NauticNews

VG2020 : Benjamin Dutreux, 9e du Vendée Globe

Ce vendredi 29 janvier, à 10 heures, 05 min et 20 secondes (heure française), Benjamin Dutreux a franchi la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne après 81 jours, 19 heures, 45 minutes et 20 secondes de course autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance. Le skipper d’OMIA – Water Family dont c’était le premier Vendée Globe termine 9e après avoir animé la course dans le groupe de chasse, souvent aux côtés de Jean Le Cam et de Damien Seguin. A 30 ans, armé d’un bateau de génération 2007 à dérives classiques, il a été une des révélations de cette édition.

C’est le retour de l’enfant du pays ! Celui qui avait bataillé pour être au départ de son premier tour du monde en solitaire a aussi relevé le challenge sur l’eau ! Installé aux Sables d’Olonne depuis l’adolescence et ses débuts en cata de sport, Benjamin est un pur produit de la formation vendéenne à la course au large. Sélectionné au Pôle Team Vendée Formation, il s’est fait remarquer ces dernières années sur le circuit Figaro, notamment lors d’une belle saison 2018 (il termine 5e de la Solitaire).

Pendant ces 81 jours de navigation au contact autour de la planète, il a encore démontré ses talents de régatier en animant la bagarre au sein du peloton de poursuivants. Pendant les premiers jours de course, de la traversée du golfe de Gascogne au large des Açores, il fait même partie des trois meneurs et sera pointé en tête le temps d’un classement le 10 novembre, après le passage du cap Finisterre (à l’intérieur du DST). Il est aussi de ceux qui traversent au cœur de la dépression tropicale Thêta, dans le sillage de Jean Le Cam et Alex Thomson.

Il fait son entrée dans le Grand Sud en 10e position. Il épate son monde et s’étonne presque lui-même. Il écrit : « Je me suis éclaté sur ce premier mois. J’ai pu régater au contact de beaux bateaux. Et se retrouver avec un tel classement à ce moment de la course, c’est incroyable pour un petit budget et une petite équipe comme la nôtre ».

Dans les mers du Sud, ces mers hostiles qu’ils ne connaissait pas, il excelle. En compagnie de Jean Le Cam, Damien Seguin et Boris Herrmann avec qui il ne cesse de croiser le fer, il se régale dans cette régate au contact au portant. Il passe le cap Leeuwin en 4e position. Au cap Horn, le 4 janvier, il est 5e, à peine plus de deux jours derrière le leader Maître CoQ IV.

Il perd un peu de terrain dans un pot au noir, moins facile pour lui que pour ses prédécesseurs et fait son entrée en Atlantique Nord en 9e position… un place qu’il conservera jusqu’à la ligne d’arrivée franchie ce matin devant sa ville, en héros.

Les stats de Benjamin Dutreux / OMIA – Water Family

Il a parcouru les 24 365 milles du parcours théorique à la vitesse moyenne de 12,41 nœuds.

Distance réellement parcourue sur l’eau : 27 832 milles à 14,17 nœuds de moyenne

Les grands passages

  • Equateur (aller) – 10e le 19/11/2020 10h03 UTC en 10j 20h 43min à 20h 44min du leader HUGO BOSS
  • Cap de Bonne Espérance – 9e le 02/12/2020 10h35 UTC en 23j 21h 15min à 1j 11h 24min du leader Apivia
  • Cap Leeuwin – 4e le 14/12/2020 00h51 UTC en 35j 11h 31min à 13h 25min du leader Apivia
  • Cap Horn – 5e en 04/01/2021 14h52 UTC en 57j 01h 32min à 2j 01h 10min du leader Maître CoQ IV
  • Equateur (retour) – 9e le 17/01/2021 14h20 UTC en 70j 01h 00min à 19h 08min du leader Bureau Vallée 2

Son bateau

Architecte : Bruce Farr Design (Ex Spirit of Yukoh, Neutrogena, Hugo Boss, Estrella Damm, Veolia Environnement, BT)

Chantier : Offshore Challenge – Cowes

Date de mise à l’eau : 03 Juillet 2007

Crédit Photo : JL. Carli

Tags sur NauticNews : Vendée GlobeVG2020, Benjamin Dutreux

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

11 + un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.