NauticNews

Extreme Sailing Series: Groupe Edmond de Rothschild, en tête avant la dernière journée

Les enjeux sont montés d’un cran sur la Côte d’Azur lors de l’avant-dernière journée des Extreme Sailing Series à Nice alors que les passes d’arme pour la dernière journée de l’Acte 7, se dessinent déjà.

Le public grandissant sur la Promenade des Anglais a été le témoin des performances de l’équipe française, Groupe Edmond de Rothschild, qui s’est placé en tête du classement provisoire de cet Acte 7. L’équipage emmené par Pierre Pennec possède un léger avantage de 4.3 points sur son poursuivant omani The Wave, Muscat.

D’un côté, Pennec et ses équipiers ambitionnent de remporter leur premier Acte cette année alors que le skipper de The Wave, Muscat, Leigh McMillan, souhaite assurer sa position de leader au classement général des Series avant le dernier Acte à Rio de Janeiro.

Confiant dans les capacités de ses coéquipiers mais conscient de la vitesse à laquelle le classement peut basculer sur des courses aussi rapides et intenses, le régleur du Groupe Edmond de Rothschild précisait après cette seconde journée de course : « Les deux derniers Actes, à Porto et Cardiff, ont vraiment été dramatiques pour nous donc on essaye de retrouver un peu de confiance dans l’équipe après ces mauvais résultats. On est venu en se disant que nos plus gros ennemis étaient vraiment nous-mêmes ici sur cette épreuve. Pour l’instant, on retrouve un bon feeling, on navigue bien, on fait les bons choix et on est vraiment confiant pour demain. On sait très bien aussi puisqu’on a été plusieurs fois dans cette position de leader le samedi soir que rien n’est jamais joué jusqu’à la dernière manche qui compte double. Il faut donc garder la tête froide et naviguer bien et intelligemment demain ».

Un des plus importants rivaux de l’équipe française sur l’eau est l’actuel leader des Extreme Sailing Series 2012, Leigh McMillan, dont le bateau The Wave, Muscat a déjà remporté trois Actes cette année. Détendu et confiant, McMillan a déclaré : « Rien n’est joué entre les quatre premiers, nous devons donc continuer à bien travailler. Nous avons bien navigué mais quelques petits incidents sont venus nous contrarier ce qui est frustrant. Parfois, tout va dans votre sens et parfois rien ne va. Nous devons seulement espérer que demain tout ira bien et continuer ce que nous faisons actuellement ».

Neuf courses de courte durée mais intenses étaient au programme aujourd’hui et les bateaux ont dû faire preuve d’habilité avec les rafales de vent qui n’ont eu de cesse de monter en puissance toute la journée. Nice a gardé le meilleur pour la fin pour les huit Extreme 40 avec des rafales de vent jusqu’à 22 nœuds sur le tracé de la dernière manche.

Ce soir, le classement est serré et seulement 14 points séparent les quatre premiers bateaux et les hommes de Red Bull Sailing Team devront se surpasser s’ils veulent améliorer leur cinquième place actuelle. Une victoire dans la dernière manche a permis à Ernesto Bertarelli sur Alinghi de placer l’équipe Suisse à seulement cinq points derrière SAP Extreme Sailing Team qui aura à cœur de terminer à une meilleure place que la cinquième obtenue lors de l’Acte précédent.

Le médaillé Olympique et Champion du Monde de planche-à-voile, Julien Bontemps, faisait partie des concurrents qui se sont élancés sur l’eau aujourd’hui dans le cadre des Jaguar NeilPryde Racing Series où vingt des meilleurs véliplanchistes français se sont élancés sur l’eau en guise d’introduction à l’action proposée par les Extremes 40. Julien Bontemps commentait : « Ce n’est pas évident de courir très proche de la plage. On a eu des conditions un peu difficiles avec un vent très perturbé et ça s’est bien bagarré dès le départ avec des jeunes qui poussent derrière. Puis cette après-midi, on a eu une super finale, on a fait deux tours avec du vent ; c’était très sympa ».

La place de chaque équipe dans le classement général provisoire avant de participer au dernier Acte à Rio de Janeiro, début décembre, sera déterminé demain à 17h00 heure locale ; les équipes sauront ainsi si elles réserveront leurs billets pour Rio dans une position confortable.

Classement provisoire de l’Acte 7 des Extreme Sailing Series 2012 à Nice, France après le Jour 3, et 19 manches (20.10.12)
Position / Équipage / Points
1. Groupe Edmond de Rothschild (FRA), Pierre Pennec, Arnaud Psarofaghis, Christophe André, Romain Petit, Romain Motteau 109 points
2. The Wave, Muscat (OMA), Leigh McMillan, Ed Smyth, Pete Greenhalgh, Hannah Mills, Hashim Al Rashdi 105.3 points
3. Oman Air (OMA), Morgan Larson, Will Howden, Charlie Ogletree, Andy Maloney, Nasser Al Mashari 99 points
4. GAC Pindar (GBR), Ian Williams, Anna Tunnicliffe, Mark Bulkeley, Andrew Walsh, Richard Peacock 95 points
5. Red Bull Sailing Team (AUT), Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Matthew Adams, Pierre Le Clainche, Graeme Spence 87.7 points
6. SAP Extreme Sailing Team (DEN), Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Pete Cumming, Mikkel Røssberg, Jonas Hviid 74 points
7. Alinghi (SUI), Ernesto Bertarelli, Jean-Christophe Mourniac, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 69 points
8. Team Extreme Ville de Nice (FRA), Erik Maris, Philip Mourniac, Jean-Sébastien Ponce, Patrick Aucour, Bruno Jeanjean 42 points

Crédit Photo: A.Picot – NauticNews.com

Tags sur NauticNews: Extreme Sailing SeriesExtreme 40

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

7 − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.