NauticNews Logo

TJV : L’IMOCA donne la parole aux stratèges météo !

Le routage n’est pas autorisé sur la Transat Jacques Vabre pour les skippers de la classe IMOCA, ce qui n’interdit pas aux routeurs météo de regarder la course et d’observer leurs fichiers avec attention… Nous avons donc décidé de donner la parole à ces spécialistes de l’analyse météo et du routage à terre. Tous les deux jours (mardi, jeudi et samedi) ces derniers livreront leur analyse de la course des IMOCA afin de vous permettre de mieux comprendre et de décrypter les stratégies et les positions des uns et des autres. Pour commencer, l’analyse de Christian Dumard, routeur de nombreux coureurs océaniques, notamment Francis Joyon lors de sa victoire de la dernière Route du Rhum et préparateur météo de plusieurs skippers lors du dernier Vendée Globe.

Açores ou Portugal ?
Christian Dumard : « La flotte des Imoca s’est scindée en deux avec d’un côté les partisans de l’option Ouest et de l’autre ceux de l’option portugaise. Jusqu’à la veille du départ, tous les routages donnaient une option Ouest gagnante dans des conditions de vent musclées et une mer formée. Samedi soir et dimanche matin, les choses n’étaient plus aussi claires. Après deux jours de course, nous sommes sur du 50/50. Les partisans de l’option Ouest et ceux de l’option Est pourraient se retrouver à l’entrée du Pot au Noir. Essayons de voir les avantages et inconvénients de chacune de ces options » .

Option Ouest
« Dans l’Ouest, on retrouve Hugo Boss qui n’a pas hésité sur ses choix. Alex Thomson nous a montré sur la Route du Rhum que ses options Nord sont souvent payantes. Il est talonné par Bureau Vallée et Maître Coq, deux concurrents sérieux qui vont vite dans les conditions actuelles. Leur objectif est de virer dans la journée de jeudi, à proximité d’une dépression, avant de descendre plein Sud vers le pot au noir. Mais le positionnement de la dépression, plus Sud que prévu, n’est pas aussi favorable que prévu. La bascule au Nord Ouest mettra plus de temps pour arriver. La descente vers le Sud devrait par contre être plus rapide que les routages initiaux avec un contournement par l’Est de l’anticyclone des Bermudes qui ne devrait pas poser de problème. Le succès de l’option Ouest dépendra en partie de la capacité des skippers à avancer vite au près dans des vents forts et une mer formée le 31 » .

Option Portugaise
« Sur une route plus sud vers le Portugal, Charal mène la danse devant Apivia, 11th Hour, PRB, Initiatives Cœur, Banque Populaire, Arkea Paprec, PRB, Groupe Apicil et Corum l’Epargne. Un petit couloir s’ouvre à l’Est de l’anticyclone des Açores dans la journée du 31. Le contournement de l’anticyclone pourrait donc être plus facile que prévu, voire très bien se dérouler si les skippers arrivent à passer sans s’arrêter le 31 octobre. Ces derniers seraient alors dès le 1er novembre dans un régime d’alizé qui les mènera jusqu’au Pot au Noir. Il y a un petit bémol dans cette stratégie. Le groupe des portugais va toucher l’alizé plus tôt, mais ils seront plein vent arrière et devront tirer des bords alors que les partisans de l’option Ouest pourront faire une route directe, tout schuss vers l’équateur ».

Option intermédiaire
« Malizia et Prysmian Group ont opté pour une option intermédiaire qui pourrait se révéler gagnante. Il est probable qu’ils finiront par rejoindre le groupe du Sud après le prochain passage de front ce soir. Nous devrions y voir plus clair vendredi, mais le suspens pourrait durer jusqu’au pot au noir que les premiers devraient atteindre en début de semaine prochaine ».

Tags sur NauticNews : Transat Jacques Vabre, TJV, IMOCA
– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

3 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.