NauticNews Logo

Alpari WMRT: « Jeudi noir » pour les français

Troisième journée de compétition du YCPR – Match Race France : les quarts de finale se disputent sous un grand soleil. Les matchs ont démarré un peu tardivement ce matin car le comité de course a du attendre que le vent s’établisse pour pouvoir mouiller le parcours. Le 1er départ a finalement été lancé un peu avant midi.

A ce stade de la compétition, les skippers les mieux classés ont l’avantage de pouvoir choisir leurs adversaires. Les quatre premiers du classement provisoire ont du faire preuve de stratégie et sélectionner l’équipage à affronter.

Au briefing de 10h, Jury fait tomber son dévolu sur l’italien Ferrarese, Morvan choisit Tiller, et Gilmour, Swinton. Quant à Damien Iehl, il « hérite » de Ian Williams.

Ces nouvelles conditions de navigation ont mis les nerfs des sportifs à rude épreuve.

Alors que les premières manches sont lancées et que les J80 sont « au coque à coque » dans les procédures de départ, les « protest » se multiplient. Ça crie fort sur le plan d’eau ! Les invités les entendre depuis la terrasse !

Dans ce petit temps, c’est le moment pour les skippers d’abattre leur meilleur match race et leurs plus beaux coups tactiques. A ce jeu là, ce sont les teams néo-zélandais, britannique et australien qui l’emportent. William Tiller, Laurie Jury, Keith Swinton et Ian Williams se qualifient pour les demi-finales qui se joueront demain matin.

Les français éliminés

Journée difficile pour nos deux équipages français qui se voient éliminés en quarts de finale. Ils n’ont pourtant pas démérité face à leurs adversaires respectifs.

Il aura fallu quatre manches pour départager le néo-zélandais Tiller et le français Pierre-Antoine Morvan. Ce dernier a gagné tous ses départs mais « a terriblement manqué de réussite » explique le vannetais à son retour à terre, visiblement très déçu. Il sort donc de la compétition sur un score de 1 manche à 3 contre le jeune skipper Tiller.

Pour Damien Iehl, la sanction est encore plus rude. Le numéro 1 mondial Ian Williams ne lui a laissé aucune chance et lui ferme la porte des demi-finales en seulement trois matchs. « Dans la première manche, on a écopé de deux pénalités. On en prend une première sur le depart. Après notre réparation, on parvient à revenir au contact au portant, jusqu’à emmener notre adversaire à l’extérieur de la bouée. Mais la deuxième pénalité qui nous est infligée scelle le score.

Débriefing avec les skippers

Damien Iehl (FRA) : « Sur les derniers matchs en quarts de finale la pression monte, c’est là qu’on voit que nous manquons encore un peu de cohésion à bord. Cela explique notre défaite et c’est vrai que Williams a bien navigué : il a été très bon en tactique. »

Ian Williams (UK) : « Les conditions ont été difficiles aujourd’hui, puisque complètement différentes des premiers jours. Il semble que les prévisions pour demain annoncent plus ou moins les mêmes direction et force de vent. Nous allons donc nous appuyer sur cette journée, bien débriefer ce soir et nous préparer pour les demi-finales de demain. »

Keith Swinton (AUS) : « C’était vraiment serré contre Gilly (Gilmour). Nous avions l’impression qu’il était toujours accroché à nos coques. »

« Nous avons atteint un très bon niveau assez rapidement. Nous sommes qualifiés pour les demi-finales, c’est un bon pas de franchi. »

Crédit Photo: Gilles Martin-Raget

Tags sur NauticNews: WMRTMatch Racing

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.