NauticNews Logo

Route des Iles 2007 – Bilan

rdi2007.jpg

10/2007 –

La Route des Îles (15ème édition) s’est déroulée du 22 au 30 septembre entre Marseille et la Corse. 3ème et dernière manche du Championnat de France des Equipages elle a consacré, pour la 5ème fois consécutive, le marseillais Dimitri Deruelle, skipper d’Elcimaï – Ville de Marseille. Le Championnat de France des Equipages est revenu à Toulon Provence Méditerranée – SIBELL skippé par Fabien Henry, vainqueur du Tour de France à la Voile 2007.

2 jours de régates à Marseille pour débuter :

Les samedi 22 et dimanche 23 septembre, 6 courses se sont déroulées en rade sud de Marseille. Elcimaï-Ville de Marseille a remporté les 2 premières, terminant 4ème de la troisième. A l’issue de cette première journée, Elcimaï-Ville de Marseille était en tête du classement général. La deuxième journée a vu la régularité payer. C’est Nouvelle-Calédonie qui prenait le leadership dimanche soir (3ème, 2ème et 2ème des 3 manches courues ce jour là) avant de se retirer pour cause de Championnat du Monde, laissant la tête à Elcimaï – Ville de Marseille.

La Grande Course (Marseille Calvi – 165 miles – Coefficient 3) :

une traversée décisive :

Partis lundi 24 septembre à 10h du Vieux-Port de Marseille, les 14 équipages ont dû progresser au moteur (faute de vent) jusqu’au Golfe de La Ciotat. Vers 16h, au niveau de La Ciotat, une brise d’environ 8 noeuds se levait et le comité de course lançait le départ. C’est sous spi que la flotte rejoignait Porquerolles avec un passage de porte obligatoire.

Vers 22h, deux options s’offraient à la flotte. Au sud, où le mistral était attendu ou, au nord, où le petit thermique, caractéristique de la rade de Hyères, pouvait s’avérer payant…

Comme souvent dans pareil cas, les choix des différents équipages ont entraîné une redistribution des cartes. Une nouvelle course démarrait alors avec une nuit trop calme pour désigner un favori. Ce n’est qu’à la mi-journée que le vent d’ouest se levait enfin avec des pointes à 20 noeuds, propices à une belle empoignade.

Alain Fédensieu, sur SNCM – Véolia Transport, prenait la route la plus directe, et du même coup la tête de la flotte devant Toulon Provence Méditerranée – SIBELL. Une deuxième place que les hyérois allaient perdre dans les derniers miles, incapables de résister à la remontée déterminée d’Elcimaï – Ville de Marseille, dirigé par un Dimitri Deruelle qui pouvait perdre gros s’il ne devançait pas les varois.

La Grande Course a donc été favorable aux deux équipages marseillais (SNCM – Véolia Transport et Elcimaï – Ville de Marseille). Toulon Provence Méditerranée – SIBELL, s’il terminait dans les trois premiers, perdait, en fin de course, de précieux points qui allaient lui manquer au moment du classement final.
2 jours « sans » à suivre

Soucieux d’organiser de belles courses où les équipages prennent du plaisir à naviguer et surtout de ne prendre aucun risque humain et matériel, le comité de course a été contraint de laisser les bateaux au port de Calvi, le mercredi 26 septembre, en raison de rafales de vent de 35 nœuds. Dur, dur pour les équipages qui auraient bien voulu en découdre.

Décidément, la météo aura joué les trouble-fête de cette 15ème édition. Le vent ayant forci dans la nuit, l’étape Calvi-Ajaccio s’est déroulée en convoyage, sous foc lourd et au moteur. La flotte est arrivée vers 21h à Ajaccio sous une pluie battante.

Vendredi 28 septembre, le calme est revenu dans la baie d’Ajaccio

Ces 2 journées « sans » ont fait les affaires d’Elcimaï – Ville de Marseille qui abordait, en tête du général, la dernière journée.

Un ultime épisode qui a vu le suspens relancé. Elcimaï – Ville de Marseille passait, en effet, à côté de son sujet dans les deux premières courses terminant 6ème et 8ème. Conséquence, Toulon Provence Méditerranée – SIBELL revenait à 3 points de l’équipage marseillais. Mais, très motivés, les phocéens faisaient le nécessaire dans la troisième course en l’emportant devant Ile-de-France qui avait, pourtant, une bonne chance de l’emporter. Mais une erreur au moment de lancer le spinaker après la dernière bouée au vent lui coûtait la première place à l’équipage francilien.

Cette victoire qui a fait dire à Jimmy Pahun, skipper d’Ile-de-France : « mettez Dimitri Deruelle entraîneur de l’OM et vous serez sûrs de gagner ». Un bel hommage qui soulignait la suprématie de Dimitri Deruelle dans cette épreuve. Un cinquième victoire qui lui valait un court séjour dans les eaux du port Tino Rossi d’Ajaccio après le traditionnel arrosage au champagne. Au classement général, Elcimaï – Ville de Marseille l’emporte devant Toulon Provence Méditerranée – SIBELL et Ile-de-France.

Samedi 29 septembre : un final en apothéose
Traditionnellement, la Route des Îles se termine par le Trophée Legal (qui ne compte pas pour le classement) couru autour d’un navire de la SNCM, partenaire de l’épreuve. Cette année, c’est le Danielle Casanova qui a servi de bouée géante à la flotte. Toulon Provence Méditerranée – SIBELL soucieux de bien terminer sa saison a survolé les débats en remportant, haut la main, les deux courses du trophée.

Pour Paul d’Ortoli, organisateur de la Route des Îles, cette 15ème édition démontre que l’épreuve est tout à fait digne de figurer au programme du Championnat de France des Equipages.

« Cette année encore, nous avons proposé un plateau très relevé. Même si Toulon Provence Méditerranée – SIBELL avait de bonnes chances de remporter le titre grâce à sa victoire sur le Tour, les prétendants n’ont rien lâché. Cette bagarre nous a offert de grands moments de voile, à Marseille comme en Corse. Je regrette toutefois que la course Calvi – Ajaccio ne se soit pas courue. Il est vrai que la décision de la Direction de course est souveraine, mais nous aurions bien voulu qu’une telle confrontation ait lieu ».

« Je remercie tous les partenaires de la Route des Îles pour leur précieux soutien. Les collectivités locales sur le continent et en Corse, la SNCM avec laquelle nous allons très rapidement préparer l’édition 2008, la Caisse d’Epargne et, bien sûr, tous nos partenaires privés : FLY, SIBELL, le Groupe automobile IDM, Clear Channel, La Provence, RTL2 et Le Florentin pour ses excellents petits déjeuners au village à Marseille.A l’année prochaine ».

Photo: Yohan Brandt

– CP –

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

15 + dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.