NauticNews

Jeanneau Merry Fisher 645 : Un pas de plus vers la croisière

Jeanneau_Merry_Fisher_6_45.jpg

04/2010 –

Lancé en septembre 2009, au Grand Pavois de la Rochelle, le nouveau Merry Fisher 645 fait partie de la gamme 2010 de Jeanneau. Le chantier naval s’éloigne sensiblement de la mixité un peu rudimentaire pêche-promenade pour se rapprocher de la croisière, plus en vogue. Le petit timonier de caractère s’adapte sans mal à la demande et offre plus de volume à bord, mais aussi plus de lumière, sans oublier une motorisation économique hors-bord de 115 CV. En prime, Jeanneau a fait évoluer sa coque. Très actuelle, elle pointe une belle étrave en V marqué, tout en gardant ses légendaires qualités marines.

Sans aucun conteste, la gamme des Merry Fisher a bien changé depuis son lancement dans les années 90. Merry de la Poëze, le directeur-produits du chantier Jeanneau, s’en souvient. « Il y a dix ans, le marché exprimait une forte demande de modèles économiques permettant la pratique de la pêche et de la promenade à la journée ». Les premiers Merry Fisher affichaient donc clairement la couleur : on allait lancer l’hameçon et prendre du bon temps avec des copains. Aujourd’hui, les sorties en mer sont devenues une affaire de famille. On recherche donc plus d’aisance, plus d’espace. Mais aussi, une plus grande économie de carburant, vu la hausse spectaculaire des prix du pétrole qui font hésiter un primo-accédant… Comme d’habitude, Jeanneau s’adapte et propose une version en adéquation avec les nouvelles attentes des plaisanciers. « Le marché évolue vers une motorisation hors-bord jusqu’à 7,5 mètres, en raison de nouvelles motorisations 4 temps qui sont désormais très économiques, grâce à un meilleur rendement, et aussi plus propres, plus silencieuses, moins coûteuses à l’entretien que la motorisation diesel classique », explique Merry de la Poëze. Transportable sur une remorque, le Merry Fisher 645 pourra alors hiverner à sec, ce qui évitera les coûts de remise à neuf du printemps et aussi du gardiennage au port hors saison.

Jeanneau_MF645_Int.jpg

C’est quoi la nouvelle génération des Merry Fisher ?

Tout en restant fidèle à la carène Jeanneau, le chantier naval a délégué la confection de l’intérieur à deux designers polonais associés, Jacek Centkuski et Denert Design, qui possèdent une grande compétence dans ce type de modèles. Pour citer Merry de la Poëze, en résulte un style « plus jeune et plus fun ». La coque est étonnement tendue et volumineuse avec une ligne de pontage haute. La timonerie est presque droite, très habitable et inondée de lumière par le biais de grandes vitres, dont une sur le toit. Le pare-brise perd son montant central pour améliorer la visibilité vers l’avant. La grande nouveauté sur ce type de bateau est le carré en vis à vis de quatre places, avec une belle vue sur la mer. Le Merry Fisher 645 a même une petite cabine avec deux lits doubles pour quatre personnes, une cuisine et un emplacement pour les WC chimiques. La cabine est séparée de la timonerie par un rideau pour plus d’intimité des passagers.

Un bateau pour tous les programmes

L’accès à l’extérieur se fait par la baie arrière coulissante à trois vantaux. Très vite, on adapte la banquette du cockpit pour la transformer (par glissement) en bain de soleil. Le tour du bateau est assez agréable et sécurisé ce qui démontre l’utilisation du Merry Fisher 645 en guise de bateau familial. Celui-ci se veut idéal à la fois pour les sorties à la journée et le cabotage côtier. La preuve : une échelle de bain pour piquer une tête est située à l’opposé du porte-cannes à tribord. La motorisation hors-bord permet de rejoindre à toute berzingue les lieux de pêche ou offrir à ses invités une montée d’adrénaline (29 nœuds, ça décoiffe sur un bateau de 6 mètres). Les réservoirs de carburant et d’eau sont parfaits pour ce type d’unité. Surtout en capacité d’eau, on dépasse largement l’Ocqueteau 645 qui n’alloue que 10 litres contre 50 chez Jeanneau. Enfin, le tirant d’eau est très bas (0.53 mètres) pour s’approcher au maximum des côtes. Le Merry Fisher 645 remplace le MF 625, un modèle vendu à 2500 exemplaires. Le chantier naval espère un succès similaire pour son nouveau timonier.

Fiche technique NauticNews.com du Jeanneau Merry Fisher 645

Toute la gamme Jeanneau sur NauticNews.com

Tags : JeanneauMerry FisherJacek CentkuskiDenert Design

Crédits photo : Chantier naval Jeanneau

-KL-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-neuf − quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.