NauticNews

Voile Olympique : Triple couronne pour Slingsby et bonne réponse du Laser français

Laser_Slingsby__AUS__world_champion_2010.jpg

09/2010 –

Les championnats du monde de Laser viennent de couronner pour la 3ème fois Tom Slingsby. Après 7 jours de courses, et 14 régates disputées dans des conditions musclées, comme pourraient l’être celles des JO 2012, l’Australien a parfaitement dominé son sujet. Vainqueur de 6 manches, il s’impose devant l’Anglais Nick Thomson et le Néo-zélandais Andrew Murdoch. Avec une dernière journée très ventée, plus de 20 nœuds et une mer formée, ces mondiaux ont été exigeants et ont réclamé beaucoup d’expérience. Cela a constitué pour tous les concurrents un test important à un peu moins de 2 ans des JO. Ainsi, la 7ème place obtenue par Jean-Baptiste Bernaz dans ces conditions, la meilleure performance de sa jeune carrière dans un mondial, est de bon augure pour la suite. D’autant que le sélectionné français des JO 2008 (8ème), n’a jamais été loin du podium après un championnat tout en progression [voir notre article]. Troisième au matin de la dernière journée, il ne lui a pas manqué grand-chose pour conserver cette place.

Le Laser se défend.

« C’est ma meilleure performance mondial-JO confondus, a expliqué Jean-Baptiste Bernaz après l’épreuve. J’ai joué le podium jusqu’à la fin. Il ne m’a manqué qu’un petit chouïa. Cela me met dans de bonnes conditions en vue des JO où je ne vise pas seulement le podium mais l’or. » La Fédération Française de Voile s’est également félicitée dans son communiqué de la très belle 17ème place de Félix Pruvot. Avec 2 athlètes dans le Top 20, la FFV a de quoi pavoiser, après avoir été si critique au lendemain de la Sail For Gold disputée il y a 15 jours. A cette occasion, le président, relayé par son DTN, avait déclaré : « Il y a une seule série à la peine, c’est le laser masculin et il n’y a aucune raison particulière qu’on soit en difficulté dessus. Ce sera un axe de travail ». Les résultats auraient certes pu être meilleurs, mais la FFV, comme toutes les fédérations, a la mémoire courte. Elle a notamment oublié le peu de moyens qu’elle consacre à cette série, la plus représentée de l’Olympisme. Ainsi, lors des derniers jeux, elle n’a pas hésité à envoyer Jean-Baptiste Bernaz, qui venait d’avoir 21 ans, seul en Chine. Sans entraineur, le lasériste varois a réussi l’exploit de se classer 8ème mais n’a pas pour autant obtenu la reconnaissance de sa fédé. Gageons que lors de deux prochaines années, cruciales pour les Jeux de 2012, la FFV choisisse comme « axe de travail » de tout faire pour que cette série brille. Série qui, du haut niveau aux amateurs, et chez les hommes comme chez les femmes, est la plus pratiquée au monde. 200 000 lasers ont été vendus en un peu plus de 30 années d’existence.

Plus d’informations : Site de Laser Worlds

Tags sur NauticNews.com : LaserJean-Baptiste BernazVoile Olympique

Crédit photo : Paul Wyeth/RYA

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

10 + vingt =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.