finales. En Laser Radial, les finales ne vont débuter que ce jeudi 29 avril. Sophie de Turckheim, qui a grillé son joker en étant disqualifiée dans la 4ème manche, n’a plus le droit à l’erreur. Fatiguée mais confiante, elle a déclaré à NauticNews.com qu’elle se sentait dans le coup et qu’elle n’avait pas peur pour la suite. Intelligente et régulière durant les qualifications, la vice-championne du monde peut nourrir de sérieux espoirs pour cette inscrits à cette 4ème épreuve de la Coupe du Monde, puisqu’elle ne s’est jamais classée au-delà de la 6ème place. C’est également la place qu’elle occupait lors de la course où elle a été rétrogradée à la 41ème pour une sortie tardive de la zone de départ sous pavillon noir. Dés que la 5ème manche aura eu lieu, son plus mauvais résultat lui sera retiré, et elle réintégrera ainsi le haut du classement en chasse derrière la championne du monde Sari Multala.

Course aux points dans le petit temps.

En Laser Standard, les finales ont débuté mercredi soir, et vont pouvoir se dérouler normalement jeudi, avec la Medal Race au programme de vendredi. Certains laseristes ont effectué 3 parcours de suite, pour porter le total à 6. Avec une seule manche sur les 5 comptabilisées, au-delà de la 9ème place, l’Anglais Paul Goodison domine les débats. Extrêmement régulier dans la conduite de toutes ses courses, le champion olympique et du monde de la discipline est un véritable métronome, très difficile à suivre. Seul l’Espagnol Javier Hernandez, vainqueur à Palma, semble en mesure de pouvoir l’inquiéter. Côté Français, 3 coureurs sont parvenus à se qualifier dans la Golden Fleet [la flotte des 47 meilleurs coureurs sur les 150 engagés, ndlr]. Jean-Baptiste Bernaz, actuellement 3ème de la Coupe du Monde, est classé 22ème, en alternant les bonnes courses et celles où s’extraire de la densité de la flotte a été compliqué. Auteur de quelques très belles manches, Felix Pruvot pointe à la 18ème place, à 13 points du 10ème, tandis qu’Antony Munos a rempli son contrat en atteignant le groupe Or. Pour l’entraineur national Lionel Pellegrino, l’objectif des 2 premiers Français est clair : Ils doivent finir dans les 20 afin de marquer des points pour la World Cup, et l’un des 2 doit se qualifier pour la Medal Race. Cette épreuve finale, où les points comptent double, opposera en clôture de SOF les 10 premiers, mais c’est la journée de jeudi qui est celle qu’il ne faut absolument pas rater.

voile_olympique_SemaineOlympiqueFrancaise2010_match_racing_claire_leroy.jpg

Match Race : Une compétition en 2 temps.

Autre format, le Match Racing féminin entame quand à lui son tableau final. A l’issue du premier Round Robin, 6 équipages se sont directement qualifiés pour la suite de l’épreuve, tandis que les 2 autres sont issus des repêchages qui se sont achevés hier. Lors de cette première phase, l’Américaine Anna Tunnicliffe a fait très forte impression en étant notamment la seule à remporter ses 6 rencontres. Récente transfuge du Laser, dont elle est la championne olympique, elle semble très à l’aise dans cette discipline et sur l’Elliott 6,5′, dont les concurrentes disent apprécier la tonicité et la simplicité. Anna Tunnicliffe fait désormais figure de favori, mais la particularité du Match Race est de remettre les compteurs à zéro à l’issue des qualifications. Les quarts de finale vont débuter ce jeudi avec notamment la confrontation entre deux Françaises. Anne-Claire Le Berre, qui a fini 1ère de sa poule et qui attend depuis lundi la reprise de l’épreuve, sera opposée à Claire Leroy, la spécialiste de la discipline. La N°1 mondial durant 5 ans a cependant du passer par les repêchages pour se qualifier. Survolant ceux-ci, elle aborde le tableau final très motivée. « Maintenant on efface tout et on recommence », a expliqué celle qui a, comme les 7 autres, le droit d’espérer remporter la première épreuve de Match Racing de l’histoire de la SOF. Ainsi, quelque soit la discipline, les deux derniers jours de la 42ème Semaine Olympique Française promettent de superbes spectacles et surtout de très belles empoignades. Pour y assister de près, les amateurs de voile et de sport peuvent depuis le port de Hyères embarquer gratuitement sur des vedettes affrétées par l’agglomération toulonnaise dont les départs ont lieu à 11 heures et à midi.

Plus d’informations : Site de la Semaine Olympique Française

Tags sur NauticNews.com : Voile OlympiqueLaserMatch Racing

Crédit Photo : Guillaume Durand – FFV / Effets Mer

-NG-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

deux × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.