NauticNews Logo

Extreme Sailing Series : Quand l’Est et l’Ouest se rencontrent à Istanbul

Moins de deux semaines après la fin de l’Acte 5 de Cardiff, présenté par Land Rover, la flotte des Extreme 40 est désormais attendue à Istanbul. Située à cheval sur l’Europe et l’Asie de part et d’autre du détroit du Bosphore, la ville sera le lieu de résidence temporaire des 12 équipages internationaux du 11 au 14 septembre prochains. Le circuit 2014 ne compte désormais plus que trois étapes : Istanbul, Nice et Sydney. Alors que la flotte entre dans la dernière ligne droite de la saison, la pression n’a jamais été aussi forte pour les équipes. Actuellement, moins de 40 points séparent le leader du 10e au classement. 40 points c’est aussi le maximum de points pouvant encore être remportés lors des trois prochaines étapes.

Mais comment s’est déroulée jusqu’à présent cette saison 2014 ?

Les suisses d’Alinghi, vainqueurs à deux reprises de l’America’s Cup ont été dans une forme impressionnante depuis le début de la saison. Ils sont à ce jour les seuls à avoir été présents sur le podium à chaque étape, allant jusqu’à s’offrir la première place à trois reprises. Ils retrouveront l’australien Stuart Pollard au poste de tacticien lors de l’étape d’Istanbul. Bien qu’en tête de classement, rien n’est encore gagné pour eux. Leigh McMillan – rival de longue date du barreur Morgan Larson – et son équipe The Wave, Muscat sont sur leurs talons, avec seulement deux petits points de retard. L’enjeu est d’autant plus important pour eux qu’ils défendent leur titre et qu’ils cherchent à inscrire un nouveau record en remportant pour la troisième fois consécutive le titre des Extreme Sailing Series. Le skipper Leigh McMillan commente cette prochaine étape d’Istanbul : « L’étape de Cardiff nous a réellement donné un nouvel élan. Alinghi a dominé le classement toute la saison, nous sommes donc très satisfaits d’avoir réduit l’écart avec eux, cela vient remettre la compétition sous pression. Istanbul sera vraiment une étape intéressante. Bien que nous ayons déjà navigué et remporté les courses sur ce plan d’eau en 2012, nous voyons vraiment cette étape comme un tout nouveau défi. Nous devons donc appréhender cet Acte sans préjugés ni idées préconçues sur ce qui pourrait nous attendre. La dernière fois, les vents de terre étaient dominants et soufflaient en rafales ce qui oblige à rester sur ses gardes en permanence. »

Realteam, skippé par Jérôme Clerc est certainement la plus belle révélation de cette saison selon David Carr, commentateur des courses et ancien vainqueur du circuit. Grâce à une régularité exemplaire au cours des cinq premiers Actes, l’équipe suisse occupe actuellement la troisième place au classement général. Pour autant, l’équipe est bien consciente de la bataille qui les attend s’ils veulent garder cette place, comme nous l’explique le skipper Jérôme Clerc : « Nous sommes très fiers de notre parcours et de notre classement. Cela reflète bien tout le travail que l’équipe a dû fournir pour en arriver là. Notre stratégie pour conserver notre troisième place est de continuer à faire les choses simplement. La composition de l’équipe restera pratiquement inchangée pour cette étape. Notre plan est de ne pas se mettre de pression inutile, de continuer à naviguer comme nous savons le faire et de travailler sur les différents points d’amélioration identifiés à Cardiff. Nous préférons ne pas trop planifier les choses afin d’être préparés à toutes éventualités. »

Pour autant, l’équipe Emirates Team New Zealand n’a pas dit son dernier mot et compte bien se battre jusqu’au bout pour être sur le podium. Malgré une place de dernier lors de l’étape de Cardiff – fait inhabituel pour cette équipe – les néo-zélandais sont toujours quatrième au classement général. L’équipe retrouvera le talentueux australien Glenn Ashby, détenteur de 14 titres de champions du monde dans trois classes de multicoques différentes et médaillé d’argent olympique. Huit points derrière les kiwis, J.P. Morgan BAR se retrouve en cinquième position au classement général notamment grâce à son premier podium de la saison remporté à domicile lors de l’étape de Cardiff. L’équipe britannique retrouvera le champion olympique Paul Goodison pour cette étape en Turquie.

Le changement d’équipage le plus significatif sera sans aucun doute pour Groupama sailing team. L’équipe accueillera François Morvan à la barre tandis que Tanguy Cariou prendra la place de skipper en l’absence de Franck Cammas qui continue sa préparation olympique pour Rio et qui sera à ce moment-là au championnat du monde de l’ISAF (Fédération Internationale de Voile) à Santander. Le nouveau capitaine d’équipe, Tanguy Cariou, revient sur l’arrivée de François Morvan et sur l’étape d’Istanbul : « François Morvan est un jeune navigateur qui possède une longue expérience sur de nombreux multicoques tels que le Tornado, le F18, le Décision35 et le MOD70. Ses solides compétences seront très utiles à l’équipe lors des prochaines courses à Istanbul qui est surement l’une des étapes les plus emblématiques des Extreme Sailing Series. Naviguer sur le Bosphore est une expérience unique et un défi de taille, nous avons hâte d’être à samedi matin. Cela promet d’être grandiose ! »

La plupart des équipes dans la seconde partie du classement ont obtenu leur meilleur résultat de la saison lors de la dernière étape de Cardiff. Les bonnes performances de Red Bull Sailing Team, GAC Pindar et Oman Air sur les eaux britanniques leur permettent ainsi d’appréhender les prochaines courses avec plus de confiance. Rob Greenhalgh, skipper d’Oman Air, espère que son équipe fera encore mieux qu’à Cardiff où ils ont fini en sixième position : « Au vue de la progression de l’ensemble de la flotte, l’étape d’Istanbul s’annonce délicate. Nous allons devoir nous battre pour chaque place. Notre objectif est de finir parmi les six premiers. »

Pour cette étape qui se prête parfaitement aux parcours en « Stade Nautique », les courses auront lieu au cœur même de la ville sur la Mer de Marmara, avec notamment une matinée de navigation sur le Bosphore. Pour les équipages ayant déjà pu naviguer à Istanbul les années précédentes, cette étape est l’un des temps forts de la saison, comme nous l’explique Rasmus Køstner, co-skipper de SAP Extreme Sailing Team : « Istanbul promet d’être une étape fantastique. Nous y avons navigué lors de notre première participation aux Extreme Sailing Series. Nous avions vraiment adoré naviguer sur ce plan d’eau situé juste en face de la Mosquée Bleue. »

Extreme Sailing Series™ Acte 6 Istanbul, composition des équipes

Alinghi (SUI)
Skipper/Barreur : Morgan Larson (USA)
Tacticien : Stuart Pollard (AUS)
Grand-voile : Pierre-Yves Jorand (SUI)
Voiles d’avant : Nils Frei (SUI)
Numéro 1 : Yves Detrey (SUI)

Emirates Team New Zealand (NZL)
Skipper/Barreur : Dean Barker (NZL)
Floater : Edwin Delaat (NZL)
Grand-voile : Glenn Ashby (AUS)
Voiles d’avant : James Dagg (NZL)
Numéro 1 : Jeremy Lomas (NZL)

GAC Pindar (AUS)
Skipper/Barreur : Nathan Wilmot (AUS)
Tacticien/Grand-voile : Seve Jarvin (AUS)
Voiles d’avant : Ed Smyth (AUS) / Troy Tindill (AUS)
Numéro 1 : James Wierzbowski (AUS)

Gazprom Team Russia (RUS)
Skipper/Tacticien : Igor Lisovenko (RUS)
Barreur : Phil Robertson (NZL)
Grand-voile : Matt Adams (GBR)
Voiles d’avant : Pete Cumming (GBR)
Numéro 1 : Aleksey Kulakov (RUS)

Groupama sailing team (FRA)
Skipper/Tacticien : Tanguy Cariou (FRA)
Barreur : François Morvan (FRA)
Grand-voile : Romain Motteau (FRA)
Voiles d’avant : Thierry Fouchier (FRA)
Numéro 1 : Devan Le Bihan (FRA)

J.P. Morgan BAR (GBR)
Skipper/Barreur : Ben Ainslie (GBR)
Floater : Bleddyn Mon (GBR)
Grand-voile : Paul Goodison (GBR)
Voiles d’avant : Nick Hutton (GBR)
Numéro 1 : Matt Cornwell (GBR)

Oman Air (OMA)
Skipper/Barreur : Rob Greenhalgh (GBR)
Grand-voile : Kyle Langford (AUS)
Voiles d’avant : Ted Hackney (AUS)
Numéro 1 : Hashim Al Rashdi (OMA) /Musab Al Hadi (OMA)

Realteam (SUI)
Skipper/Grand-voile : Jérôme Clerc (SUI)
Barreur : Arnaud Psarofaghis (SUI)
Tacticien : Bruno Barbarin (FRA)
Voiles d’avant : Cédric Schmidt (SUI)
Numéro 1 : Thierry Wasem (SUI)

Red Bull Sailing Team (AUT)
Skipper/Barreur : Roman Hagara (AUT)
Tacticien : Hans-Peter Steinacher (AUT)
Floater : Stewart Dodson (NZL)
Voiles d’avant : Mark Bulkeley (GBR)
Numéro 1 : Shaun Mason (GBR)

SAP Extreme Sailing Team (DEN)
Co-Skipper/Barreur : Jes Gram-Hansen (DEN)
Co-Skipper/Tacticien : Rasmus Køstner (DEN)
Régleur de voiles : Thierry Douillard (FRA)/Christian Kamp (DEN)
Numéro 1 : Brad Farrand (NZL)

TeamTurx (TUR)
Co-Skipper/Barreur : Mitch Booth (AUS)
Co-Skipper/Tacticien : Edhem Dirvana (TUR)
Grand-voile : Selim Kakış (TUR)
Voiles d’avant : Ateş Çinar (TUR)
Numéro 1 : Anıl Berk Baki (TUR)

The Wave, Muscat (OMA)
Skipper/Barreur : Leigh McMillan (GBR)
Tacticien : Sarah Ayton (GBR)
Grand-voile : Pete Greenhalgh (GBR)
Voiles d’avant : Kinley Fowler (NZL)
Numéro 1 : Nasser Al Mashari (OMA)

Crédit Photo : Lloyd Images

Tags sur NauticNews: Extreme Sailing Series, Extreme 40

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

7 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.