NauticNews Logo

Solitaire URGO Le Figaro : Yoann Richomme premier sur la ligne d’arrivée de la première étape

De mémoire de Figariste, cette première étape de la cinquantième édition restera comme l’une des plus ingrates et usantes. Avec neuf leaders en 4 jours et 4 nuits, un panel complet de conditions météo mais jamais de certitude, c’est finalement Yoann Richomme (Hellowork-Groupe Télégramme) qui s’impose sur le fil à Kinsale. Retour gagnant pour le vainqueur de la Solitaire 2016 qui empoche sa seconde victoire d’étape en huit participations devant une pléiade de jeunes talents et de vieux briscards. En arrière de la quinzième place, la flotte est décimée. Pour certains, la ballade irlandaise s’est transformée en chemin de croix avec des écarts considérables à attendre cette nuit. Des écarts qui pèseront pour certains jusqu’à Dieppe …

Il n’a pas tremblé le vainqueur de la Solitaire 2016, pressé par une demi-douzaine de concurrents à contrôler à coups d’empannages tout l’après-midi. Qui à la côte, qui au large pour trouver la brèche ? Personne finalement. Yoann Richomme l’emporte à une encablure de Kinsale avec 73 secondes d’avance sur Tom Laperche.

Mais le vainqueur avoue avoir douté : « lorsqu’après le DST d’Ouessant, j’ai vu toute la clique partir dans l’Ouest. Je me suis tenu à mon schéma de partir vers le Nord et nous avons rapidement vu que l’angle du vent et l’enchaînement des bascules nous étaient favorables ».

Cinq jours plus tôt à Nantes, Yoann Richomme semblait l’un des plus détendus au départ de cette 50e Solitaire URGO Le Figaro. « Il va falloir être patient et je ne sais pas avec quel vent on va finir en Irlande ! » plaisantait-il au micro. Arrivé sur la Solitaire URGO Le Figaro sans pression, lui qui n’ a récupéré qu’assez tard son Figaro Bénéteau 3 , le vainqueur de l’édition 2016 était d’ailleurs rarement cité parmi les favoris.

Mais c’est mal connaître le skipper d’Hellowork-Groupe Télégramme que de croire qu’il est revenu cette année faire de la figuration. Le brillant vainqueur en Class 40 de la dernière Route du Rhum Destination Guadeloupe est tenace et généralement inspiré, coutumier des trajectoires impeccables. Il lui aura fallu néanmoins patienter longtemps avant d’exploiter la faille laissée par les leaders après le passage de Ouessant. Septième à Port Bourgenay, il passe Noirmoutier en 25ème position, place qu’il occupait toujours à l’Occidentale de Sein et à Ouessant.

Mais manifestement les deux premiers jours en accordéon de la course avec une alternance de pétole et de brise, n’ont pas engourdi sa capacité d’analyse. Comme Pierre Leboucher (Guyot Environnement), Tom Laperche (Bretagne CMB espoir) et quelques autres, il a saisi l’opportunité de se décaler au bon moment et a eu la chance que le vent ne bascule pas vraiment comme prévu cette nuit-là.

Derrière lui, le podium est superbe : Tom Laperche est déjà l’une des révélations de cette Solitaire. Premier Figaro à 21 ans, premier passage du Fastnet, deuxième à Kinsale… Tom est le digne représentant d’une tradition familiale qui a vu son père sur la Solitaire et même son grand père participer à l’une des premières courses de l’Aurore ! Le skipper de Bretagne CMB Espoir a souvent joué aux avant-postes, subi comme les autres de méchants reculs au classement mais n’a jamais baissé les armes.

Pierre Leboucher (Guyot environnement) complète le podium. Pour sa troisième participation, le représentant tricolore (avec Vincent Garros) aux JO de Londres 2012 en 470, n’a pas raté son entrée en scène sur sa troisième Solitaire URGO le Figaro. Il confirme sa bonne avant-saison même s’il reconnaît que sur cette étape, « il a souvent fallu lancer les dés en l’air ! »

Voilà donc pour le podium qui comprend également le premier bizuth, ce qui ne serait pas arrivé depuis 2011 avec Morgan Lagravière et l’arrivée sur le circuit d’Armel Le Cléac’h.

Quant au nouveau Trophée Vivi qui récompense le premier étranger c’est la suissesse Justine Mettraux (Teamwork) qu’il devrait revir. Forte d’une course très régulière et sans faux pas elle devance Alan Roberts (Seacat Services) à quelques milles nautique de Kinsale.

Classement de l’étape 1 (avant jury)
1) Yoann Richomme – Hellowork – Groupe Télégramme en 4j 3h 35 min 8s à 20h00’08’’
2) Tom Laperche – Bretagne CMB Espoir à 1’13’’
3) Pierre Leboucher – Guyot environnement à 3’47’’
4) Eric Peron – French Touch à 11’05’’
5) Corentin Douchet – NF Habitat à 19’52
6) Loick Peyron – Action enfance à 21’43’’
7) Damien Cloarec – @DamienCloarecSkipper à 24’24’’
8) Michel Desjoeaux – Lumibird à 24’33’’
9) Martin le Pape – Skipper Macif 2017 à 25’04’’

Crédit Photo : A.Courcoux
Tags sur NauticNews : Solitaire URGO Le Figaro, Yoann Richomme
– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

six + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.