NauticNews Logo

Volvo Ocean Race: Flotte au complet pour périple asiatique

Malacca, Sumatra, Singapour, Sanya – le deuxième acte de l’étape 3 a des résonances exotiques. De quoi ravir les six concurrents, enfin au complet, qui s’élanceront dimanche à 08h UTC (09h heure française) en direction de la Chine.

Du port secret à Sanya, au sud de la Chine, plus de 3000 milles et plusieurs obstacles propres aux mers asiatiques – océan Indien, détroit de Malacca, sud de la mer de Chine.

Selon le météorologiste de l’organisation, Gonzalo Infante, le parcours se divise en trois.

Première partie : 1000 milles à travers les territoires de la mousson, depuis le port de l’océan Indien jusqu’au nord de Sumatra. Avec la mousson soufflera un vent modéré de nord-est accompagné de rafales.

Infante : « Beaucoup de bourrasques et des vents variables, ce qui pourrait impliquer beaucoup de changements de voile et pas mal de navigation en fonction des nuages. »

La deuxième partie sera courte : 500 milles entre la pointe de Sumatra et le détroit de Singapour. Mais c’est aussi l’un des passages maritimes les plus fréquentés au monde. Les cargos y sont nombreux, les bateaux de pêche aussi. Filets, objets flottants et débris fourmillent et l’AIS (Automatic Identification System) sera indispensable pour les équipages.

À travers le détroit de Malacca, les règles de course forcent la flotte à suivre un passage étroit indiqué par cinq marques. Sur cette autoroute des cargos, on trouve souvent trois à quatre noeuds de courant et du vent faible.

Selon Infante, « ce sera compliqué. Vous pouvez perdre tout ce que vous avez gagné dans l’Indien à cause d’une mauvaise décision ou d’un manque d’attention. Les bateaux ne feront sans doute pas de gros gain, mais ils pourraient certainement beaucoup y perdre. »

Troisième partie : un long bord de près au sud de la mer de Chine. Tourner à gauche après Singapour, suivre les côtes vietnamiennes et mettre le cap au nord, en Chine.

La flotte devra laisser à bâbord l’archipel de Ritan, Nunsan et Selia avant de coller à la côte du Vietnam.

Mousson ou alizés, le vent soufflera du nord-est. Mais c’est l’état de la mer qui sera crucial dans les eaux peu profondes de la région.

« Pendant une semaine, les conditions pourront être difficiles pour les bateaux, » ajoute Infante. « Au sud de la mer de Chine, les vagues peuvent atteindre quatre à cinq mètres et être très raides. »

L’étape devrait durer deux semaines avec une arrivée à Sanya début février. 24 points à prendre pour le vainqueur, 20 pour le deuxième, et ainsi de suite.

Sept points séparent le leader, Telefónica (71 points), de CAMPER with Emirates Team New Zealand (64 points). Les Français de Groupama, troisièmes au général, sont 20 points derrière, avec 51 points.

Cinq points séparent PUMA Ocean Racing (36) et Abu Dhabi Ocean Racing (31). Sanya, arrivé hier soir dans le port secret, dispose de 11 points désormais.

Crédit Photo: PAUL TODD/Volvo Ocean Race

Tags sur NauticNews: Volvo Ocean Race

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

5 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.