NauticNews Logo

Marché : La côte montante des super et mega yachts

Rare secteur florissant de l’industrie mondiale, celui des super et mega yachts survole la crise. Novembre 2010 a battu tous les records, avec 6 nouvelles commandes, 5 nouveaux lancements, 4 livraisons et 22 ventes de yachts d’occasion pour un total de 2,37 milliards d’euros*. La mega-vente du créneau est le Madsummer, avec un prix affiché de 135 millions d’euros ! En réponse à ce véritable phénomène culturel qui s’est renforcé au fil des ans, naissait le mois dernier un bureau spécialement dédié aux mega-yachts, initié par l’architecte italien Gianni Zuccon.

Pour Gianni Zuccon, la tendance aux maxi yachts est saine puisqu’elle permet de sortir des sentiers battus [voir notre article]. Elle cacherait même une évolution culturelle dont il est nécessaire de comprendre les tenants et les aboutissants pour préparer une offre juste. Sa façon de s’y prendre ? Une unité spéciale au sein de son bureau romain Zuccon International Project qu’il gère avec son épouse, Paola Galeazzi et ses enfants Martina et Bernardo. “La décision de créer cette nouvelle division est liée à l’importance du nombre de projets de megayachts que traite notre bureau. C’est pourquoi, nous avons ressenti le besoin d’organiser un service dédié. Le but est d’aider les clients et les chantiers navals en temps réel, mais aussi d’établir une unité de recherche en sciences classiques et appliquées, seule qui permettra d’inventer des nouveaux concepts”, explique Gianni Zuccon. Désormais, Zuccon Maxi Yacht Division assurera un suivi constant et permanent aux projets très spécifiques.

La sélection “naturelle”

Le bureau de Gianni Zuccon est la seule initiative connue sur le marché. En effet, et malgré la demande, peu d’architectes et de designers interviennent spécifiquement sur le créneau des super et mega yachts. Ils sont encore moins nombreux à assurer à la fois le design et l’architecture. Espen Oeino, par exemple, se refuse de toucher à l’intérieur et travaille souvent en binome avec François Zuretti [ voir notre article ]. Le bureau de Gianni Zuccon, lui, proposera des projets clés en main, tout en étant entièrement customisés. Sur quels critères sélectionnera-t-il ses collaborateurs ? Le mieux, c‘est encore de ne rien changer ! “Dans ma vie professionnelle, j’ai toujours laissé une grande place au profil de la personne, à sa façon personnelle et culturelle de résoudre tel ou tel problème. C’est une sorte de sélection naturelle qui devrait cependant permettre à chacun de trouver sa place selon sa propre compétence”, raconte-t-il. “Pourtant, j’estime qu’on doit également évoluer, ne pas se cantonner à cette première place et pouvoir aussi prendre en charge des aspects plus généraux qui se présentent au travail”, rajoute-t-il.

Travailler en bonne intelligence

Il est vrai que Gianni Zuccon a toujours eu horreur des spécialisations, estimant qu’on devait être capable de créer aussi bien une cuillère qu’une ville. Pour lui, le design doit obligatoirement correspondre à une fonction. Aussi le yacht est un objet de design comme un autre… Et si le propriétaire demandait de construire une piscine olympique à bord de son yacht ? “Je ne crois pas que le rôle du designer doit être limité à la simple satisfaction de la demande du propriétaire. Je pense qu’il doit avoir la capacité à trouver un équilibre entre les besoins et les attentes du client, tout en se concertant avec le chantier naval. Nous devons laisser à chacun d’apporter sa propre contribution mais collaborer en bonne intelligence et avec toute l’autonomie nécessaire”, affirme Gianni Zuccon. Il est vrai que le marché des super et mega yachts fonctionne comme un tout homogène. On ne mentionne jamais ou presque tel ou tel équipementier, aussi réputé soit-il. C’est à peine si on fait apparaître le designer en figure emblématique du projet. Gianni Zuccon travaille actuellement sur le plus grand CRN en date, le CRN 80M, mais il se refuse d’en parler du point de vue personnelle. “Il est très important de rappeler que le but final pour tout le monde est de réaliser un produit qui soit l’expression d’un travail de groupe et non l’expression d’une auto satisfaction”, rappelle-t-il. A bon entendeur…

* Statistiques Boat International-Market Intelligence

Tags : Gianni ZucconZuccon International ProjectMadsummerEspen OeinoCRN

Crédit photos : Ferretti Group/CRN

-KL-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

20 − douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.