NauticNews
Extreme Sailing Series: Red Bull Sailing Team et Groupe Edmond de Rothschild au coude à coude en tête du classement provisoire

Extreme Sailing Series: Red Bull Sailing Team et Groupe Edmond de Rothschild au coude à coude en tête du classement provisoire

Après une première journée annulée pour cause de météo, la deuxième journée de l’Acte 7 des Extreme Sailing Series à Nice fût une journée bien remplie et riche en émotions alors que de fortes rafales, des courses courtes et des départs serrés ont testé les limites de certains des meilleurs navigateurs au monde, dont l’actuel leader des Series, Leigh McMillan. Son bateau The Wave, Muscat a d’ailleurs été obligé de rentrer à quai suite à une collision avec Alinghi puis Red Bull Sailing Team sur la ligne de départ de la dernière manche.

Les favoris de l’avant-saison, les Français du Groupe Edmond de Rothschild avec à leur tête le skipper Pierre Pennec, semblent déterminés à répéter l’histoire et à remporter l’Acte à Nice pour la deuxième année consécutive ; et par la même occasion leur premier Acte du circuit 2012 des Extreme Sailing Series. Groupe Edmond de Rothschild a en effet remporté deux manches « C’est sympa de naviguer dans la brise. C’est la première journée où l’on navigue avec un vent fort depuis le début de la saison. L’équipage peut ainsi montrer ses qualités physiques et techniques. Tactiquement, notre objectif était d’éviter les contacts autant que possible sur les lignes de départ donc je suis content ce soir de ne pas avoir un bateau trop abîmé. »

Les équipages attribuent la collision qui a eu lieu ce soir dans la Baie des Anges à une ligne de départ très serrée et aux 15 nœuds de vent avec de fortes rafales atteignant les 23 nœuds. Alors que les 7 Extremes 40 encore en lice après le forfait pour avarie de barre de Extreme Ville de Nice se précipitaient vers la ligne de départ pour la dernière manche de la journée, l’équipe Suisse Alinghi est venue percuter The Wave, Muscat ce qui a engendré des dommages sérieux non seulement sur le bateau omani mais aussi sur le bateau autrichien Red Bull Sailing Team.

Selon McMillan, dont l’équipe va sortir l’Extreme 40 de l’eau pour effectuer les réparations pendant la nuit, les dommages peuvent potentiellement avoir des conséquences importantes dans leur course au classement général des Series s’ils ne sont pas de retour sur l’eau demain puisque chaque point compte lors de l’avant-dernier Acte de l’année. McMillan explique : « Nous n’avions pas beaucoup d’espace pour manœuvrer sur la ligne de départ et il y a eu beaucoup de petits incidents. La ligne de départ était trop serrée pour la dernière manche et il y a eu un gros accident. Je ne peux pas dire qui a commis la faute, mais nous avons sévèrement abîmé notre bateau. Nous allons rester debout toute la nuit pour effectuer les réparations et continuer sûrement demain matin. Espérons que nous serons de retour sur l’eau demain après-midi pour pouvoir participer aux régates».

L’équipe du double champion olympique autrichien, Roman Hagara, sortira aussi leur Extreme 40 Red Bull Sailing Team cette nuit, mais pour eux il est hors de question de manquer les manches demain. Red Bull Sailing Team et The Wave, Muscat se sont vus attribuer des points pour la dernière manche qu’ils ont manqué, ce qui les laisse tous les deux sur le podium, respectivement à la première et à la troisième place, tandis qu’Alinghi a perdu six points.

L’équipage emmené par Morgan Larson, Oman Air, a réussi à rester en dehors des incidents – de justesse. Bien que son régleur Andy Maloney soit passé par-dessus bord et que le bateau ait presque chaviré, Larson a conduit son équipe à remporter trois manches et à se positionner provisoirement à la quatrième place. « On avait l’impression qu’il aurait pu se renverser de toute façon. Mais nous sommes monté à l’arrière, le bateau est tombé et nous sommes repartis ! », a expliqué Larson. « Nous avons perdu Andy par-dessus bord. Un laseriste qui a passé toute sa vie dans les sangles de rappel ! Mais quand vous poussez autant votre bateau, c’est ce qui arrive. Dans l’ensemble nous avons tenu et on avait de bonnes sensations sur l’eau ».

L’équipage local Team Extreme Ville de Nice doit lui aussi passer la nuit à réparer après avoir endommagé leur rallonge de barre dans la huitième manche comme l’explique son skipper Erik Maris : « La journée était super – du vent, des vagues et des meilleures conditions pour courir qu’hier. Les départs étaient vraiment difficiles et la huitième manche nous a été fatale puisque nous avons cassé notre système de barre. Nous avons donc été contraints d’abandonner pour les 3 dernières manches de la journée. Nous devrions être de retour demain ! »

GAC Pindar et SAP Extreme Sailing Team ont vécu de grands moments aujourd’hui en remportant tous les deux des manches et finissant respectivement à la cinquième et sixième place.

Pour trois bateaux de la flotte, la nuit va être longue s’ils veulent être de retour sur l’eau demain à temps pour le deuxième et l’avant-dernier jour de course qui doit démarrer à 13h00 heure locale.

L’organisation avait convié aujourd’hui 3 sportifs français de renom, Olivier Delaitre, Boris Steinmetz et Elodie Lorandi (4 médailles aux JO Paralympiques) pour venir tester la navigation sur Extreme 40 et goûter à de nouvelles sensations sportives.

A leur retour à terre, Boris et Olivier témoignent :

Boris Steinmetz – Jeux Olympiques de Pékin en 2008
Expérience à bord de The Wave, Muscat
« C’était unique, sensationnel, on a été très bien accueillis. Très belle équipe et on sent qu’il y a beaucoup de travail derrière, qu’ils cherchent la performance. C’est vrai qu’entre sportifs de haut niveau, on a cette fibre là. On travaille de manière bien différente mais on se rejoint sur une passion, chacun la sienne que se soit le tennis, la natation ou la voile. C’est une rigueur, une concentration, une envie de la performance et on est toujours là repousser nos limites et comme je le voyais ils sont toujours borderline. C’est incroyable ! »

Olivier Delaitre – joueur de tennis professionnel – embarqué sur The Wave, Muscat
« On les sentait toujours en phase, toujours actifs, toujours en communication. C’est très important pour un sport d’équipe mais on voit qu’ils sont aussi précis, qu’ils sont rapides dans leurs mouvements, que c’est vraiment bien synchronisé et qu’il y a de la rigueur dans l’équipe. Je vois les Extreme Sailing Series vraiment différemment maintenant. Quand on suit à la télé la voile, on ne se rend pas du tout compte de l’extrême difficulté de gérer un bateau et de le pousser dans ses limites et d’orchestrer toute l’équipe. Maintenant je vois différemment la voile et je me rends compte que c’est vraiment difficile. »

Classement provisoire de l’Acte 7 des Extreme Sailing Series 2012 à Nice, France après le Jour 2, et 10 manches (19.10.12)
Position / Équipage / Points
1. Red Bull Sailing Team (AUT), Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Matthew Adams, Pierre Le Clainche, Graeme Spencer 56.7 points
2. Groupe Edmond de Rothschild (FRA), Pierre Pennec, Arnaud Psarofaghis, Christophe André, Romain Petit, Romain Motteau 56 points
3. The Wave, Muscat (OMA), Leigh McMillan, Ed Smyth, Pete Greenhalgh, Hannah Mills, Hashim Al Rashdi 53.3 points
4. Oman Air (OMA), Morgan Larson, Will Howden, Charlie Ogletree, Andy Maloney, Nasser Al Mashari 51 points
5. GAC Pindar (GBR), Ian Williams, Anna Tunnicliffe, Mark Bulkeley, Andrew Walsh, Richard Peacock 47 points
6. SAP Extreme Sailing Team (DEN), Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Pete Cumming, Mikkel Røssberg, Jonas Hviid 45 points
7. Alinghi (SUI), Ernesto Bertarelli, Jean-Christophe Mourniac, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 32 points
8. Team Extreme Ville de Nice (FRA), Erik Maris, Philip Mourniac, Jean-Sébastien Ponce, Patrick Aucour, Bruno Jeanjean 16 points

Crédit Photo: A.Picot – NauticNews.com

Tags sur NauticNews: Extreme Sailing SeriesExtreme 40

– CP –

Related Articles

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

16 − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.