NauticNews

La 13ème Transgascogne 6.50 a tenu toutes ses promesses

Transgascogne 2011 David Raison Team Work Evolution vainqueur proto solo

Le 13 ça porte bonheur et ça fait des heureux. C’est le cas ce mardi 2 août pour trois skippers-vainqueurs… David Raison (Team Work Evolution), victorieux en proto solo, prouve ainsi que son proto tout rond est plus pointu qu’il n’en a l’air. Aymeric Belloir (Tout le monde chante contre le cancer), vainqueur incontestable en bateau de série, un skipper à suivre… Et Thomas Normand (La Financière de l’Echiquier) brillant vainqueur de l’étape retour, en proto solo. En double, les résultats ne sont pas encore tous connus, mais, en bateaux de série, le duo Mezières/Almaric (Jaja) réalise une belle opération en remportant haut la main cette seconde étape. En double proto, la victoire finale devrait revenir à la paire Dolet/Cardrin (Vestia Promotions).

Cette 13ème édition de la Transgascogne 6.50 fut une épreuve tout en contrastes. Après une première étape qui s’est jouée aux placements et en vitesse pure dans une brise médium, la course retour exigeait elle une bonne préparation stratégique et une solide capacité d’adaptation dans des petits airs capricieux tournant à l’orage.

La Dada Cup

La première étape, 370 milles entre Port Bourgenay et Ribadeo via Belle île, disputée presque tout au reaching par 15 nœuds fut vite désignée comme une « Dada Cup » car elle présentait un schéma de course idéal pour le prototype à la ronde étrave de David Raison. Le skipper lorientais le savait et il a parfaitement su saisir sa chance : ce speed-test « grandeur course » lui a même permis d’engendrer deux heures d’avance sur ses poursuivants directs… et d’offrir une première victoire à son révolutionnaire « Team Work Evolution ». Mais David ne s’arrête pas là. Sur l’étape retour, très à l’aise en stratégie, il profite de la légèreté de son proto pour optimiser sa vitesse dans le petit temps. Il termine second de la deuxième étape à 1h30 de Thomas Normand (Financière de l’Echiquier) et grimpe donc sur la plus haute marche du podium au classement général.

Transgascogne 6.50 2011 flotte

Thomas, le retour

Autre vainqueur de cette Transgascogne, le discret et efficace Thomas Normand (Financière de l’Echiquier). Victime d’une avarie (Solent déchiré) sur la première étape, il persiste malgré tout, limite les dégâts, répare et se rattrape avec brio sur ce parcours retour qu’il mène de bout en bout grâce à une belle trajectoire. Dosant avec justesse entre négociation des systèmes météo et contrôle de la flotte, le Lorientais n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Les autres grands favoris de la catégorie des prototypes solo ne sont pas loin : Nicolas Boidevezi (Défi GDE) invariablement dans le trio de tête, Sébastien Rogues (Eole Génération – GDF Suez) grand animateur de la première étape, Aymeric Chappellier (La Tortue de l’Aquarium – La Rochelle) de plus en plus présent aux avant-postes…

Des bizuths à suivre en série

En bateaux de série, le « bizuth » Aymeric Belloir (Tout le monde chante contre le cancer), vainqueur des deux étapes, signe une incontestable victoire. Bonne vitesse, bonne maîtrise stratégique, bon sens marin… même s’il dispute là sa première saison sur le circuit mini, le skipper morbihannais n’est pas si novice que ça. Diplômé de la marine marchande et figariste pendant deux ans, Aymeric totalise des milliers de milles à son actif notamment comme convoyeur sur tous les océans de la planète. Son Nacira, un plan homologué cette année en bateau de série, semble également présenter un potentiel intéressant. Renaud Mary (Run’O) réalise lui aussi une honorable performance : deux fois troisième sur chacune des étapes de cette Transgascogne, il termine décroche une seconde place bien méritée au classement général. Renaud est également un bizuth du circuit Mini. Et il progresse de course en course !

En double, tout n’est pas encore joué

Plusieurs duos sont encore en course en ce milieu d’après-midi. En bateaux de série, Eric Mezières/Benoit Almaric (Jaja) réalisent un joli coup en remportant cette seconde étape. En effet, le vent tombe au large des côtes vendéennes et les quelques milles restant à parcourir vont compter double ou triple pour les concurrents encore en mer. Pas de suspens en revanche en proto double : Maxime Dolet/Thomas Cardrin (Vestia Promotions) déjà vainqueurs à Ribadeo devraient faire un doublé et s’adjuger ainsi la victoire finale.

Voir Classement complet et heures d’arrivées sur le site de la course

Tags sur NauticNews.com : Classe Mini

Crédit photo : Michel Gay

-CP-

Tagged with:

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

8 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.