NauticNews Logo

Frauscher 650 Alassio : Électrique !

Le 650 Alassio, un nouveau runabout électrique du chantier naval autrichien Frauscher, sera présenté au Boot Düsseldorf 2011, du 22 au 30 janvier. Ses performances et sa viabilité seront jugés par le jury du Bateau Européen de l’Année [voir notre article]. Un trophée prestigieux que l’équipe de Gmunden espère remporter haut la main. Ses atouts ?  Une ligne impeccable, des technologies écologiques innovantes et une forte demande pour ce type d’embarcation à l’heure du baril cher.

Lancé en mars 2010 au salon nautique d’Autriche qui se tient chaque année à Tulln, le 650 Alassio a été inauguré par Anna Hammel. Le choix de l’électrique miss Autriche 2009 n’est pas un hasard. Même dépourvu de moteur, le nouveau runabout par Frauscher développe des performances marines étonnantes grâce à une batterie sur mesure, proposée par le fabricant hollandais Mastervolt. « Pour Frauscher, le challenge a consisté à accroître l’efficacité et l’autonomie d’un bateau électrique. Nous pensions à la fois à une transformation de l’espace habitable et du design de la partie submergée », raconte Hannes Urbanek, nouveau chargé de communication du chantier. « Par ailleurs, nous souhaitions créer un nouveau style de runabout, en utilisant des matériaux inédits et en améliorant la prise en main ».

Dans son élément

Chez Frauscher la performance est intrinsèquement liée à l’esthétique. Chaque nouveau projet fait l’objet d’une véritable mise à l’épreuve : si le bateau n’est pas viable, si la ligne n’est pas séduisante, le jeu ne vaut pas la chandelle. Quelle meilleure façon de donner un coup de peps à un bateau ? Améliorer son poids, par exemple. Ainsi le 650 Alassio est ultra-light, avec ses 950 kg seulement pour une longueur de 6,5 mètres en fibre de verre renforcée de polyester. On peut aussi travailler sur l’hydrodynamique de la carène. Et ce fut le défi de l’architecte Georg Nissen et du designer Wolfgang Gebetsroither (le même que pour le Frauscher 717 GT) qui ont proposé une étrave tulipée et une coque profilée nouvelle génération. Résultat : un bateau nerveux, capable de fendre les vagues et de faire corps avec les eaux tranquilles des lacs. La batterie Mastervolt ne se défend pas mal non plus : elle offre une vitesse entre 6,5 et 17 nœuds, selon la puissance choisie (4,3 kW, 10kW ou 40 kW). De vraies sensations peuvent donc être vécues à bord de ce runabout qui n’a rien d’une voiturette de golf.

Farniente sans souci

« Nous pensions aux plaisanciers qui veulent une navigation sans nuage, tout en tenant compte d’une démarche écologique », explique Hannes Urbanek. « Le moment était propice à ce genre de bateau. Le marché actuel y est favorable, rien qu’en raison des restrictions d’accès aux lacs aux bateaux à moteur. Par ailleurs, on observe que la recherche d’alternatives vertes de la part des plaisanciers grandit sensiblement », souligne-t-il. En fonction de la vitesse, l’autonomie du 650 Alassio varie entre 6 et 16 heures, ce qui constitue finalement une belle journée ou demi-journée sur l’eau. Un immense bain de soleil  (presque la moitié du runabout !) invite au farniente. Le double poste de pilotage, protégé par un beau pare-brise teinté et un taud, est à la bonne hauteur pour contempler les paysages environnants sans être fouetté par le vent de face. Enfin, comme d’habitude chez Frauscher, pas de série pour ce nouveau modèle. Tous les aménagements seront créés sur mesure, ce qui permettra notamment de découvrir le revêtement « Thermoholz ». Cette technique verte, également déposée sous le label « Thermowood », permet de chauffer le bois à haute température pour rendre sa fibre plus stable et plus résistante au pourrissement. Aucun traitement chimique n’est impliqué : la vapeur d’eau seule est utilisée pour un résultat esthétique également conséquent. Le coloris peut être plus ou moins foncé, selon la température et sans aucun colorant nuisible à l’environnement. Le Frauscher 650 Alassio est disponible chez tous les distributeurs du chantier naval autrichien pour un prix de 38850 euros environ dans sa version standard. En attendant, rendez-vous au Boot Düsseldorf Hall 6, stand A57.

Articles de la même catégorie

1 Commentaire

  1. Lallia 17 janvier 2011 à 14 h 47 min

    Pour retrouver les caractéristiques du procédé ThermoWood, vous pouvez consulter le site http://www.thermowood.fi (les pages en français sont facilement accessibles).
    bonne lecture

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

12 − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.