NauticNews
Voiles de St Tropez 2005 – L’au revoir

Voiles de St Tropez 2005 – L’au revoir

CRegates-Royales-2005-end‘en est fini de la saison du Yachting. Tous les ans, le dernier jour des « Voiles de Saint-Tropez » marque le début de l’hivernage des voiliers classiques.

Les dernières régates de la saison ont eu lieu lors des traditionnelles « Voiles de Saint-Tropez ». Et le samedi 8 octobre 2005, date de la clôture, le bouquet final a été à la fois splendide et triste. Car pour la dernière fois, sous un ciel bleu et limpide, les 275 concurrents ont pu régaler les spectateurs massés sur la jetée et sur les vedettes de tourisme. Pendant près d’une heure, tous les voiliers ont croisé au large du célèbre clocher ocre et jaune. Du plus ancien au plus récent, de Peggy Bawn à Mari Cha IV, ils avaient tous revêtus leurs plus belles parures.

Dernière parade

De virements en dépassements, c’est un véritable feu d’artifice et d’élégance qui a illuminé tout le golfe. Le départ a pu être donné dans de bonnes conditions. Pour l’ultime empoignade, les différentes classes
se sont élancées à tour de rôle, les grands auriques fermant magistralement la marche. Mais en début d’après-midi, le vent a malicieusement fini par s’éclipser. L’incroyable regroupement ainsi créé devant la bouée de la Basse Rabiou a permis à tous de s’abreuver de ce divin spectacle. Jusqu’à ce que la Société Nautique mette fin à cette magie en se résignant à réduire le dernier parcours de la saison. Alors, au fil des arrivées, les voiles ont disparu unes à unes. Les goélettes, les cotres et les yawls ont lentement rangé leurs tenues de cérémonies. Et après que les équipages se soient joyeusement salués, c’est en silence que les yachts classiques ont regagné le port.

Rendez-vous en 2006

Les « belles des mers » vont s’endormir avant de se refaire une beauté pour le Printemps. Ainsi Mariette qui a dignement célébré sa victoire dans le trophée Panerai, va pouvoir goûter à un repos bien mérité.
Toute la flotte va se séparer afin d’entamer la triste mais nécessaire période d’hivernage. Aussi, les marins et les organisateurs qui n’ont nullement ménagé leurs peines, repartent de la cité varoise épuisés
mais satisfaits. A l’image de Chloé De Brouwer, chargée de la communication et de l’organisation, qui achève un long marathon. Avant que la page ne se tourne, elle a tenu à rendre hommage à André
Beaufils, son président « humble et toujours disponible » qui est capable d’entraîner dans son sillage une centaine de bénévoles.

« Pour tous ceux qui ont passé du temps à l’organisation de cette belle épreuve, a-t-elle ajouté, la réussite et le nombre de remerciements en retour demeurent la plus belle récompense. Cela nous donne envie chaque année de faire encore mieux. » Vue l’excellence de l’édition 2005, le défi n’en est que plus beau. En attendant, le port de Saint-Tropez retrouve peu à peu sa quiétude. Les voiles sont affalées.

-NG-

 

Related Articles

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

six + sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.