NauticNews

Nicolas Lunven : « Je vis à 100% pour la Solitaire »

Nicolas Lunven prendra le départ le 31 juillet à Perros-Guirec de sa cinquième Solitaire du Figaro. Le skipper du voilier Generali, vainqueur de la Solitaire du Figaro 2009, aborde cette échéance avec la décontraction d’un marin expérimenté. Entretien…

Que représente pour toi la Solitaire du Figaro ?

C’est la course « phare » de ma saison. Elle est également l’une des plus difficiles en Solitaire. Cette année encore, je vais avoir de la concurrence avec un plateau de très haut niveau. Je vis à 100% pour la Solitaire du Figaro. Elle m’a apporté du bonheur comme mes victoires, en 2007, au classement bizuth et en 2009 au classement général mais également des déceptions comme l’année dernière ou j’ai eu des soucis techniques dès la première étape. La Solitaire du Figaro est un sacré défi. Il est clair que nous la redoutons tous.

Pourquoi ?

Tout est compliqué sur cette épreuve. Le format de la course en quatre étapes est difficile car nous enchaînons quatre actes de trois à quatre jours. Il faut lutter contre le sommeil, analyser sans cesse la météo, composer avec la concurrence, arpenter des endroits complexes pour la navigation en solitaire.

Peux-tu analyser globalement le parcours 2011 ?

Il fait place à la navigation côtière. Nous ne traversons pas le golfe de Gascogne. Nous allons jouer plutôt dans le Nord sans aller, par exemple au Fastnet. Les parcours côtiers demandent une énorme vigilance à cause du courant souvent fort, les cailloux, le régime de vent perturbé par la côte, le trafic maritime. Ce sont des endroits que je connais mais je ne suis pas le seul ! Enfin, un petit clin d’œil personnel avec une arrivée à Dieppe, un grand souvenir car j’ai gagné la Solitaire 2009 en baie de Seine.

Quelles sont tes ambitions ?

Je pense que celui qui vient chercher une victoire sur la Solitaire du Figaro est quasiment à chaque fois déçu à moins de s’appeler Le Cleac’h ou Desjoyeaux. Je vais naviguer à ma façon en me faisant plaisir. Si j’arrive à faire ça, il y aura des bons résultats. C’est comme ça que je fonctionne. Je suis hyper motivé et je serai au départ sans aucune arrière pensée comme ma Generali Solo en demi-teinte surtout à cause d’une préparation essentiellement axée sur le large et mes péripéties sur la Transat Bénodet – Martinique.

Comment s’est déroulée ta préparation ?

La Generali Solo a été un bon entraînement en soi. Je me suis senti de plus en plus à l’aise sur cette course au contact sur des parcours olympiques. Sur les ralliements, j’étais plutôt à l’aise. J’ai enchaîné avec le Tour de France à la voile, une bonne préparation. Avec Matthieu, mon préparateur, nous avons réceptionné de nouvelles voiles pour la Solitaire. Nous travaillons sur des derniers détails avant le grand départ.

A retenir sur la Solitaire du Figaro 2011 :

49 concurrents comme Fred Duthil, Gildas Morvan, Thomas Ruyant,  Fabien Delahaye, Morgan Lagraviere, Jean-Pierre Nicol, Yoann Richomme, Jeanne Gregoire…

Les vainqueurs de la Solitaire du Figaro engagés : Nicolas Lunven, Jeremie Beyou, Eric Drouglazet

Quatre étapes :

  • Perros – Guirec / Caen 320 milles : départ le 31 juillet
  • Caen / Dun Laoghaire 470 milles : départ le 7 août
  • Dun Laoghaire / Les Sables d’Olonne 475 milles : départ le 14 août
  • Les Sables d’Olonne / Dieppe 430 milles : départ le 21 août

La Solitaire du Figaro se court au cumul du temps effectué sur les quatre étapes.

Tags sur NauticNews: Solitaire du FigaroNicolas LunvenGenerali Solo

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

2 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.