NauticNews

Record de l’Atlantique pour Guillemot et Safran

Près de huit mois après l’énorme désillusion du Vendée Globe (abandon après quelques heures), Marc Guillemot a battu ce samedi 6 juillet le record de la traversée de l’Atlantique nord en monocoque et en solitaire, en 08 jours, 05 heures, 20 minutes et 20 secondes – soit 15 heures, 48 minutes et 11 secondes de moins que le précédent record établi par le britannique Alex Thomson en juillet 2012. Arrivé à 06 heures 39 minutes (heure française), le skipper de Safran a avalé les 2880 milles du parcours entre New York et le cap Lizard à la vitesse moyenne de 14,59 nœuds. Il fait désormais route vers la Trinité-sur-Mer.

Le record d’Alex Thomson en monocoque et en solo (8j21h08’31’’) n’aura tenu qu’un an. Samedi, Marc Guillemot (54 ans), troisième du Vendée Globe 2008-2009, a amélioré de plus de 15 heures (15h48’11’’ précisément) la marque du skipper britannique entre New York et la cap Lizard. Arrivé à 6h39 (heure française), le marin breton a bouclé les 2880 milles du parcours en 8 jours, 5 heures, 20 minutes et 20 secondes, à la vitesse moyenne de 14,59 nœuds.

« Je suis très satisfait de ce nouveau record !, s’est réjoui Guillemot, qui avait déjà détenu deux fois ce record en en équipage et en multicoque (en 1984 et 1988) mais qui se lançait pour la première fois en solo. D’autant que le rythme a été très soutenu, avec beaucoup d’engagement et peu de sommeil. Je suis parti en fanfare de New York et la première partie du parcours a été délicate : le long des côtes de Terre-Neuve, il fallait faire attention au trafic maritime intense, aux débris, aux baleines… Puis j’ai été dans la brume quasiment jusqu’à la longitude des Açores. J’ai suivi une première dépression puis une deuxième. J’ai toujours eu du vent, à une exception notable : les dernières 24 heures où j’ai subi un sérieux coup de frein en raison d’une zone de calme associée à l’anticyclone des Açores. Avec du vent jusqu’au bout, j’aurais pu faire un meilleur temps mais pour le moment, je savoure cette belle performance ».

Avant son départ de New York, Marc Guillemot confiait vouloir faire quelque chose de fort en solitaire pour oublier l’abandon prématuré du Vendée Globe. C’est désormais chose faite. « Nous n’avons pas baissé les bras et cela fait du bien de rebondir. C’est bien pour moi, pour l’équipe et pour Safran qui a apporté beaucoup d’investissements technologiques. Nous avons prouvé que Safran est un bateau sur lequel on peut compter ».

Il y avait aussi une régate dans le record et Marc Guillemot est sorti vainqueur de son duel avec le Polonais Zbigniew Gutkowski. Un avantage qui s’est fait dans le timing de l’empannage pour monter vers l’Irlande. « Ce match contre Gutek était une source de motivation supplémentaire. Contrairement aux tentatives de record habituelles, je ne me battais pas seulement contre le chrono », souligne Marc.

Safran fait désormais route vers son port d’attache de la Trinité-sur-Mer. Marc Guillemot participera en août à la course du Fastnet, en double avec Pascal Bidégorry. Une bonne préparation en vue de la Transat Jacques Vabre que les deux hommes disputeront ensemble sur Safran en novembre prochain.

Crédit Photo : François Van Malleghem / DPPI / SAFRAN

Tags sur NauticNews: Marc Guillemot, Record de l’Atlantique

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatorze + 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.