NauticNews Logo

Les voiles sont tombées sur Saint Tropez

Les Voiles de St-Tropez 2012

Le rêve Tropézien s’achève. La Citadelle de la Cité du Bailli de Suffren a retenti aujourd’hui des derniers éclats joyeux et festifs d’une semaine hors du temps à l’occasion de la traditionnelle remise des Prix et Trophées. Et chacun, marin, armateur, skipper ou propriétaire de s’accorder sur le caractère une nouvelle fois exceptionnel du grand rendez vous du yachting international. Les Voiles de Saint-Tropez 14èmes du nom cumulent régates réussies sur l’eau et convivialité à terre. Cette nouvelle semaine dédiée au yachting triomphant et, semble t’il, éternel, a passé comme dans un rêve, tant nul ne se lasse jour après jour de voir glisser sur l’onde les plus beaux yachts nés de l’envie de bien naviguer depuis près de 140 ans. La magie était partout sous le chaud soleil Varois, et chacun pouvait à loisir placer le curseur de son émerveillement, de la Modernité des grands Wally et autres Protos, à l’élégance des voiles et coques centenaires des yachts de tradition [voir article]. Au-delà des classements et autres Trophées, on retiendra surtout la belle communion d’esprit qui a réuni les 4 000 et quelques marins, skippers ou propriétaires venus de tous les océans fêter le nautisme et remercier à leur façon Ikra, Pride, Patrice de Colmont et Saint-Tropez d’avoir eu un jour de septembre 1981 cette idée simple de célébrer dans ce golfe magique l’art de bien vivre la mer.

Les Voiles de St-Tropez 2012

8 manches validées chez les Wally, 5 courses, chez les Modernes et 4 pour les Tradition, soit une régate quotidienne, les Voiles de Saint-Tropez ont fait le plein d’action, d’images et d’enchantement. Les purs régatiers, de Sébastien Col ou Damien Iehl à Jochen Schuman ont eu tout leur content de stratégie et de tactique. Les amicales rivalités nées dans le meilleur esprit du yachting au sein des quatre grands cotres auriques de la Classe des 15 Mètre JI ont produit le spectacle attendu de belles voiles gîtées bord à bord. Mariquita, Cambria, Elena, Thendara ont ébloui par leur majesté, tandis que pas moins de 12 groupes de voiliers de taille, d’époque et de type de gréements envahissaient le rond des Classiques mouillé devant Saint-Tropez. Les nouveaux venus l’an passé, Manitou, Runa IV, Hispania… sont déjà en passe de devenir de vieux habitués. Lorsque l’on goûte une fois aux Voiles, on ne peut plus s’en passer. C’est vrai pour les marins. C’est vrai pour le public toujours plus nombreux à assister l’après-midi venue aux retours toutes voiles dehors des yachts sur la ligne d’arrivée du Portalet, et prompt à accueillir avec chaleur les équipages de retour à quai. L’édition 2012 s’achève ; 2013 est déjà dans toutes les pensées, et notamment celles des équipes du Président Beaufils, fidèle gardien d’une formule unique, d’un état d’esprit qui s’adapte à son temps sans jamais se trahir.

Résultats et informations : Site des Voiles de Saint-Tropez

Tags sur NauticNews.com : Voiles de Saint-TropezRégates Classiques

Crédit photos : C Borlenghi – Rolex

-CP-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-neuf + quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.