NauticNews Logo

Carton plein pour la Solo Concarneau

C’est sous un soleil printanier que le vainqueur, Nicolas Lunven (Generali), a franchi la ligne d’arrivée de la Solo Concarneau, à 11h 43 minutes et 52 secondes ce samedi 12 mai.

Le talentueux skipper aura mis 44 heures et 35 minutes pour effectuer la boucle de 340 milles entre Ouessant et l’Ile d’Yeu, au coude à coude du début à la fin avec le jeune Morgan Lagravière à bord de Vendée. De l’avis des marins, cette 35èmeédition fut un réel succès, tant par les conditions rencontrées, que par son parcours technique et formateur ou encore de par le niveau relevé au sein de la flotte. Parmi les 23 figaristes au départ jeudi 10 mai à 15h08, un seul n’aura pas franchi la ligne d’arrivée : Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls) fut contraint à l’abandon dans la journée de vendredi suite à des problèmes d’électronique. La remise des prix se tiendra le dimanche 13 mai à 13h00 au Musée de la Pêche dans la ville close de Concarneau.

Ils ont dit :

Nicolas Lunven (Generali) – vainqueur de la Solo Concarneau avant jury :
« Je fête ma première victoire sur la Solo Concarneau et je suis très content après avoir autant navigué au contact avec Morgan. On est parti avec un vent de sud-ouest de 20 nœuds sous un temps gris, et nous revenons sous un beau soleil ! Le vent a molli après le départ mais il est progressivement rentré pour atteindre les 30 nœuds à l’approche de l’Ile d’Yeu. Les conditions n’étaient pas très propices au sommeil et j’ai fait 3 siestes de 10 minutes. C’était une super régate, où j’ai vu plein de choses intéressantes, notamment au niveau de la concurrence sur l’eau : Adrien Hardy, Jean-Pierre Nicol, Yann Elies et même Julien Villion ont fait une belle course et ce sont de vrais adversaires pour la Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire. »

Morgan Lagravière (Vendée) – deuxième de la Solo Concarneau avant jury :
« C’était un super parcours et j’ai vraiment bien apprécié cette régate. Nous avons fait les 340 milles du parcours au contact avec Nicolas Lunven, depuis le départ. J’ai vraiment puisé dans mes ressources en naviguant autant au contact et je n’ai pratiquement pas dormi. Environ 2 minutes trente sur les deux jours…  Je ne me suis certainement pas assez alimenté non plus, ça a joué sur la fin de la régate. En tous cas, nous avons eu des supers conditions et il y avait vraiment un super niveau au sein de la flotte, c’est une jolie confrontation. En plus, régater ainsi sur les zones de parcours de La Solitaire, c’est un bel entrainement. C’est un excellent moyen de se tester et de définir de nouveaux objectifs de travail. J’avais participé à la Solo Concarneau l’année dernière, j’avais fini 7ème mais mes objectifs cette année ont clairement évolué. L’année dernière j’étais venu pour découvrir et prendre du plaisir alors que cette année je cherchais un défi de travail technique et le plaisir se prend sur le résultat final.»

Yann Elies (Morbic) – 4ème de la Solo Concarneau avant jury :
« Je suis très content de ma course. C’était une vraie belle régate de figaro ! Difficile et éprouvante à souhait. Une vraie mise en bouche avant la Solitaire du Figaro ! 340 milles, c’est comme une petite étape. J’ai vu qu’il y avait plein de gens qui naviguaient bien, et ça promet de belles bagarres au mois de juin. Le niveau continue de progresser, les petits jeunes sont sympas et ils comprennent bien le fonctionnement de ce bateau. Je suis content de voir cette évolution dans cette classe. »

Julien Villion (Seixo Promotion) – 7ème de la Solo Concarneau avant jury  :
« La Solo Concarneau est une vraie course de préparation pour moi : ma première régate en solitaire en Figaro Bénéteau 2 à bord de ce bateau là. C’est un chouette parcours : vivant entre La Trinité et Concarneau, ce sont des endroits que je connais bien et que j’affectionne beaucoup. J’ai fait un début de course totalement décomplexé et ça m’a bien réussi. Je passe en tête aux Pourceaux et suis toujours sur le podium après 24 heures de course. Je suis très satisfait de tenir la cadence face aux meilleurs. C’est un bon entrainement pour jauger son sommeil et sa nutrition. J’ai bien mangé, régulièrement mais je n’ai pas assez dormi… je me suis assoupi plusieurs fois à la barre et j’ai même eu une hallucination à un moment..J’avais un bateau devant moi dans mon axe dans la nuit : je voyais bien ces feus mais à un moment j’ai cru que c’était un homme avec une frontale dans mon balcon avant…. »

Classement provisoire avant jury :

  1. Nicolas Lunven (Generali) – 11h43’52
  2. Morgan Lagravière (Vendée) – 11h45’48
  3. Adrien Hardy (AGIR Recouvrement) – 11h48’09
  4. Yann Elies (Morbic) – 11h49’07
  5. Xavier Macaire (Skipper Hérault) – 11h53’25
  6. Thomas Ruyant (Destination Dunkerque) – 12h01’15
  7. Vincent Biarnes (Prâti’Buches) – 12h04’10
  8. Julien Villion (Seixo Promotion) – 12h05’20 – PREMIER BIZUTH
  9. Alexis Loison (Groupe FIVA) – 12h08’41
  10. Isabelle Joschke (Galettes St Michel) – 12h12’40
  11. Corentin Horeau (Bretagne Crédit Mutuel) – 12h14’55
  12. Thomas Normand (Financière de l’Echiquier) – 12h19’16
  13. Nicolas Jossier (In Extenso Experts Comptables) – 12h20’07
  14. David Sineau (Britanie Cosmetiques) – 12h28’37
  15. Henry Bomby (Artemis 37) – 12h29’32
  16. Oliver Bond (Artemis 43) – 12h36’28
  17. Matthieu Girolet (Entreprendre Lafont Presse) – 12h42’04
  18. Didier Bouillard (Jehol) – 12h50’30
  19. Sébastien Picault (Kickers) – 12h51’21
  20. Aaron Cooper (Artemis 21) – 13h19’41
  21. Kristin Songe Moller (Kristin – For Fulle Seil) – 14h03’26
  22. Eric D’Hooghe (Voyons Large) – 14h05’35

Tag sur NauticNews: Solo Concarneau

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-sept − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.