NauticNews

Volvo Ocean Race : Team SCA fait le coup de Gibraltar

La Méditerranée, avec ses airs légers et instables, n’a pas laissé beaucoup de temps aux équipages pour trouver leur rythme. Les yeux rivés sur leurs indicateurs de performance, ils ont passé de longues heures sur le pont à observer les adversaires avec lesquels ils naviguent constamment à vue et à régler le bateau. Exténuant, comme le raconte Brian Carlin, le reporter embarqué de Team Vestas Wind : « Penser que le Volvo Ocean 65 est un dériveur et que tu peux gérer la course comme une course de dériveur peut coûter cher physiquement. Nous sommes toujours éveillés. Les gars essayent de dormir 20 minutes par-ci, par-là entre deux virements. C’est hyper physique ! » Sur cette première portion de course, les leaders se sont succédés (Team Brunel, Team Vestas Wind, MAPFRE ont occupé tour à tour la première place) mais ce sont les filles de Team SCA qui ont finalement marqué les esprits. En début de nuit, elles n’ont pas hésité à lâcher le groupe pour aller s’abriter à terre du fort courant qui règne au milieu du Détroit de Gibraltar. Une route très nord qui leur a permis d’être les premières à passer en Atlantique et d’afficher jusqu’à 21 milles d’avance ! Libby Greenhalgh, la navigatrice de Team SCA, n’a pas tremblé à l’idée d’appliquer son plan à la lettre même si quitter le groupe pouvait s’avérer risqué. « Tout le monde sauf nous était sur une route sud pour passer le détroit. Et je ne comprenais vraiment pas pourquoi. Nous voulions rester avec la flotte mais j’avais ce plan dans ma tête. Et ce plan nous menait au nord , » explique t-elle. En ce milieu de journée, les filles ont recherché à gagner un peu dans le sud au prix de plusieurs virements de bords et occupent maintenant la 4ème place. C’est dorénavant Team Vestas Wind, le plus au sud, qui est en tête.

Enfin dans l’Atlantique, les équipages vont véritablement mettre en place la vie à bord avec des quarts plus réguliers. Les systèmes sont plus établis mais la progression n’est pas plus simple pour autant. L’anticyclone des Açores est positionné très sud, et les alizés aussi. Pour les équipages, deux options : longer les côtes africaines ou chercher de la brise plus au nord pour redescendre le plus vite possible chercher ces fameux alizés au niveau des Canaries.

Positions à 12h55 UTC

  1. Team Vestas Wind
  2. Abu Dhabi Ocean Racing
  3. Team Alvimedica
  4. Team SCA
  5. Team Brunel
  6. Dongfeng Race Team
  7. Mapfre

Crédit Photo : Corinna Halloran/Team SCA/Volvo Ocean Race

Tags sur NauticNews: Volvo Ocean Race

– CP –

Tagged with:

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

9 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.