NauticNews

17 voiliers pour la GENERALI SOLO

Generali Solo beneteau-figaro

C’est une flotte de 17 Figaro-Bénéteau parfaitement en règle avec les exigences de la classe qui a disputé le prologue remporté par Eric Drouglazet sur Luisina. Ce petit galop d’échauffement toujours apprécié des marins en quête de repères a pris la forme d’un parcours de type banane, sprint entre trois bouées à vue des Marseillais qui, depuis la plage du Prado et de la corniche, n’ont rien raté du spectacle. Les solitaires de la GENERALI SOLO, au sortir d’un hiver besogneux, et d’un printemps marqué par les premières compétitions, s’apprêtent à vivre de sévères affrontements, entre bizuths (ils sont 12 à n’avoir jamais disputé l’épreuve) et anciens. Les choses très sérieuses débutent vendredi avec le Grand Prix Marseille-Provence qui comptera pour l’attribution des premiers points de la course. Jusqu’au samedi 18 juin, les solitaires ne vont plus guère quitter leur voilier. Une seule journée de repos, mercredi 8 juin, leur est accordée. De parcours « bananes » en courses offshore, c’est bien toute la palette du métier qu’il leur sera demandé d’exprimer au quotidien, sur une Méditerranée dont on attend clémence et constance…

La guerre des Pôles

Finistère, Lorient, Vendée, Méditerranée… les pôles d’excellence à la course au large fleurissent aux différents points cardinaux de l’hexagone. Et la GENERALI SOLO sera le théâtre de l’affrontement certes amical mais sans concession des meilleurs protagonistes de ces écoles aux objectifs similaires, la formation et l’excellence, mais aux profils et aux philosophies bien distinctes. Appartenir au Centre d’Entrainement de la Méditerranée sera-t-il un atout pour triompher de l’épreuve à Porquerolles? La question amuse Franck Citeau, « boss » des six sociétaires présents à Marseille, qui reconnait intrinsèquement bénéficier de l’avantage du terrain. Christian Gout et « ses » vendéens avancent avec la prudence qui sied à un « Pôle Vendée » tout récemment créé, tandis que Lorientais et Finistériens arrivent en Méditerranée sur la pointe des pieds, tant la grande bleue inspire de respects aux marins formés en Atlantique.

Generali Solo beneteau-figaro 2

Programme de la GENERALI SOLO 2011, à Marseille du 1er au 5 juin

– Vendredi 3 juin : Grand Prix Marseille-Provence
– Samedi 4 juin : Grand Prix Marseille-Provence (suite)
– Dimanche 5 juin : départ en rade de Marseille de la première grande course hauturière : direction Leucate.

Plus d’informations : Site de la GENERALI SOLO

Crédit photos : Agence Mer et Media

-NN-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

neuf − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.