NauticNews Logo

ACWS : Energy Team, un podium et des raisons d’y croire

Conditions compliquées aujourd’hui à Naples pour l’ouverture des AC World Series : la brise thermique, très variable en force et en direction, mettait les nerfs des skippers à rude épreuve. L’équipage d’Energy Team a montré de belles choses dès le quart de finale de match-race, pourtant perdu contre Ben Ainslie. Sur les deux courses en flotte qui suivaient, Energy Team a pris les 7e et 3e place. Un bilan contrasté donc… mais un premier podium toujours bon à prendre !

Match Race / Quart de finale Energy Team Vs J.P Morgan Bar

Menu très corsé pour le quart de finale de match-race : en tout début d’après-midi, Energy Team est opposé à J.P Morgan Bar, skippé par l’ogre « Big Ben », à savoir le multiple Champion Olymique Ben Ainslie. Contre toute attente, les Français sortent pourtant largement vainqueurs de la phase de pré-départ. Yann Guichard manœuvre au millimètre et parvient à conquérir une position prioritaire : comme à l’école de régate, il sort carrément J.P Morgan Bar de la ligne, lequel sera même limite pour la couper au ras du bateau comité. Spectaculaire et magnifique ! Energy Team a donc un très net avantage au départ, mais sur le troisième bord tribord amures, chacun d’un côté du plan d’eau, J.P Morgan Bar bénéficie d’une rotation de vent et passe devant…  C’est très chaud avec plusieurs phases de contact à près de 20 nœuds de moyenne et très souvent « sur un patin ». Mais Energy Team doit abattre et les Anglais virent finalement la troisième bouée avec 9 secondes d’avance. A la quatrième marque de ce duel très court – dix minutes au total – la messe est dite : J.P Morgan Bar l’emporte. Ben Ainslie a su saisir la seule opportunité qui s’offrait à lui… et a eu de la réussite Il gagne ce premier quart de finale avec 15 secondes d’avance. Energy Team, peut-être légitimement déçu, n’a pas grand chose à se reprocher : les Frenchies sont dans le match !

Fleet Race 1 :
Milieu de ligne, bon départ lancé d’Energy Team qui s’élance dans le premier rideau, en compagnie des archis favoris d’Oracle, Emirates Team New Zealand et Artemis. Le deuxième bord est hélas très défavorable pour les Français. Ils manquent cruellement de réussite sur leur choix de bouée alors que le vent faiblit et sont relégués en fond de classement. A la bouée au vent (marque n°3), devant des milliers de spectateurs napolitains, Oracle vire en tête devant Team New Zealand et Luna Rossa Piranha… mais l’AC45 américain est pénalisé pour avoir effleuré une zone interdite ! Dean Barker n’en demandait pas tant pour s’emparer des commandes et les Kiwis enroulent en tête la quatrième marque. Energy Team bataille pour quitter la dernière place… et y parvient, de haute lutte, en doublant China Team et HS Racing. Au terme des 21 minutes qu’aura duré cette première course en flotte napolitaine, Dean Barker et ses kiwis empochent la victoire devant les Américains d’Oracle et les Anglais de J.P Morgan Bar qui complètent le podium. Energy Team doit se contenter de la 7e place.

Fleet Race 2 :
Le vent thermique – très instable et soumis à de nombreux effets de site – est monté d’un cran pour cette deuxième course en flotte… avant de s’écrouler de nouveau. Il y a de véritables couloirs avec ou sans vent sur le plan d’eau et c’est très compliqué pour les skippers de faire les bons choix.

Energy Team prend un excellent départ alors qu’Artemis et China Team ont volé le top. Yann Guichard se glisse au centre et joue très bien le coup : 4e, puis 3e derrière les AC45 de Ben Ainslie et Chris Draper. Surtout, ces trois-là ont fait le trou en prenant de l’avance sur le peloton. Seul Emirates Team New Zealand, vainqueur de la régate précédente, reste menaçant… mais très menaçant ! A la troisième marque, Energy Team enroule en troisième position devant les Kiwis de Dean Barker. A la quatrième marque, les Français parviennent à résister au retour d’Emirates Team New Zealand et le trio de tête est inchangé avec dans l’ordre les AC45 de Ben Ainslie, Chris Draper et Yann Guichard. Le vent s’écroule complètement par moments et par endroits, ce qui donne des sueurs froides aux supporters d’Energy Team, l’AC45 français étant sous la menace (très) directe du bateau néo-zélandais. Il faut s’employer… mais sans paniquer Yann Guichard et ses hommes parviennent à contrôler et s’offrent un premier podium largement mérité pour cette journée d’entame.

Commentaire de Yann Guichard :
« On manque de réussite dans le Match Race contre Ben Ainslie, après avoir pris un départ canon, on choisit le mauvais côté du plan d’eau qui nous fait perdre notre avantage et on n’aura pas d’opportunité de revenir sur Ben. Dans les Fleet Race on prend de bons départs mais suite à un mauvais empannage on se fait passer lors de la Fleet 1. Heureusement, on sauve l’honneur dans la Fleet 2 avec une bonne nav et une position de troisième que l’on arrive à conserver jusqu’à la fin sous la pression de Dean Barker (Team New Zealand). Globalement on constate ce que l’on savait en venant, à savoir que les teams qui se sont entrainés tout l’hiver sont très performants ».

FLEET RACING

Team (Country): R1, R2, R3, R4, R5, R6, R7 – Total

  1. J.P. Morgan BAR (GBR): 3(9), 1(12) – 21
  2. Emirates Team New Zealand (NZL): 1(12), 4(8) – 20
  3. Luna Rossa Piranha (ITA): 4(8), 2(10) – 18
  4. ORACLE TEAM USA SLINGSBY (USA): 2(10), 6(6) – 16
  5. Energy Team (FRA): 7(5), 3(9) – 14
  6. Luna Rossa Swordfish (ITA): 5(7), 5(7) – 14
  7. Artemis Racing White (SWE): 6(6), 7(5) – 11
  8. China Team (CHN): 9(3), 8(4) – 7
  9. HS Racing (USA): 8(4), 9(3) – 7

(Scoring: 1st place = 12 points, 2nd = 10, 3rd = 9, 4th = 8, 5th = 7, 6th = 6, 7th = 5, 8th = 4, 9th = 3)

MATCH RACING

HS Racing d. China Team
JP Morgan BAR d. Energy Team
Luna Rossa Piranha d. Artemis Racing White

Crédit Photo : Gilles Martin-Raget

Tags sur NauticNews: AC World Series, America’s Cup, AC45, Energy Team

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

1 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.