NauticNews

AC World Series: ETNZ confirme, Energy Team s’affirme

Notre patience fut récompensée. Malgré deux heures de retard sur le programme initial faute de vent, les débats ont encore gagné en intensité aujourd’hui à Cascais. Trois courses en flotte ont été lancées, suivies d’un premier duel opposant Emirates Team New Zealand à ORACLE Racing Spithill (1-0).

Malgré une collision avec Russell Coutts sur le second départ et un mauvais choix tactique sur le Match Race, le team de Dean Barker poursuit sa démonstration. Réguliers, rapides et efficaces dans les deux exercices, les Kiwis mènent. Et si comptablement, ETNZ est ex-aequo avec ORACLE James Spithill (26 points en flotte), les Néo-zélandais ont remporté ce premier mano a mano avec le skipper australien roulant pour le Defender américain, marquant ainsi un nouveau pas psychologique.

Les Français d’Energy Team apprennent vite.

Avec deux troisièmes et une cinquième places, l’équipage de Loïck Peyron signe une belle journée. Leur skipper rappelle la jeunesse du team et la modestie de rigueur mais l’équipage occupe ce soir le 4e rang du classement général à égalité avec Team Korea qui progresse également avec une impressionnante rapidité. « Il ne faut pas oublier à qui nous avons à faire ici, « commentait Loïck Peyron ce soir. ”Ils vont bientôt découvrir à qui ils ont à faire (rires) pour l’instant, restons modestes. »

Coutts à la peine.

Avec un mauvais start sur la première manche, une collision avec Barker sur la seconde et un départ volé sur la troisième, la journée fut noire pour Russell Coutts. A égalité de points (13) avec Aleph et China Team, ORACLE Racing Coutts sauve de peu sa 6e place qualificative pour le Match Race mais n’est pas, pour l’instant, là où on l’attend.

Malgré de meilleurs départs et des manœuvres plus fluides, l’équipage d’Aleph manque encore de power. « Nous avons toujours ce problème de vitesse, » admet le barreur Alain Gautier. « Il faut que nous modifions les voiles et le génois repart d’ailleurs ce soir en voilerie. » Aleph a également été gêné par les bannières publicitaires (flottantes) de l’organisation et porte réclamation au Jury.

En raison des conditions inhabituelles à Cascais avec une brise qui a tardé à se lever, seulement trois courses en flotte et un duel ont été disputés aujourd’hui. Iain Murray, le Directeur de Course affirmait ce matin que les conditions devraient être meilleures demain, permettant, espérons-le, de courir les régates en flotte qualificatives mais aussi les trois manches de Match Racing programmées à suivre.   Ils ont dit :

Dean Barker, skipper/barreur, Emirates Team New Zealand (NZL), leader : « C’était une journée très intense. Nous avons eu une collision avec Russell (Coutts) et cela nous a pris quelques minutes pour revenir dans le match (2e manche). Il y a différents degrés de collision, celle-ci n’était pas si méchante. Cela a endommagé légèrement la coque, nous avons un peu d’eau à l’intérieur mais tout sera réparé ce soir. Les points clefs du match race : nous avons fait une erreur en partant sur la droite du plan d’eau, la gauche était plus favorable, nous étions un peu en retard à la marque sous le vent et ils ont fait un super job pour revenir mais nous avons réussi un très bon second bord de portant. » Sa manche préférée aujourd’hui ? « Le match race ! Mais globalement, nous avons pris beaucoup de plaisir et c’était vraiment une bonne décision d’attendre deux heures de plus pour lancer les courses. Il y a beaucoup de choses que nous pouvons mieux faire mais je suis fier du travail de mon équipage ce soir. »

Loïck Peyron, skipper/barreur, Energy Team (FRA), 4e au classement général : « C’est pas mal, nous sommes au stade d’amateurs éclairés. On se bagarre avec des gens qui font ça depuis longtemps et ensemble. Nous, on se découvre, on découvre le bateau et, en plus, on parle anglais, ce qui ajoute aux difficultés. Mais il ne faut pas oublier à qui nous avons à faire et ils vont bientôt découvrir à qui ils ont à faire (rires) mais pour l’instant, restons modestes. »

Alain Gautier, barreur, Aleph (FRA), 7e au classement général : « La journée a bien commencé avec une place de 5e, avec un bon départ et des manœuvres qui progressent. Par contre, nous avons toujours ce problème de vitesse, il faut que nous modifions les voiles et le génois repart d’ailleurs en voilerie ce soir. Nous avons aussi été gênés par les bannières publicitaires (flottantes) de l’organisation à la bouée sur la deuxième manche. Nous avons protesté mais il a fallu abattre et nous avons perdu 20 à 30 secondes. »

Tags sur NauticNews: AC World SeriesETNZEnergy TeamAC45

Crédit Photo: ACEA 2011/Gilles Martin-Raget

– CP –

Related Articles

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.