NauticNews Logo

Bavaria Catamaran : le retour de la marque Nautitech

Le 12 novembre dernier, institutionnels et représentants de German Opportunity Found III (CMP) se réunissaient pour échanger sur l’avenir de Bavaria Catamarans, filiale rochefortaise du groupe allemand Bavaria Yachtbau, rachetée par CMP en septembre.

Entre projet d’expansion, perspectives économiques encourageantes et volonté de recruter dans la région, les voyants sont au vert pour cette filiale experte des multicoques, implantée depuis 10 ans sur le port de commerce de Rochefort.

Le renouveau du groupe Bavaria en France et en Allemagne
Après avoir signé l’acte de vente notarié de Bavaria Yachtbau le 5 septembre dernier, CMP peut désormais s’atteler à la restructuration de Bavaria Yachtbau en Allemagne (Giebelstadt) et au développement de sa filiale française, Bavaria Catamarans S.A.S (Rochefort). Les postes des 550 salariés de Bavaria Yachtbau ainsi que des 250 salariés de Bavaria Catamarans sont maintenus.

Prenant directement une participation dans l’entreprise, CMP prend également en charge la gestion opérationnelle. Kai Brandes, Directeur Général du conseil en fond d’investissement de CMP au sein de CMP Capital Management-Partners GmbH à propos de l’entreprise: « Nous sommes convaincus du potentiel mondial de Bavaria et nous assurerons le développement actif de l’entreprise. Au centre des mesures de restructuration se trouveront la reconquête de parts de marché ainsi que l’amélioration des coûts de la production. ».

Le retour de la marque Nautitech
La filiale française “Bavaria Catamarans” (Nautitech a été acquise par Bavaria en 2014) reviendra prochainement sous son nom de marque déjà bien établi “Nautitech” pour des raisons marketing. Le directeur Ralph Kudla, le nouveau Chief Restructuring Officer (CRO) au sein de la direction de Bavaria et responsable de sa filiale française sait que “Bavaria est synonyme de yacht et Nautitech de catamarans. Nous pensons qu’il est important que les 2 entreprises puissent, dans le futur, mettre en exergue plus clairement leurs identités propres.

Les 2 sociétés travailleront en étroite collaboration en termes de technique et développeront activement le partenariat entre l’Allemagne et la France.”

L’ADN de Nautitech s’est construit sur son savoir-faire dans la production de navires performants aux prestations premium et son positionnement haut-de-gamme, des caractéristiques inhérentes à la marque. De chaque côté du Rhin, les 2 sociétés exploitent toutefois pleinement les synergies offertes par le groupe, en partageant par exemple leur réseau de concessionnaires.

Des perspectives solides pour Bavaria Catamarans
Si la branche Allemande Bavaria Yachtbau réduit la voilure avec des mesures de restructuration visant à une reconquête de parts de marché et une amélioration des coûts de la production, la problématique est différente en France. L’an dernier, les chantiers français ont, selon la Fédération des industries nautiques, livré 718 catamarans facturés au total 333 millions d’euros, soit une augmentation de 35 % par rapport à l’année précédente. Ces multicoques pèsent désormais un quart de la production française de bateau de plaisance. Une véritable « french touch » avec environ 90 % des multicoques dans le monde assemblés entre Lorient et Bordeaux (Chiffres : Les Echos – 11/09/18).

En 2018, Bavaria Catamarans a produit 75 navires et a enregistré près de 30 commandes depuis l’annonce de sa reprise par CMP lors du salon de Cannes en septembre. Preuve des fondations solides de la filiale française et de son attractivité.

L’entreprise prévoit aujourd’hui 30 recrutements en CDI essentiellement sur des postes de production. « Après une période de 3 ans de très forte croissance et des effectifs passant de 50 à plus de 250 personnes sous contrat, nous devons chercher aujourd’hui à développer et rationaliser au mieux nos moyens de production actuels tout en préparant l’avenir » commente Gildas Le Masson, directeur général de Bavaria Catamarans.

Une expansion nécessaire des moyens industriels de l’entreprise
Bavaria Catamarans pourrait produire jusqu’à 100 catamarans par an dans ses locaux actuels de 7000m2. Pour répondre à la forte demande du marché, l’entreprise doit nécessairement augmenter ses moyens industriels et presque doubler sa superficie en m2. Avec le soutien de la communauté d’agglomération, Bavaria examine donc une possible extension de ses locaux, toujours sur le port de commerce de Rochefort avec un accès direct à la mer. Un choix qui n’est pas anodin puisque la demande en multicoques tend vers des bateaux de plus en plus grands, les fabricants se heurtent donc à des difficultés de transport de ces impressionnants navires.

Les institutionnels ont réitéré hier leur soutien collectif à cette démarche d’expansion en s’engageant pour accompagner l’entreprise dans sa recherche de nouveaux locaux. « BAVARIA nous donne toute légitimité dans la création, avec nos partenaires, du Cluster Nautique-Naval de la Nouvelle Aquitaine. Il s’agit d’un projet structurant pour la dynamique économique de nos territoires. » estime Hervé Blanché, président de l’agglomération de Rochefort Océan et Maire de Rochefort. Avec Stelia en aéronautisme et Bavaria en nautisme, le savoir-faire industriel français rayonne à Rochefort.

Tags sur NauticNews : Bavaria, Nautitech

La gamme Bavaria sur NauticNews

La gamme Nautitech sur NauticNews
– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

cinq × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.