NauticNews

Absolute Dreamer JP 54: le rêve absolu de Jean-Pierre Dick

JP54_Sail.jpg

08/2010 –

Le navigateur français, Jean-Pierre Dick, a conçu un bateau de croisière rapide haut de gamme au design unique. Dessiné par Guillaume Verdier* et par Stéphanie Marin pour le design intérieur, le premier JP54 vient d’être lancé à Auckland en Nouvelle-Zélande. Fabriqué en série limitée par Absolute Dreamer, le JP54 s’inspire des performances des bateaux de course pour découvrir de nouveaux horizons.

Jean-Pierre Dick : «J’ai imaginé le bateau de croisière de mes rêves lors de mes deux derniers Vendée Globe. Je voulais naviguer au large et en même temps faire des escales. J’ai donc conçu le JP54, unité rapide et légère au design unique, pour garder le plaisir des surfs à 20 nœuds avec beaucoup plus de confort que mon bateau de course. Le JP54 permet de partager les sensations et les plaisirs de la voile avec ses proches. »

Le satellite, une révolution intérieure

Afin d’optimiser les performances du JP54 et de créer un nouvel espace de vie intérieure, le bateau dispose d’un satellite, un carrousel pivotant. Concept novateur développé à bord de Paprec-Virbac 2**, le satellite est un meuble cuisine-table à cartes dans lequel sont installés les systèmes tels que les batteries, l’hydraulique et le stockage. Il permet de transférer les poids embarqués (600kg) au vent en quelques secondes en appuyant sur un seul bouton. C’est la première fois que ce concept est décliné sur un voilier de croisière. L’apport est important tant en terme de performance que de confort à bord. Les navigants sont à la table à cartes ou cuisinent toujours au vent, tandis que les invités profitent d’un large espace sous le vent.

Un design intérieur unique signé Stéphanie Marin

Cette répartition des volumes intérieurs a suivi une approche nouvelle : la priorité est donnée à l’espace. Le carrousel permet de redéfinir le volume et de changer d’intérieur à chaque changement de bord. L’impression d’espace est renforcée par des cabines avant ouvertes sur le carré-carrousel et par une unique salle d’eau – toilette très spacieuse. Le JP54 permet de naviguer en équipage réduit ou en famille dans un espace confortable, spacieux et lumineux grâce à de grandes banquettes placées tout le long de la coque. Les deux cabines arrière sont équipées d’un vaste lit où l’on peut se reposer et écouter de la musique grâce au système de musique intégré. De nombreux espaces de rangement sont prévus sous les sièges aux formes arrondies.

JP54_int.jpg

Simplicité de manœuvre à bord du JP54

Jean-Pierre Dick : « L’expérience de la voile en solitaire m’a permis de concevoir un bateau vraiment simple d’utilisation ». Les winchs hydrauliques permettent d’ôter le caractère physique des manœuvres. En 10 minutes, toutes les voiles sont hissées ! Le cockpit est épuré permettant une circulation aisée sur le pont ou de profiter des bains de soleil confortablement. L’ensemble du piano revient à tribord sur un winch électrique. Il n’y pas de rail d’écoute grand voile. Le JP54 peut être manœuvré à deux facilement en toutes circonstances.

Bienvenue à bord !

*Guillaume est un jeune et talentueux architecte français qui a dessiné le nouveau bateau de course de Jean-Pierre pour le Vendée Globe 2012, Virbac-Paprec 3.
**Paprec-Virbac 2. IMOCA 60 de Jean-Pierre Dick, vainqueur de la Barcelona Word Race (course autour du monde en double).

Spécifications Techniques sur NauticNews.com de l’Absolute Dreamer JP54

La Gamme Absolute Dreamer sur NauticNews.com

Tags sur NauticNews.com: Absolute DreamerJean-Pierre DickGuillaume VerdierStéphanie MarinJP54Paprec-Virbac 2

– CP –

4 Commentaires

  1. val 17 janvier 2011 at 20 h 36 min

    tres beau bateau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. mer 1 avril 2011 at 18 h 16 min

    Le carrousel est-ce une vraiment bonne idée ? mieux qu’une solution à ballasts ??

  3. NauticNews.com 5 avril 2011 at 14 h 43 min

    Le carrousel est une vraie bonne idée. Cela fait office de ballastes tout en apportant également du confort. Comme nous l’expliquons dans notre article : http://www.nauticnews.com/2010/10/26/le-reve-de-jean-pierre-dick-recompense/
    « Les navigants sont à la table à cartes ou cuisinent toujours au vent, tandis que les invités profitent d’un large espace sous le vent. »

  4. yt75 19 juin 2012 at 11 h 25 min

    Quelle niaiserie vulgaire ce truc

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.