NauticNews Logo

Volvo Ocean Race : Un nouveau système de points pour encourager la prise de risque stratégique

Parmi les 10 grands changements annoncés ces jours-ci, ce septième point est destiné à ouvrir le jeu dans un contexte de compétition monotype très intense et à inciter les équipes à faire des paris stratégiques.

La Volvo Ocean Race 2017-2018 propose un changement radical dans le système d’attribution des points pour encourager la prise de risque stratégique et récompenser les performances sur les deux étapes du Grand Sud, ainsi que la dernière étape “océanique” en Atlantique Nord, entre Newport (USA) et Cardiff (Pays de Galles).

Parmi les 10 grands changements annoncés ces jours-ci, ce septième point est destiné à ouvrir le jeu dans un contexte de compétition monotype très intense et à inciter les équipes à faire des paris stratégiques. Ces nouvelles règles sont les suivantes :

– Un système d’attribution de points à maxima (l’équipe qui a le plus de points remporte l’épreuve)
– Les deux étapes du Grand Sud (Cape Town- Hong Kong et Auckland- Itajaí) ainsi que l’étape en Atlantique Nord entre Newport et Cardiff compteront double
– A chaque étape, le vainqueur remportera des points bonus (10 pour une victoire, 8 pour la 2e place, 7 pour la 3e, etc…)
– Pour marquer le passage de ce tournant mythique de la course, un point bonus sera attribué à l’équipage qui franchira le cap Horn en tête
– Un autre point bonus récompensera l’équipe qui aura réalisé le meilleur temps cumulé sur toute la course
– Comme lors de la dernière édition, les In-Port Series serviront à départager les équipes ex-aequo au classement final à La Hague

Ces changements dans le système d’attribution des points sont les premiers à être promulgués, au sein d’une série d’options étudiées actuellement par la Direction de Course.

« Le fait d’être passé à la monotypie lors de l’édition 2014-2015 a eu un effet fantastique : celui de générer une incroyable régate au contact autour du monde. Mais cela a aussi provoqué un effet « troupeau » : personne ne voulait s’éloigner du groupe par peur de se faire reléguer, les équipes ont donc eu tendance à « moyenner » explique Mark Turner, Directeur de la course.

« Nous voulons encourager la prise de risque stratégique. Nous modifions le système de points, mais nous étudions aussi la possibilité d’instaurer des blackouts sur les positions (les équipes passeraient un temps en mode furtif), de même que sur les informations météo, afin que les navigateurs aient davantage recours à leur propre analyse, à certains moments de la course. »

Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Team Race en 2014-2015 : « Le système des points bonus peut être intéressant. Par exemple, c’est bien pour le passage du Cap Horn, car une équipe peut se situer en première place pendant la plupart de l’étape, mais passer à la dernière place en arrivant à la fin à cause du manque de vent. »

Le blackout météo et le mode furtif, que nous avons déjà expérimenté sur d’autres éditions, peuvent être intéressants aussi. Oui, ça peut-être très bien s’ils choisissent un moment clé du parcours pour stopper la diffusion d’infos météo. Cela dit, je ne pense pas que cela changera radicalement les choses ».

Comme en 2014-2015, les régates In-Port auront leur classement propre et serviront à départager les équipes à égalité à l’issue de la dernière étape.

L’épreuve débute en octobre 2017 à Alicante et emmènera les équipages 45 000 milles autour de la planète. Par rapport à la dernière édition, les marins passeront trois fois plus de temps dans le Grand Sud. Le finish sera jugé à La Hague, après 8 mois de course.

Crédit Photo : Amory Ross / Team Alvimedica / Volvo Ocean Race

Tags sur NauticNews : Volvo Ocean Race

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

2 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.