NauticNews Logo

J-5 Le renouveau de la course au large souffle sur la Transat Jacques Vabre !

151018-Transat-Jacques-VabreUne édition record en terme de bizuths. Ils seront 34 skippers, soit plus d’un tiers des inscrits, à franchir pour la première fois la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre dimanche prochain devant Le Havre. 34 hommes et femmes de 22 à 55 ans qui sont animés par une volonté farouche d’en découdre, avec ou contre les meilleurs marins, grand habitués de la route du café. Circuit Figaro ou Mini 6,50, courses en équipage, ils viennent de tous les horizons et affichent un talent fou. 34 bizuths dans le coup !

Sur les quatre classes que compte la flotte de cette 12e édition de la Transat Jacques Vabre, seule la catégorie Ultime n’embarque pas de bizuths. Les quatre trimarans géants seront menés par des experts qui ont largement roulé leur bosse à travers l’océan Atlantique et remporté LA course en double, à l’image de Roland Jourdain (1995), Thomas Coville (1999), Pascal Bidégorry (2005) ou Yves Le Blevec (2011).

Class40 : du bleu dans les deux

18 « Bleus » sur 14 bateaux : faites le compte ! Il en résulte 8 bateaux entièrement bizuths : Club 103 (Alan Roura et Juliette Petres), Concise 2 (Philippa Hutton-Squire et Pip Hare), Creno Moustache Solidaire (Thibault Hector et Morgan Launay), Groupe Setin (Manuel Cousin et Gérald Quéouron), Team Concise (Jackson Bouttel et Gildas Mahé), SNBSM Espoir Compétition (Valentin Lemarchand et Arthur Hubert), Teamwork40 (Bertrand Delesne et Nils Palmieri) et enfin le bateau brésilien Zetra (Eduardo Penido et Renato Araujo). Ces 8 Class40 sont menés par des hommes et des femmes aux profils et compétences très variés, dont le benjamin de la course Alan Roura 22 ans et le doyen, Eduardo Penido 55 ans… A bord de Bretagne – Crédit Mutuel Elite, Nicolas Troussel, navigateur expérimenté, embarque le jeune Corentin Horeau, un autre Figariste talentueux, trop heureux de courir pour la toute première fois la Transat Jacques Vabre. Enfin Maxime Sorel, skipper de V And B, est un Bleu gâté : il part sur un bateau tout neuf signé Sam Manuard, qui sera son co-skipper, fort de deux participations à la transatlantique en double. Un vent de fraîcheur caresse la flotte des Class40…

Multi 50 : le cœur à ses raisons

L’Italien Giancarlo Pedote (40 ans) embarque aux côtés du dernier vainqueur de la Transat Jacques Vabre en Multi50 : Erwan Le Roux. Les deux marins ont mis en commun leurs sponsors pour monter un projet Transat Jacques Vabre sérieux à bord de FenêtréA Prysmian. Façonné par la classe Mini, et une année sur le circuit Figaro, Giancarlo découvre les joies du multicoque depuis quelques mois et ne boude pas son plaisir de naviguer aux côtés de l’as des as de la discipline. A bord d’Arkema, Lalou Roucayrol a choisi pour sa 8e participation de partir avec son maître voilier, César Dohy (40 ans). Un choix raisonné d’embarquer un homme de son équipe connaissant le bateau sur le bout des doigts. Il va y avoir du match sur la route d’Itajaí !

Imoca : défilé de Figaristes

Pas moins de 7 marins issus du circuit Figaro Bénéteau vont faire leur classe en Imoca. Ces solitaires affûtés sont décidément très demandés et entrent, en participant à la Transat Jacques Vabre, dans la cour des « grands ». Adrien Hardy embarque sur le Souffle du Nord skippé par Thomas Ruyant. Charlie Dalin, lui, est l’heureux élu de Yann Eliès sur Queguiner – Leucémie Espoir. Erwan Tabarly sera l’associé d’Armel Le Cléac’h à bord de Banque Populaire VIII. Romain Attanasio vit un rêve en co-skippant le Bureau Vallée de Louis Burton. Que dire du tandem Morgan Lagravière/Nicolas Lunven sur Safran ! Deux Figaristes, deux bizuths qui vont découvrir la navigation en Imoca et la Transat Jacques Vabre… Paul Meilhat, ancien skipper Macif du circuit Figaro, demeure, quant à lui, un des bizuths les plus chanceux : sur son Imoca SMA, il s’offre les services d’un certain Michel Desjoyeaux…

Mais, chez les « Bleus » de la transatlantique en double, il y a également les anciens Ministes. Nicolas Boidevezi a fait ses gammes sur le circuit Mini 6,50 en prototype et malgré un budget serré, il prendra le départ dimanche aux côtés de Ryan Breymaier, un autre bizuth de la course, mais diablement expérimenté en Imoca (5e de la Barcelona World Race 2010/11)… Et puis, il y a ceux issus d’autres navigations au large, comme Eric Bellion, skipper du plan Finot-Conq Comme un seul Homme qui a choisi l’Anglais Sam Goodchild, dont ce sera la troisième participation à la course. Les Canadiens Eric Holden (35 ans) et Morgen Watson (26 ans) s’offrent leur première Transat Jacques Vabre et affichent à eux deux un joli palmarès outre-Atlantique. Du renouveau donc chez les Imoca : heureux mélange de vieux briscards et de jeunes loups aux dents longues !

Ils ont dit

Eduardo Penido, skipper de Zetra (Class40) :

« Nous avons une chance énorme d’avoir pu racheter le bateau vainqueur (GDF SUEZ de Sébastien Rogues et Fabien Delahaye) de la précédente édition de la Transat Jacques Vabre. Malheureusement, comme Renato (Araujo) mon co-skipper travaille au Brésil, nous n’avons pas beaucoup navigué. Mais nous nous sommes entraînés à Lorient avec Tanguy Leglatin et avons participé à la Normandy Channel Race et au Grand Prix Guyader. L’idée première pour nous est de faire connaître la course au large dans notre pays, que les Brésiliens s’y intéressent. C’est un rêve aujourd’hui que je réalise avec notre bateau amarré au Havre. ».

Alan Roura, skipper de Club 103 (Class40) :

« Je suis fier d’être au Havre. J’hallucine même de voir tous ces bateaux, les gens, les festivités sur les quais. J’ai tellement travaillé sur mon bateau pour en arriver là. La Route du Rhum a été une grosse déception (ballast fissurés) donc je voulais à tout prix être sur la Transat Jacques Vabre. Juliette m’a proposé ses services. Elle connaît bien le Class40 et tout ce qui est logiciels et communication. Notre objectif est d’arriver de l’autre côté, et si possible mettre quatre bateaux derrière nous. »

Morgan Lagravière, skipper de Safran (Imoca) :

« Ça y est ! Je commence quelque chose de nouveau : naviguer en Imoca et participer à la Transat Jacques Vabre. Cela fait six mois que je m’approprie le bateau et qu’avec Nico nous travaillons sur les contraintes techniques et la hiérarchisation des priorités. Nous allons enfin utiliser le bateau pour de vrai. C’est génial de vivre cette nouvelle aventure à deux bizuths ! C’est ce que je voulais. Nous sommes différents à terre, et très complémentaires en mer, notre tandem fonctionne bien. Notre objectif est de vivre à 100% cette course, de faire le maximum avec le bateau pour ne rien regretter. »

Charlie Dalin, co-skipper de Queguiner – Leucémie Espoir (Imoca) :

« Je suis super heureux de participer à cette belle épreuve en double. J’ai l’impression de monter une marche en entrant dans la cour des skippers Imoca. Mon objectif à terme est le Vendée Globe, donc c’est important pour moi. Et puis, la Transat Jacques Vabre part du Havre, la ville où j’ai grandi et où j’ai appris à faire du bateau. Mon rôle à bord ? Je vais surtout m’occuper des fichiers météo, de faire tourner, les routages, d’effectuer les premières analyses et de les présenter à Yann (Eliès). C’est super de naviguer avec lui. Sur La Solitaire, nous nous sommes bien battus l’un contre l’autre. Il est très fort, il a un bon feeling. Je pense que notre duo est très complémentaire. »

Nico Boidevezi, skipper de Adopteunskipper.net (Imoca) :

« Le bateau m’a été livré le 1er septembre, mais j’avais déjà parcouru 3 000 milles avec l’équipe d’Alex Thomson. J’ai un petit budget mais qui me permet de faire la Transat Jacques Vabre sérieusement. Grâce à mon parcours sur la Mini Transat en prototype, j’ai appris la méthodologie pour  gérer un tel projet. Ryan (Breymeier), mon co-skipper, m’aide beaucoup. Il connaît l’Imoca, a participé à la Barcelona World Race, donc me donne de bons conseils. L’idée sur ce parcours entre Le Havre et Itajaí est d’engranger de l’expérience ! ».

Tags sur NauticNews: Transat Jacques Vabre, Class40, Multi50, Imoca

  • CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

treize − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.