NauticNews

Marseille One Design : fin d’une « foil » semaine au stade nautique du Roucas Blanc

Marseille accueillait pour la toute première fois les Diam24, nouveaux trimarans du Tour de France à la Voile, et les GC32, impressionnants catamarans équipés de foils, ces dérives révolutionnaires qui leur permettent de voler.
Les Moth, petits dériveurs solitaires également montés sur foil, étaient aussi de la partie et planaient à 1 mètre au-dessus des flots du stade nautique du Roucas Blanc.

La météo estivale et le mistral ont fait le bonheur des participants venus de toute l’Europe tester les performances de leurs « joujoux », avec parfois quelques frayeurs… pour encore plus de spectacle !

Rappelons que l’évènement a pour but de rassembler chaque année à Marseille en septembre des séries monotypes (bateaux identiques ou « One Design ») internationales de haut niveau. Il s’agissait donc de l’édition pionnière, la première d’une longue série espère Manfred Ramspacher, directeur de Sirius Événements, organisateur de la compétition : « Nous sommes au-delà de nos attentes avec les séries accueillies, s’enthousiasme-t-il, on découvre les GC32 et avec eux la navigation sur foil, en équipage ou en solo comme sur le Moth. L’intérêt sportif que l’événement a représenté pour les participants est réel, on ne peut qu’être optimistes pour la suite de la voile… et de Marseille One Design ! »

Même engouement en Moth pour le vainqueur Giovanni Galeotti : « On a vécu la meilleure journée de toute l’année en Moth ici à Marseille, avec des conditions optimales de météo, l’endroit est magnifique : je m’amuse comme un gamin ! ». Le belge, qui dit naviguer pour le plaisir à ses heures perdues a tout de même remporté 8 des 10 manches courues : « C’est très bien d’être dans une régate concentrée sur le foiling, c’est l’avenir de la voile. Le foil requiert une technique qui ajoute une dimension supplémentaire à la voile. »

En Diam24, les nouveaux trimarans qui remplacent les M34 pour le Tour de France à la Voile, les 8 équipages inscrits s’affrontaient en match-racing. C’est donc 28 matches qui ont été disputés pour que tous se rencontrent. Tous étaient venus avant tout pour tester ce nouveau bateau issu du chantier breton ADH Inotech, qui touchait l’eau de Méditerranée pour la toute première fois. C’est sans surprise que l’équipage du havrais Arthur Herreman, double champion de France espoir de match-racing, termine en tête du classement avec 100% de victoire à l’issue des 7 matches courus. « Le Diam24 est un super bateau, avec de très bonnes sensations, ça va rendre le Tour de France à la Voile encore plus excitant. » Le jeune compétiteur, qui a déjà pourtant plusieurs années de régates à son actif, était impressionné de partager la zone de navigation avec des ovnis tels que les GC32 : « Maintenant la voile c’est ça : les foils, les multicoques, l’extrême vitesse… j’ai hâte de voir dans 10 ans ce que ça va donner ! »

Tags sur NauticNews : Marseille One Design

– CP –

Tagged with:

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

13 + quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.