NauticNews

Bénéteau First 50

Beneteau_First_50.jpg

09/2007 –

Une classe à part.

Avec le First 50, le chantier Bénéteau effectue un changement de cap important. Le nouvel amiral a été présenté en avant-première mondiale au Festival International de la Plaisance de Cannes 2006. Philippe Briand, architecte renommé pour son approche à la fois esthétique et technique, s’est vu confié pour la première fois la conception d’un voilier pour le plus grand constructeur français. Il a dessiné un voilier racé, à l’image des Sport Cruisers, qui séduira tous les amateurs de méga-yachts.

Design innovant.

Briand Yacht Design a imaginé le First 50 dans un souci d’élégance et de plaisir. Les lignes tendues, la finesse des traits, et le plan de pont concourent à la pureté de la silhouette. Ainsi, les éléments fonctionnels et l’accastillage, dont le tambour d’enrouleur de génois, sont intégrés dans le pont. L’étai a été reculé, le davier d’étrave est escamotable en option, et le roof a été abaissé. De plus, la carène élancée, les appendices modernes (quille torpille pour une surface mouillée réduite et un centre de gravité abaissé),  et le mât carbone, confèrent à ce 50 pieds une sensation de puissance et de vélocité. Mais cette envie de concurrencer les Sport Cruisers n’a pas empêché l’architecte de penser au confort. Le plan de manœuvre est simple et efficace : îlot central avec winches de génois et de grand voile proches du barreur, accastillage haut de gamme et largement dimensionné, hydraulique sur pataras et hâle-bas de bôme. Les 2 postes de barres sont déportés pour favoriser la circulation vers l’avant et privilégier la vue sur l’étrave et les voiles. Tous ces aménagements permettant aux propriétaires de se régaler en régates, ou de simplement envisager de confortables croisières.

Distinctions.

Le nouvel amiral de la gamme First a une silhouette racée grâce à un design innovant. Mais sous le pont aussi, il bénéficie d’une nouvelle approche. Veerle Battiau, la collaboratrice de Philippe Briand, a eu carte blanche pour imaginer l’espace de vie.  Les nombreux panneaux de pont flush et ouvertures inondent l’intérieur de lumière. La table à carte en L, avec siège pivotant, fait aussi office de bureau et peut être équipée d’un écran plat de télévision. Une nouvelle essence de bois (chêne clair) a été associée à des matériaux employés pour la première fois par Bénéteau dans un souci de bien-être et de modernisme. Et cet audacieux pari a tout de suite été salué par la presse. Le First 50 a été nommé « Best Boat 2007 » par le magazine américain « Sail Magazine » qui lui a décerné son prix de l’excellence dans la catégorie « Design intérieur ». Cette récompense, après celle reçue par le magazine italien « Vela et Motore », permet à Bénéteau de se féliciter d’avoir conçu un voilier de toute première classe. D’autant que grâce à ses innovations, le chantier vendéen vient d’être élu « Chantier européen de l’année » au Salon Nautique de Düsseldorf.

Plus d’informations : www.beneteau.com

-NG-

Tagged with:

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

huit + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.