NauticNews

Extreme Sailing Series: la déferlante Paul Campbell-James

The_Wave_Muscat.jpg

08/2010 –

The Wave Muscat porte ce soir (05/08/2010) haut les couleurs d’Oman, sur les eaux vertes du Solent où le Sultanat s’illustrait déjà l’an passé avec la victoire de Masirah. Au terme d’une journée éprouvante courue sous grand-voile arisée à la faveur d’un bon force 6, Ecover prend la seconde place au général devant Groupe Edmond de Rothschild, qui s’est offert la dernière manche du jour, comptant double. Les Extreme Sailing Series Cowes Week ont attiré plus de 60 000 spectateurs sur 6 jours.

Indéniablement, le mariage d’un soleil déclinant et d’un ciel noir sur Portsmouth en toile de fond confère à Cowes une atmosphère unique… et lorsque le vent fait moutonner le plan d’eau, que les étraves fument à l’abattée et que les flotteurs au vent s’envolent à la moindre sollicitation, le tableau est complet.

C’est dans cette atmosphère électrique que ce soir s’est imposé Paul Campbell-James, 30 ans, effectuant cette année sa première saison européenne en Extreme 40. Joueur, fonctionnant à l’adrénaline et ayant le sens du spectacle, « CJ » compte à son palmarès une médaille d’argent en 49er décrochée aux mondiaux ISAF de 2009, et un titre de champion du monde de match-racing étudiant. A ses côtés, on trouve l’ex-équipier de Shirley Robertson Nick Hutton, un « ancien » du circuit en la personne d’Alistair Richardson… mais surtout, le fait est notable, le premier Omnai issu de l’Académie du Sultanat à accéder au statut « pro » au sein de l’équipe d’Extreme 40 Oman Sail. Khamis Al Bouri, 35 ans, a travaillé toute la saison dernière pour obtenir son ticket d’entrée, et doit ce soir savourer cette victoire.

En seconde position, Ecover a effectué une semaine spectaculaire, avec un total de 9 victoires de manche sur les 36 courues, le barreur Leigh McMillan faisant des étincelles tout au long de la compétition. Comme nous le confiait Mike Golding ce matin, « si j’ai laissé ma place à la barre, ce n’était pas pour gagner une ou deux places, mais pour viser bien plus haut. Leigh est excellent, il assure la barre et la tactique, nous garantissons des réglages et des manœuvres propres – la formule marche parfaitement. » En effet Mike, et les résultats sont là pour le prouver. A six point des seconds, les hommes de Yann Guichard sont montés en puissance après un début d’épreuve en demi-teinte, et si le skipper breton avouait avoir du mal à se caler dans le vent fort et le courant à l’ouverture des hostilités, force est de constater que les marques ont rapidement été prises. Groupe Edmond de Rothschild affichait une belle vitesse et l’équipage avait retrouvé da combativité dès le troisième jour de compétition.

Quatrième ce soir, Loïck Peyron et Masirah ont alterné coups d’éclat et résultats décevants cette semaine… dans une série où la régularité est le maître-mot. Grâce à une seconde place dans la dernière manche du jour, ils devancent cependant Red Bull, qui les avaient dépassés cet après-midi ! Les hommes de Roman Hagara terminent devant Groupama 40 (6ème) qui semble ne pas réellement réussir à être régulier dans ses départs. A la 7ème place, Team GAC Pindar a fini la semaine sur une note positive avec une victoire hier et une aujourd’hui, mais le début d’épreuve aura été très laborieux… The Ocean Racing Club, qui a raté les deux derniers jours de course suite à une rupture de poutre, prend l’avant-dernière place et sera de retour à Kiel avec un déficit à combler. Enfin, le « bizuth » Roland Jourdain s’est très bien amusé et repart de Cowes avec une victoire de manche qui n’était pas acquise d’avance, loin s’en faut : le niveau est en effet très élevé, et débarquer du jour au lendemain dans cette série se paie généralement au prix fort. On a encore vu Bilou (avec Jean-Christophe Mourniac à la barre, Philippe Legros et Christophe André) batailler dans le groupe de tête dans l’avant-dernière course du jour.

Au classement général de la saison, et avant l’épreuve de Kiel, Groupe Edmond de Rothschild est à égalité de points avec The Wave Muscat (14), tandis que juste derrière Masirah affiche 12 points.

Réaction du vainqueur, Paul Campbell-James :
«Les conditions étaient difficiles et risquées aujourd’hui. On a joué la prudence pour ne pas mettre notre première place en danger, mais le chavirage n’était jamais loin. Je crois que cette victoire est due à la très bonne entente qui règne au sein de l’équipage, c’est une de nos forces et cela fait une grande différence, notamment dans les situations tendues.»

La prochaine étape des Extreme Sailing Series se déroulera à Kiel, en Allemagne, du 26 au 29 Août.

Crédit Photo. Mark Lloyd/ Lloyd Images/ OC Events

Tags sur NauticNews.com: Extreme Sailing SeriesISAFExtreme 40

– CP –

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-huit − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.