NauticNews Logo

Vendée Globe: nuit compliquée sur Macif

La nuit a visiblement été très compliquée pour François Gabart (MACIF). Ce matin, il affichait plus de 110 milles de retard du Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), toujours leader. Dans les alizés de l’hémisphère sud, les retardataires prennent du plaisir et allongent la foulée.

Comme la nuit a été difficile pour François Gabart (MACIF). Au programme, de nombreuses manœuvres et des réglages incessants pour s’extirper des calmes de la nuit. Plus décalé dans l’est, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) a été visiblement beaucoup plus chanceux en bordure de dorsale. Sur une trajectoire très proche de la route directe théorique (la fameuse orthodromie), il a parcouru 127 milles depuis le dernier classement (soit 8 h) hier soir. Jean-Pierre Dick, toujours très à l’ouest, a suivi une option bien différente en plongeant au sud pour tenter de récupérer le flux de nord/ouest passant progressivement à l’ouest qui pourrait le propulser vers le cap de Bonne Espérance. Son éloignement de la route directe offre ce matin la troisième place à Alex Thomson (Hugo Boss), toujours très rapide aux commandes de son plan Farr construit en 2007. Il parvient à maintenir son avance d’une dizaine de milles sur Bernard Stamm (Cheminée Poujoulat). Derrière, le groupe des tontons chasseurs (Golding, Le Cam, Wavre) reste en embuscade. La progression très rapide de Jean Le Cam (SynerCiel) semble être très ralentie ce matin par l’approche de la dorsale mais il est maintenant plus sud que Mike Golding (Gamesa) et a visiblement choisi de suivre l’option de Jean-Pierre Dick. Dominique Wavre (Mirabaud), à 90 milles derrière, semble également suivre la même trajectoire.

Belle glissade à l’arrière

A près de 800 milles du leader, le groupe des retardataires emmené par Javier Sanso (Acciona 100 % EcoPowered) toujours bien installé dans les alizés d’est qui soufflent à une quinzaine de nœuds, enchaîne les journées à 300 milles au vent de travers, dans des conditions de navigation très agréables. «La nuit parfaite !!! Après un coucher de soleil impeccable: quelques nuages mais des couleurs extra-ordinaires. La nuit s’est levée et la lune, presque pleine brille fort et illumine le pont presque comme en plein jour! La mer est calme, le bateau glisse sans effort à 11 noeuds et il fait bon dehors j’ai mangé adossé au fleet 500 à regarder passer les nuages devant la lune : quel bonheur! Je vais dormir un peu mais j’espère que le spectacle continuera à mon réveil dans 1h30. Faites de beaux rêves. A demain », confiait Tanguy dans son message de la nuit. Toujours 10°, il devrait être bientôt doublé par Arnaud Boissières (Akena Vérandas), toujours très décalé à l’ouest depuis son difficile passage du pot au noir. A un peu plus de 1000 milles du leader, Bertrand De Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) profitait également d’une belle glisse, avec 305 milles parcourus ces dernières 24 h. Alessandro Di Benedetto poursuit une autre course et ferme toujours la marche à 1234 milles d’Armel Le Cléac’h.

Crédit Photo: F.Gabart/Macif

Tags sur NauticNews: Vendée Globe

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

un + 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.